Économies d’énergie : installez une chaudière haute performance

Comment fonctionne une chaudière électrique ?

de lecture

Publié le , mis à jour le

Chaudière à gaz, pompe à chaleur, chaudières à bois ou au fioul, à chacun son mode chauffage ! Focus sur la chaudière électrique, qui n’a pas forcément le vent en poupe malgré des atouts importants.

Qu’est-ce qu’une chaudière électrique ?

La chaudière électrique a pour fonction de chauffer de l’eau qui circule à travers un circuit, appelé circuit fermé, dans tous les radiateurs de la maison. Le coût de l’équipement et de l’installation est assez faible (entre 1 500 et 6 000 euros) par rapport aux autres types de chauffage.

Un fonctionnement en circuit fermé

L’eau est enfermée dans le circuit et une fois chauffée, elle part de la chaudière électrique via une valve à pression pour rejoindre les radiateurs de votre résidence. Une fois qu’elle baisse de température, elle redescend vers la chaudière via une valve à sens unique pour être chauffée de nouveau. Au fil des minutes, le volume d’eau chaude de la chaudière augmente. On parle de système de pression par accumulation de chaleur. La chaudière ne peut fonctionner correctement que si elle est remplie d’eau à température homogène en permanence. C’est pourquoi il est nécessaire de purger régulièrement les radiateurs pour chasser l’air accumulé.

Une résistance électrique pour chauffer l’eau

Une résistance électrique peut être soit externe, soit interne. Selon le type de chaudière électrique que vous possédez, elle se met en marche à l’aide d’une programmation manuelle ou une mise en route automatique. Mieux vaut opter pour une chaudière avec une résistance interne puiqu’elle permet de chauffer l’eau beaucoup plus rapidement et offre au final un meilleur rendement.

Des atouts non négligeables mais une consommation importante

Le fonctionnement de la chaudière électrique assure une rapidité de chauffe non négligeable. Elle ne rejette pas de CO2 et n’émet aucune odeur. Et comme elle ne nécessite pas de cuve de stockage, elle moins de place, est silencieuse et facile à installer.

Le point noir de la chaudière électrique est sa consommation énergétique importante. La connaitre est assez simple : il suffit de multiplier la puissance de la chaudière par la durée d'utilisation annuelle. Par exemple, pour une chaudière électrique de 10 kW utilisée 150 jours par an (octobre à février), à raison de 8 heures par jour, il faudra effectuer le calcul suivant : 10 x 150 x 8 = 12 000. La consommation de cette chaudière électrique est donc de 12 000 kWh par an. 

Pour vous aider, nous avons effectué le même calcul pour les puissances les plus couramment utilisées. 

Puissance (kW) Consommation
annuelle (kWh)
Superficie type
du logement (m²)
4,5 5 400 50 ou moins
6 7 200 70
9 10 800 100
12 14 400 140
15 18 000 180
18 21 600 220
24 28 800 300

Comme on peut les consommations peuvent s'envoler. C'est pour cette raison qu'il est conseillé de ne pas faire de la chaudière électrique votre principal mode de chauffage mais un chauffage d’appoint, où les besoins de chauffage sont peu importants pour des pièces comme un cellier ou un garage… Pour des usages plus intensif, il est très généralement plus intéressant d'opter pour des système comme la pompe à chaleur ou encore la chaudière gaz très haute performance énergétique

Économies d’énergie : installez une chaudière haute performance
Vous pouvez économisez jusqu’à 800€ chaque année
Jusqu'à 800€ / an

Les différents types de chaudières électriques

Qu’elle soit classique, ionique ou à induction, la chaudière électrique, sait parfaitement s’adapter à tous les environnements et est un son mode de chauffage privilégié.

La chaudière électrique classique

Comme expliqué plus haut, la chaudière électrique classique fonctionne avec un circuit fermé. Sachez que l’électronique est de plus en plus présente avec des capteurs permettant de vérifier les fuites de circuit, de réguler la chaleur ou encore de gérer le taux de calcaire. Des pompes intégrées facilitent également la régulation de la pression dans le circuit. Un bloc de puissance peut également être intégré pour mieux maitriser les dépenses d’énergie et faire des économies sur vos factures d’électricité. Pour profiter des éventuelles baisses du tarif réglementé, optez pour l’offre sans engagement d’ENGIE Elec Ajust, un prix fixe et ajustable à la baisse pendant trois ans.

La chaudière électrique ionique

Comme son nom l’indique, la chaudière ionique utilise un ioniseur pour chauffer l’eau. Il s’agit d’un corps de chauffe qui sert à ajouter ou ôter des électrons à des molécules. Les électrons en mouvement libèrent de l’énergie. Cette dernière est transmise sous forme de chaleur à un liquide, de l’eau complétée de bicarbonate, appelé liquide caloporteur. Un échangeur se charge ensuite de faire circuler l’eau dans le circuit.

La chaudière électrique à induction

Comme les plaques à induction de votre cuisine, la chaudière à induction fonctionne avec un électroaimant qui crée de la chaleur par contact avec du métal. Ensuite, tout se passe comme pour la chaudière ionique : la chaleur est transmise à un liquide caloporteur. Ce dernier transmet alors la chaleur à l’eau de chauffage via un échangeur à plaques.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous