Le top 5 des villes durables en faveur des énergies vertes

Transition énergétique, énergies renouvelables, respect de l’environnement… Tous ces termes, nous les employons maintenant très souvent. Les consciences se sont réveillées et bon nombres d’initiatives naissent un peu partout pour protéger l’avenir de notre belle planète. Dans certaines métropoles, les actions en faveur d’une consommation d’énergie plus verte sont déjà enclenchées. Voici le top 5 des villes durables du moment !

1 – Sydney – Un rendez-vous dans le noir !

Avec près de 5 000 000 d’habitants, Sydney est la ville la plus peuplée d’Australie. En 2007, elle accueillait la 1ère édition du concept « Earth Hour » qui consiste à ne pas utiliser d’électricité pendant 1 heure. En plus, Sydney a aussi été la première ville du monde à imposer l’utilisation d’ampoules basse consommation à ses habitants.

Une action aussi bonne pour la planète que pour le porte-monnaie des Sydnéens !

2 – Hambourg – Y’a de l’électricité dans l’air !

Saviez-vous que Hambourg figure parmi les villes les plus puissantes au monde côté éoliennes ? Sa ferme éolienne DanTysk compte 80 moulins du futur et produit toute l’électricité renouvelable nécessaire pour alimenter 400 000 foyers, soit 1,3 milliard de KWh par an*. De plus, la 2ème plus grande ville d’Allemagne accueille aussi le Salon Wind Energy Hamburg pour les professionnels de l’énergie éolienne.

3 – Barcelone – Destination 2050

Challenge ambitieux pour la 2ème plus grande ville d’Espagne, Barcelone s’engage pour une autosuffisance énergétique à horizon 2050. Un mouvement qui se renforce mais qui avait déjà été initié en 1999 avec un décret sur l’énergie solaire thermique qui imposait au moins 60 % d’énergie solaire pour chauffer l’eau des constructions neuves ou rénovées.

Au menu du nouveau programme politique de cette ville écologique : objectif 100 % d’énergies renouvelables grâce au solaire, mini-éolien et aux réseaux de chaleur. 

Et pendant ce temps-là, en France… les villes écologiques se multiplient !

Les petits français eux-aussi activent de belles initiatives pour réussir leur transition énergétique. 430 villes (chiffre de janvier 2017) sont déjà lauréates du label « Territoire à énergie positive pour la croissance verte », TEPCV pour les intimes.

Toutes ces communes qui ont déjà engagé des actions concrètes en faveur du développement durable vont bénéficier d’un coup de pouce supplémentaire de la part du ministère de l'Environnement, de l’Énergie et de la Mer. Entre 500 000 € et 2 000 000 € d’aides pour aller encore plus loin dans les sujets de la biodiversité, mobilité durable, économie circulaire, éducation à l’environnement et, bien-sûr, des énergies renouvelables !

4 – Vancouver – Une ville durable !

Cette mégalopole canadienne qui a vu naître Greenpeace a déjà pris une bonne longueur d’avance côté énergies renouvelables. En effet, 90 % de l’énergie consommée par ses concitoyens provient des éoliennes, du solaire et des marémotrices. Vancouver est d’ores et déjà une ville écologique exemplaire et elle n’a sans doute pas encore dit son dernier mot !

5 – Reykjavik – plus écolo friendly, y’a pas !

Avec une production d’énergie renouvelable qui couvre 100 % de ses besoins en électricité, la capitale de l’Islande marque une très nette longueur d’avance. Reykjavik est définitivement une ville durable où il fait bon vivre grâce aux énergies vertes produites par la géothermie et l'hydro-électricité. En plus, ses transports en commun fonctionnent tous à l’hydrogène. Bravo ! Ou plutôt « Gott hjá þér! » comme on dit en islandais. 

Zurich, Genève ou Malmö en Suède… Bien d’autres villes s’inscrivent déjà dans une belle logique de développement durable et l’on compte bien les voir de plus en plus nombreuses !

* Source : article du Monde « Hambourg, centre névralgique de l’énergie éolienne en Europe ».

Besoin d'aide ?

Haut de page