Régulation et programmation de la température dans l'habitat

Les avantages d'installer un système de régulation ou de programmation

  • Evite le gaspillage

    Vous ne chauffez que quand c'est nécessaire

  • Jusqu'à 25 % d'économies  (1) sur votre chauffage

  • Simplicité

    Le programmateur se chargera de piloter le système de chauffage sans que vous ayez à y penser

  • Confort

    Profitez d'un intérieur idéalement chauffé

Qu’est-ce qu’un système de régulation/ programmation ?

La régulation maintient la température ambiante choisie par l'occupant (« température de consigne »), quelles que soient les conditions extérieures. Elle prend en compte les apports de chaleur (soleil en journée, fonctionnement des appareils de cuisson à l'heure du repas...) pour moduler le chauffage.

La programmation complète la régulation. Elle fait varier la température de consigne selon le mode de vie des occupants (jour/nuit, présence/absence...).

Elle permet ainsi de déterminer, à l'avance, la température souhaitée dans chaque pièce de la maison :

  • Température de confort pour le lever, le dîner et la soirée
  • Température réduite dans les chambres pour un meilleur sommeil (la nuit, la température du corps se refroidit)
  • Température réduite pour éviter le gaspillage en cas de courte absence
  • Température minimale en cas d'absence prolongée (hors gel).

Comment fonctionne un système de régulation ?

Un système de régulation est constitué principalement de trois dispositifs :

  1. Un thermostat d'ambiance placé à l’intérieur de votre logement
  2. Des robinets thermostatiques (non obligatoires, sauf si vous installez des radiateurs neufs)
  3. Une sonde extérieure (non obligatoire)

Combien ça coûte ?

  • 6 robinets thermostatiques (à installer sur vos radiateurs), pose incluse : 395 € TTC (TVA 5,5 %)(2)
  • 1 thermostat d’intérieur avec programmation, pose incluse : 161 € TTC (TVA 5,5 %)(2)

Le thermostat :

Fonction : Il mesure la température ambiante de votre habitation et la compare à la température que vous avez prédéfinie. S'il constate un décalage entre les deux mesures, il réduit ou augmente la puissance de la chaudière afin de rétablir la température souhaitée dans le logement.

Placement : Le thermostat se place dans votre pièce principale (le salon, par exemple), à environ 1,50 m du sol. Pour un meilleur fonctionnement, évitez de le positionner à proximité d'une source de chaleur (cheminée, radiateur, télévision, etc.) et à l'abri des courants d'air ou du soleil direct.

 

Découvrir les thermostats connectés

 

Les robinets thermostatiques :

Fonction : Placé sur chaque radiateur, le robinet thermostatique régule la chaleur émise de chaque pièce selon sonc occupation spécifique.  La chaleur monte et la température varie d'un étage à l'autre. Le thermostat tient compte uniquement de la température de l’étage où il est installé. Choisissez des robinets certifiés NF.

Placement : Ne placez pas de robinet thermostatique dans la pièce où se situe votre thermostat.

La pièce de référence doit en effet représenter la température moyenne de votre habitat, sans prendre en compte les réglages des radiateurs équipés de robinets thermostatiques.

Si les radiateurs de la pièce recevant le thermostat d'ambiance sont déjà équipés de robinets thermostatiques, ceux-ci doivent être forcés en position ouverte. Enfin, n'oubliez pas d'ouvrir en grand votre robinet pendant l'été, pour éviter un blocage au redémarrage de la saison de chauffe.

La sonde extérieure (non obligatoire)

Vous devez installer une sonde extérieure si votre maison est équipée de planchers chauffants.

Fonction : Elle mesure la température de l'air extérieur.

Les variations de la température extérieure vont à fur-et-à- mesure se répercuter à l'intérieur de l'habitat. Les anticiper dans le pilotage de la chaudière évite que celle-ci ne se refroidisse ou se réchauffe inutilement. Le fonctionnement d'une sonde peut être affiné avec un correcteur d'ambiance qui permettra de prendre en compte les apports gratuits de chaleur.

Cas utiles : Pour une maison à plusieurs étages, optez pour une sonde extérieure en complément des robinets thermostatiques. Elle ne peut être efficace seule : les radiateurs ou les planchers chauffants basse température doivent impérativement être équipés d'une régulation terminale afin que ceux-ci puissent gérer les apports gratuits.

Par ailleurs, la Réglementation Thermique 2012 sur le réglage automatique du chauffage rend obligatoire un dispositif d'arrêt manuel du chauffage et de la programmation.

Régulation en fonction de chaque type d’appareil

  1. Radiateurs électriques, convecteurs radiants, panneaux rayonnants, sèche-serviettes : Ce mode de chauffage fonctionne grâce à un thermostat électronique intégré. Avec ce type de thermostat, la régulation se fait pièce par pièce.
  2. Plancher rayonnant : Les planchers rayonnants doivent être associés à la fois à un thermostat d'ambiance et à une sonde extérieure.
  3. Radiateur à accumulation : L'idéal est de choisir une sonde extérieure. En effet, le fonctionnement de votre radiateur fondé sur l'inertie thermique, est peu adapté aux variations brutales de température. En lui faisant anticiper les variations thermiques, la sonde extérieure permet à votre radiateur à accumulation d'être plus performant.
  4. La programmation centralisée : Pour un confort d’utilisation optimal, installez un programmateur centralisé qui recense les programmations pour vos différentes pièces. Il est relié à chaque radiateur, sèche-serviettes, plancher ou panneau rayonnant, par le biais d’un fil, par ondes radio ou encore par courants porteurs. Il commande ainsi l'ensemble de votre installation. 
  5. Une autre solution consiste à installer des programmateurs multi-zones, qui affectent des programmes particuliers en fonction des étages et de l'occupation des pièces (cuisine, chambre, salon). Le chauffage électrique permet de bénéficier de tarifs heures creuses. Pour réaliser des économies, adaptez votre programmation aux options tarifaires.
  6. Le délesteur :  Il s’agit d’un dispositif qui coupe momentanément un ou plusieurs appareils de chauffage si la consommation en électricité dans le logement risque d’excéder la puissance du compteur. Les prises, l’éclairage, l’électroménager sont considérés comme prioritaires et ne seront pas coupés. Si votre puissance de chauffage est supérieure à 3 kW, un délesteur peut être installé. Il vous permettra de baisser d’une tranche votre abonnement électrique et ainsi de diminuer son coût.
  7. Le gestionnaire d’énergie : Dispositif «tout-en-un », le gestionnaire d’énergie remplit plusieurs fonctions de programmation à la fois : programmes temporels, optimisation tarifaire, gestion du délestage, etc. Vous obtenez ainsi le chauffage qui vous convient au meilleur coût possible, en permanence.

Qui peut installer un programmateur ?

Installer un programmateur de chauffage demande un savoir-faire précis. Vous devez donc faire appel à un professionnel spécialisé pour la fourniture et l'installation du matériel. Ceci vous permettra également de bénéficier de toutes les aides et subventions accordées pour ce type d'installation.

(1) Source : Ademe
(2) Estimation selon l’Anah-OCTR
(3) Prêt affecté sous réserve d’acceptation par la Banque Solfea et après expiration du délai de rétraction de 14 jours