Économies d’énergie : installez une chaudière haute performance

Dossier ENGIE

La cheminée gaz : tous les avantages du feu de bois sans les inconvénients

de lecture

Publié le , mis à jour le

Vous rêvez de vous installer au chaud devant votre cheminée… Mais stocker du bois, allumer un feu et nettoyer les cendres, ce n’est pas pour vous ? Voilà une solution alternative : la cheminée gaz, également appelée insert gaz. Elle démarre au quart de tour, produit davantage de chaleur que la cheminée traditionnelle, ne demande quasiment aucun entretien et apporte à votre intérieur une touche cosy et design.

Une cheminée gaz naturel, comment ça fonctionne ?

Comme son nom l’indique, une cheminée au gaz fonctionne en étant reliée à une arrivée de gaz naturel. Elle est équipée de brûleurs qui produisent des flammes au sein d’un bloc à double vitrage hermétique. Elle chauffe l’air froid qui entre dans le bloc grâce à un système de ventilation et ressort chaud dans votre pièce. Pour allumer votre cheminée à gaz, il suffit d’appuyer sur un bouton ! Adaptez ensuite la hauteur et la puissance des flammes pour réguler la chaleur depuis votre smartphone ou une télécommande. De quoi tout faire fonctionner depuis votre canapé ! Les inserts dernière génération intègrent également de plus en plus une fonction programmation et un mode de régulation automatique quand la température de consigne (celle que vous avez fixée !) est atteinte dans la pièce. À la clé ? Un meilleur pilotage de votre consommation en énergie !

La chaleur efficace et le confort des cheminées gaz

Le souci principal des foyers classiques ouverts à bois, c’est la déperdition de chaleur. Avec la cheminée gaz, le foyer est fermé. Fini les pertes de chaleur et vous contrôlez votre consommation grâce au réglage de l’intensité des flammes. Par sa structure hermétique, l’insert gaz affiche un excellent rendement de 75 à 85 %.

Contrairement à la cheminée à bois classique, il n’y a pas de cendres ou de suie à nettoyer dans la pièce, ni dans le foyer. La combustion n’entraîne aucune odeur. Un petit coup de chiffon sur la vitre du foyer, et le tour est joué !

Cheminées gaz : il y en a pour tous les goûts !

Les cheminées à gaz proposées aujourd’hui par les fabricants permettent de créer des ambiances uniques où l’on retrouve l’aspect cocooning et la sensation douce si particulière d’une cheminée à bois. Mais sans ses inconvénients ! Avec une à trois faces vitrées, des styles allant du plus classique à un design très contemporain, les options déco sont multiples pour faire de votre cheminée gaz le cœur d’un intérieur très chaleureux. Si vous regrettez l’absence visuelle du bois, certains modèles sont équipés de bûches en matières réfractaires (résistantes aux flammes) qui peuvent tromper les plus avertis avec un rendu naturel ! Il est aussi possible de personnaliser votre insert gaz avec des galets dans le foyer ou des pierres de lave. Pour un aspect encore plus réaliste et naturel, certains inserts gaz peuvent même reproduire la projection d’étincelles factices ou encore le rougeoiement des braises.

Chauffage ou déco : choisir la puissance de son insert gaz

Comme les autres appareils de chauffage, estimez la puissance nécessaire de votre cheminée gaz afin qu’elle couvre parfaitement vos besoins. La puissance de l’appareil s’exprime en kW (kilowatt). Elle dépend de la surface à chauffer, mais aussi l’usage de votre cheminée gaz : en complément à votre système de chauffage existant ou uniquement en déco. Si la cheminée gaz est décorative et là pour ajouter un aspect chaleureux à la pièce, il n’est pas nécessaire d’investir dans un modèle ultra-puissant.

Rendement et puissance : 2 critères pour choisir sa cheminée au gaz

Le rendement énergétique de l’appareil est également un critère important à prendre en compte lors du choix du modèle. C’est le rapport entre l’énergie produite et l’énergie consommée pour fonctionner. Un appareil de chauffage qui affiche un excellent rendement consomme moins d’énergie pour produire de la chaleur, ce qui entraîne une baisse de votre facture de gaz.

N’oubliez pas que le rendement énergétique d’un appareil de chauffage dépend de la qualité d’isolation thermique de votre logement !

