Énergies renouvelables

Quelle est la source d'énergie la plus utilisée dans le monde ?

Mis à jour le

Quelle est la source d'énergie la plus utilisée dans le monde ?

Chaque pays et territoire utilise des sources d’énergie différentes selon ses ressources, son histoire ou encore les objectifs fixés par le gouvernement. Quelles sont les sources d’énergie les plus utilisées ? Les énergies renouvelables sont-elles réellement de plus en plus sollicitées ? Voici un état des lieux de la production d’énergie dans le monde.

 

Les principales sources d’énergie utilisées dans le monde

Sachez que les sources d’énergie les plus utilisées ne sont pas les mêmes selon les continents, les pays, mais aussi les territoires répartis dans chaque état. Il faut aussi savoir qu’un habitant d’un pays industrialisé tel que la France, le Canada ou l’Australie a une consommation d’énergie, et notamment une consommation électrique, pouvant être trois fois plus élevée que la moyenne mondiale. Les habitants des États-Unis et du Japon sont d’ailleurs les plus gros consommateurs d’énergie d’après l’Agence Internationale de l’Énergie.

Les énergies fossiles

Tous pays confondus, les énergies fossiles représentent 81,7 % de la consommation d’énergie dans le monde. La source d’énergie la plus utilisée est le pétrole. En 2016, c’est 42 % de la consommation d’énergie dans le monde d’après l’Agence Internationale de l’Énergie. Mais le gaz et le charbon ne sont pas en reste, avec une part de consommation de 15 % et 12 % la même année. 

Ma conso : analysez vos consommations
Jusqu'à 8% d'économies d'énergie (*)

Ces dernières années, les énergies fossiles sont de moins en moins utilisées dans les pays européens, en raison du risque de pénurie mais aussi, et surtout, pour limiter le rejet de CO2, ou gaz à effet de serre, dans l’atmosphère. Cependant, elles restent encore très présentes dans d’autres pays comme la Chine qui utilise par exemple le charbon comme carburant pour les centrales thermiques et faire fonctionner le chauffage, ce qui explique des chiffres aussi importants.

Les centrales nucléaires bien présentes en France

Avec 58 réacteurs répartis dans toute la France, l’énergie nucléaire représentait 47,5 % du parc installé en France en 2018 d’après RTE, le Réseau de Transport de l’Électricité qui couvre tout le pays. Pourtant, elle représente seulement 2 % de la part de la consommation d’énergie dans le monde d’après l’Agence Internationale de l’Énergie. Si cette solution encore très répandue dans l’hexagone permet de limiter les émissions de CO2, elle pose le problème du traitement des déchets radioactifs.

L’énergie hydraulique en plein essor

L’énergie hydraulique est la plus populaire des énergies renouvelables. Depuis quelques années, elle est de plus en plus sollicitée. L’Agence Internationale de l’Énergie note par exemple une augmentation de 94 % de la consommation d’électricité et de chaleur trouvant son origine dans l’énergie hydraulique entre 1990 et 2016. Un chiffre qui concerne tous les pays du monde, mais une tendance qui se vérifie aussi en France, où l’énergie hydraulique représente 12,5% de la production d’énergie d’après le bilan 2018 de RTE.

Les énergies solaires et éoliennes progressent

En ce qui concerne les deux autres énergies renouvelables les plus utilisées, les chiffres sont pour l’instant moins importants. L’énergie solaire, à laquelle on ajoute les énergies géothermiques et éoliennes, ne représente que 0,5 % de la consommation mondiale en 2016 selon l’Agence Internationale de l’Énergie. Cependant, on note une véritable progression sur le territoire français, qui a vu sa production d’électricité issue de ces sources d’énergie augmenter de plus de 25 % entre 2017 et 2018 d’après RTE.

 

Quelles sont les tendances ?

Alors que la France prend un réel virage en faveur des énergies renouvelables, notamment à travers la Loi pour la Transition énergétique et la Croissance verte, en est-il de même pour les autres pays ? La plupart des plus gros consommateurs d’énergie dans le monde ont également entamé une démarche en faveur de l’électricité verte et du développement durable, notamment au sein de l’Union européenne, qui a fixé comme objectif à ses membres d’atteindre 32 % d’énergies renouvelables d'ici 2030. L’accord de Paris, signé lors de la COP21 en 2015 et qui atteint 197 pays signataires en 2017, montre bien que la volonté de préserver les ressources naturelles et de développer les énergies renouvelables se généralise. Aujourd’hui dans le monde, l’industrie, le transport et le secteur résidentiel se partagent à part presque égale la consommation d’énergie. Il est donc nécessaire de répartir les efforts.

Dites « J’agis avec ENGIE » !(1)

«ENGIE vous aide à agir pour améliorer votre quotidien et pour limiter votre impact sur l’environnement. Retrouvez sur notre site de nouveaux conseils et des éco-gestes» 

J'agis avec ENGIE

(1)J’agis avec ENGIE :

1er fournisseur d’électricité verte : Pour les particuliers (sites résidentiels) en offres à prix de marché d’électricité verte en France métropolitaine, hors Corse (novembre 2017).

1er fournisseur de gaz naturel en France : Pour les particuliers (sites résidentiels) en offres de gaz naturel à prix de marché en France métropolitaine hors Corse, au 31/12/2017. Observatoire de la Commission de régulation de l’énergie 4eme trimestre 2017.

Electricité verte : Pour tout nouveau contrat d’électricité souscrit par un client particulier, ENGIE achète l’équivalent de la quantité d’électricité consommée par le client en Garantie(s) d'Origine émise(s) par des producteurs d'énergie renouvelable. Une Garantie d'Origine certifie que de l’électricité a été produite à partir d'une source d'énergie renouvelable et injectée sur le réseau électrique.