Le chauffe-eau thermodynamique (CETD)

Avec un chauffe-eau thermodynamique, vous produisez uniquement votre Eau Chaude Sanitaire à l’aide d’une Pompe à chaleur électrique.

Le chauffe-eau thermodynamique répond aux normes de la réglementation (RT 2012) dans le neuf

  • 70% d’économies sur votre eau chaude (1)

     

  • Un mode de chauffage écologique

  • 30% de crédit d'impôt (2)

Infos pratiques

Le chauffe-eau thermodynamique : la solution qu’il vous faut ? 

Le chauffe-eau thermodynamique est un choix à la fois économique et écologique. Son installation ne nécessitant pas de travaux importants, et son rendement supérieur à un chauffe-eau classique en font une solution très attractive.

Il est particulièrement conseillé si :

  • Vous n’êtes pas desservi en gaz et vous souhaitez changer votre ballon d’eau chaude
  • Vous avez un local annexe de 10m² minimum où l’installer
  • Le local a une température au-dessus de 5°C qui permettra d’optimiser son fonctionnement

Si votre installation gaz est récente, vous avez intérêt à la conserver. Si vous devez la changer, optez pour une chaudière à condensation ou étudiez l’installation d’un chauffe-eau solaire individuel (CESI).

Par contre, le chauffe-eau thermodynamique a aussi quelques inconvénients :

  • C’est un appareil assez bruyant, à cause du ventilateur de sortie d'air : il faut en tenir compte lors du choix de son emplacement (de préférence buanderie, garage, cellier…).
  • Les fluides caloporteurs sont souvent des gaz à effet de serre
  • L’appareil nécessite un entretien au coût assez élevé

Demander un devis

Chauffe-eau thermodynamique : comment ça marche ? 

Ce dispositif allie un ballon de stockage d’eau chaude et une pompe à chaleur électrique (PAC) « air /eau» pour vous fournir votre eau chaude. Voilà comment il fonctionne : 

  1. Le ventilateur aspire l’air
  2. L’air aspiré réchauffe le fluide frigorigène en lui transmettant ses calories. Le fluide passe alors de l’état liquide à l’état gazeux dans l’évaporateur.
  3. Le compresseur augmenter la température et la pression du fluide frigorigène.
  4. Le fluide frigorigène passe de l'état vapeur à l'état liquide dans le condenseur. Il cède alors de la chaleur à l'eau du ballon via l’échangeur.
  5. Le fluide frigorigène est détendu afin de s’évaporer et le cycle recommence.
  6. Si l’apport de chaleur n’est pas suffisant, la résistance électrique assure l’appoint.
schema_ballon_thermodynamique

Votre chauffe-eau thermodynamique est rentabilisé en seulement 8 ans

Pour un Chauffe-eau thermodynamique, les coûts de fourniture et d’installation généralement observés sont de l’ordre de 3 500 € TTC. (3)
A titre d’exemple, le budget dédié à l’Eau Chaude Sanitaire pour une famille de 4 personnes avec ce type d’équipement est estimé à 155 € TTC/an.

Pour couvrir les mêmes besoins, le recours à un chauffe-eau à effet Joule génère, quant à lui, une facture annuelle de 390 €TTC/an pour un investissement initial de l’ordre de 1000€ TTC.

Le temps de retour sur investissement pour le CETI est donc d’environ 8 ans.

Financer mon projet

prime chauffe_eau

Toutes les questions/réponses sur le chauffe-eau électrique

Faut-il entretenir votre chauffe-eau thermodynamique ?


Le chauffe-eau thermodynamique nécessite plus d’entretien qu’un ballon classique. Il aura besoin de l’entretien d’un ballon classique plus d’un entretien concernant la pompe à chaleur.

Au quotidien

Pour améliorer la performance du module pompe à chaleur et prolonger sa durée de vie, il existe des gestes d'entretien à adopter au quotidien. Par exemple : veillez à dégager l’arrivée d’air des éventuels obstacles pour permettre à l'air de circuler librement autour du système.

Annuellement

L'entretien de votre équipement par un professionnel est recommandé une fois par an pour assurer des performances et une durée de vie optimales. Lors de sa visite, il vérifiera tout particulièrement :

  • l'état général de l'appareil
  • l'état des connexions électriques
  • les paramètres de régulation
  • l'encrassement des filtres.

 

Quelles sont les conditions d’installation d’un chauffe-eau thermodynamique ?


Un  chauffe-eau thermodynamique peut s’installer en maison individuelle ou en appartement.
Ses performances dépendent en grande partie :

  • de l’emplacement du ballon. Stocker l’eau chaude dans un ballon génère des pertes thermiques importantes. Pour les limiter, le chauffe-eau ne doit pas être installé dans un local soumis aux températures extérieures. Il faut préférer une installation en volume chauffé, ou bien en local attenant au volume chauffé. 
  • du dimensionnement du ballon. Installer un ballon de stockage surdimensionné par rapport aux besoins réels d’eau chaude sanitaire (ECS) fait baisser fortement les performances de l’appareil en augmentant les pertes thermiques. Contrairement aux idées reçues, pour une famille moyenne de 4 personnes, un chauffe-eau thermodynamique avec un ballon de 200 L suffit amplement pour la cuisine, les douches et les bains occasionnels.
  • de la température de consigne pour l’eau du ballon. Le chauffe-eau thermodynamique fonctionne de façon optimale pour une température de consigne de 45 à 50° C. Le COP se dégrade rapidement si on l’augmente (baisse de 40 à 60 % pour une consigne de 60° C).

Quel est l’impact de la météo sur le fonctionnement de mon chauffe-eau thermodynamique ?


Le rendement d’un chauffe-eau thermodynamique varie fortement suivant la température de l’air entrant. Par grand froid, l’apport d’énergie provenant de  l’air ne suffit plus à chauffer l’eau correctement. Afin d’y remédier, les chauffe-eau thermodynamiques sont équipés d’un système d’appoint. Il s’agit d’une résistance électrique qui chauffe l’eau en cas de besoin. L’utilisation soutenue de cet appoint réduit les économies d’énergie.

Lors des hivers rigoureux, l’intérêt d’un Chauffe-eau thermodynamique avec une pompe à chaleur « air » sera moins important qu’en climat tempéré. En outre, la plupart des constructeurs indiquent -5°C comme limite de fonctionnement de la pompe à chaleur.

 

(1)Crédit d’impôt pour la Transition Énergétique, sous conditions, permettant au propriétaire occupant ou au locataire, résidant en France, et engageant des dépenses pour des travaux de rénovation énergétique de son logement (en résidence principale et achevé depuis plus de 2 ans) de déduire 30% du montant des dépenses éligibles, de ses impôts sur le revenu (sous réserve du plafond applicable). Pour être éligibles, les équipements et matériaux doivent respecter des critères techniques. Le professionnel fournissant les équipements éligibles doit également effectuer et facturer leur installation. Selon loi de finances 2017, vérifiez votre éligibilité sur www.impots.gouv.fr/portail/particulier/le-credit-dimpot-transition-energetique.

(2)  Ademe - Sur les consommations de chauffage et d'eau chaude sanitaire par rapport à une chaudière de plus de 15 ans.

(3)Ademe-fiche technique 2013 
https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/fiche-technique-ademe-sur-chauffe-eau-thermodynamiques-individuels-ceti-2013.pdf