Les différents foyers des cheminées gaz (avantages et inconvénients)

On distingue principalement deux types de cheminées à gaz : les modèles avec foyer ouvert ou foyer fermé.

Les inserts gaz à foyer ouvert

Un rendu plus naturel et esthétique

Les foyers ouverts rappellent le charme des cheminées bois à l’ancienne où l’on peut admirer directement le spectacle du feu, sans filtre, pare-feu ou vitre ! Rappelons que les inserts gaz ne nécessitent pas un entretien régulier, à l’inverse des cheminées à bois où il faut régulièrement débarrasser le foyer de ses cendres. Ici, même ouvert : pas de risque d’odeur, ni de cendres qui s’envolent pour salir le reste de la pièce !

Un rendement plus faible

Le rendement d’un foyer ouvert est plus faible qu’un modèle fermé. Ce qui veut dire que la consommation de type d’insert est plus élevée. On observe en effet un rendement de 15 à 20 % pour les modèles ouverts.

Une installation limitée à certaines pièces

Les foyers ouverts ne peuvent pas être posés dans des pièces équipées de VMC ou de système d’aspiration comme une hotte de cuisine.

Les cheminées gaz à foyer fermé

Un meilleur rendement

Du fait de son foyer hermétique, cet insert affiche un meilleur rendement que les modèles à foyer ouvert (jusqu’à 85 %).

Compatibilité avec vos pièces

Ce type de cheminée gaz fermée peut s’installer partout dans la maison en raison de son étanchéité.

Une meilleure isolation et pas de déperdition de chaleur

Enfin, lorsque vous ne l’utilisez pas, les vitres ou parois en verre bloquent l’arrivée de l’air par les tuyaux d’évacuation qui peuvent s’engouffrer dans votre logement. L’isolation n’en est que meilleure. Pour rappel, la cheminée et les conduits de renouvellement d’air sont à l’origine de 20 à 25 % des déperditions de chaleur d’un logement !(1)

Une sécurité maximale

Une paroi vitrée d’un insert gaz vous protègent des flammes. Les risques de brûlures, surtout si vous avez des enfants ou des animaux de compagnie, sont plus limités qu’avec un foyer ouvert.

Poêles ou cheminées gaz : lequel choisir ?

Les deux équipements, insert et poêle, partagent plusieurs qualités communes : chaleur immédiate grâce à un allumage rapide, esthétisme et un bon rendement (pour les inserts fermés). En raison de sa taille généralement plus grande, l’insert convient bien aux plus grandes pièces à chauffer. L’installation d’un insert gaz est plus complexe que la pose d’un poêle à gaz.

Économies d’énergie : installez une chaudière haute performance
Vous pouvez économisez jusqu’à 800€ chaque année
Jusqu'à 800€ / an

Quels types de travaux pour installer votre cheminée gaz ?

Vous avez déjà un foyer dans votre maison

L’insert gaz est plutôt destiné à s’encastrer dans un foyer traditionnel existant pour l’aménager ou le rénover. Il suffit de le raccorder à une alimentation gaz et de prévoir une prise électrique à proximité (nécessaire pour la ventilation). Il convient également de mettre en place un gainage spécifique pour le conduit de la cheminée : les fumées résiduelles sont beaucoup plus chaudes que celles produites par une cheminée traditionnelle. En raison des précautions liées à l’installation d’un équipement au gaz, il faut faire appel à un installateur spécialisé Qualigaz.

Vous n’avez pas de cheminée, ni de conduit existant

Il est tout à fait possible d’installer une cheminée gaz naturel, sans nécessairement disposer d’un foyer traditionnel dans votre logement. Vous aurez d’ailleurs plus de choix dans les modèles. En cas d’absence de foyer existant, les travaux seront plus importants et nécessitent la construction d’un conduit d’évacuation et d’un entourage en maçonnerie (un coffrage) pour encadrer le bloc en verre de l’insert gaz. Il existe dans le commerce des cheminées au gaz qui ne nécessitent pas toujours l’installation d’un conduit de cheminée. L’évacuation des fumées est en effet effectuée grâce à un tuyau de plusieurs mètres qui débouche à l’extérieur de votre maison. On parle dans ce cas de cheminées gaz à ventouse.

Quel est le prix d’une cheminée au gaz ?

Hors pose, le tarif d’une cheminée au gaz dépend de plusieurs facteurs : son design, son type de foyer (ouvert ou fermé) et de pose (encastré ou posé), l’esthétique des flammes produites, sa puissance et son rendement.

Il faut en général compter entre 3 000 euros et 8 000 euros la cheminée au gaz (équipement et installation). Le prix des cheminées à gaz les plus design et technologiques peuvent flamber et s’élever jusqu’à 15 000 euros. Vous pouvez trouver des inserts gaz au design simple à partir de 1 500 euros. Il y en a donc pour tous les budgets !

Le tarif de la main d’oeuvre dépend de la complexité du chantier. La pose d’une cheminée gaz sur un conduit existant coûte moins cher qu’un modèle où il faut le construire et monter un coffrage. Faire appel à un maçon peut ainsi s’avérer nécessaire. Ce qui augmente forcément la facture !

Ne vous enflammez pas pour le premier devis qui vous semble correct ! Demandez toujours plusieurs devis à différents professionnels. Comparez les offres et les services inclus. Des artisans proposent un contrat d’entretien pour un suivi optimal de votre cheminée gaz !

Entretenir sa cheminée gaz ? Tellement simple mais obligatoire !

Prévoyez une vérification des brûleurs et un entretien complet tous les ans. Attention cependant à demander à un professionnel du gaz de réaliser cette intervention. L’insert gaz nécessite un seul ramonage par an, contrairement à la cheminée à bois (deux fois par an).

Des aides financières pour une cheminée à gaz ?

Plusieurs équipements de chauffage comme les chaudières ou la pompe à chaleur font l’objet d’aides financières dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. Les cheminées gaz sont exclues des primes, prêts, réduction de TVA et dispositifs d’aides, car elles fonctionnent notamment avec une énergie non renouvelable, le gaz.

Donc si vous envisagez l’installation d’une cheminée à gaz en guise de chauffage pour votre pièce principale, gare au retour de flamme ! Pour en savoir plus sur les aides financières en fonction des appareils de chauffage, utilisez le simulateur d’aides ENGIE.

Prix, avantages et inconvénients de la cheminée gaz : en bref

  1. Plusieurs types de foyers (ouvert ou fermé), à choisir selon vos envies et besoins.

  2. Une chaleur douce et une diffusion agréable dans la pièce.

  3. Peut être utilisée comme chauffage d’appoint ou chauffage principal.

  4. Installation obligatoire par un professionnel du gaz.

  5. Compatible avec de nombreuses configurations (maison ou appartement).

  6. Un large choix d’options et de styles (allure contemporaine, design, cosy, naturel) pour raviver la déco de votre logement et créer un espace chaleureux.

  7. Tous les avantages d’une cheminée à bois mais sans les inconvénients (suie, cendres, odeur de bois brûlé qui imprègne les vêtements, sécurité, entretien).

  8. Aucune aide financière possible pour installer une cheminée gaz.

Quels sont les inconvénients des cheminées gaz ?

D’abord, elles utilisent une énergie non renouvelable. Ensuite, leur prix d’achat et d’installation est plutôt élevé. Enfin, même si elles affichent un excellent rendement énergétique, elles ne sont pas éligibles aux aides financières. Le gaz est une énergie qui peut coûter cher et son prix augmente en raison de l’épuisement des ressources.

Installer une cheminée dans un appartement, c’est possible ?

Oui, mais sous certaines conditions. Il faut obtenir l’accord de la copropriété. Ensuite, soit il y a un conduit existant d’évacuation sur lequel installer l’insert gaz, soit il faut pouvoir installer un système de ventouse sur la façade de l’appartement. Si vous habitez au dernier étage, il faut voir si la pose d’un conduit est possible sur le toit.

Quelles sont les obligations d’une cheminée à gaz ?

Le raccord avec votre circuit de gaz doit obligatoirement être effectué par un professionnel qualifié Qualigaz. Pour des questions de sécurité et aussi d’assurance, il vous remettra un Certificat de conformité gaz à l’issue de son installation. L’entretien annuel de votre cheminée à gaz est également obligatoire par un professionnel.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous