Dossier ENGIE

Pourquoi votre chaudière fait du bruit et que faire ?

de lecture

Publié le , mis à jour le

Votre chaudière ou votre tuyauterie émettent des bruits étranges et inhabituels qui vous inquiète ? ENGIE récapitule pour vous tout ce qui peut causer ces bruits et les solutions à envisager en cas de problème. 

Vous vous chauffez grâce à une chaudière au gaz, au fioul, au bois ou à granulés ? Qu’il s’agisse d’une chaudière traditionnelle ou à condensation, il peut arriver que des bruits suspects s’en échappent. Particulièrement audibles en hiver, quand vous utilisez votre système de manière plus intensive, ou la nuit lorsque tout est calme. Ces bruits doivent-ils toujours vous alerter ? Que signifient-ils et que faire pour réduire ces bruits suspects dérangeants au quotidien ?

Prolongez la durée de vie de votre chaudière
Saviez-vous que l'entretien est une obligation légale pour tous les occupants ? Réalisez des économies d'énergie
Jusqu'à 12%(1)

Chaudière : quels sont les bruits normaux ?

Si vous possédez une chaudière, vous savez qu’elle est susceptible d’émettre un peu de bruit lorsqu'elle est en fonctionnement. On estime par exemple qu’une chaudière à condensation utilisée pour le chauffage ou la production d’eau chaude sanitaire dégage un niveau sonore se situant autour de 42 décibels. De manière générale, il n’y a pas lieu de vous inquiéter tant que votre chaudière diffuse des sons qui vous paraissent habituels et normaux.

Chaque chaudière est différente, il est donc difficile d'établir une liste de bruits "normaux". Ceci étant dit, généralement, les bruits continus, comme le vrombrissement du circulateur, ne doivent a priori pas vous alarmer.  En revanche, si vous entendez des bruits qui sortent de l’ordinaire, que vous n'avez jamais entendu auparavant, nous vous conseillons de vous pencher sur leur provenance sans attendre. 

Chaudières : quels bruits doivent vous alerter ?

Sifflements, bulles d’eau qui implosent, bouillonnement d’eau, écoulements, eau qui goutte, claquements saccadés et/ou petits coups, bourdonnements sourds, bruits de tuyaux, vibrations du bloc moteur… Toutes ces nuisances sonores sont anormales et doivent vous alerter. Elles peuvent en effet signifier que votre équipement fonctionne mal ou encore annoncer une panne. Quels bruits doivent vous interpeller et quelles sont leurs causes ?

 

Une chaudière qui fonctionne bien est une chaudière économe

Vous percevez un bruit suspect provenant de votre chaudière ? Nous vous recommandons de vous occuper du sujet sans tarder. Un équipement qui marche mal est bien souvent un matériel qui n’atteint pas les performances énergétiques qu’il devrait.  Traiter la cause d’un bruit inhabituel pourrait non seulement vous permettre d’éviter une panne demandant de grosses réparations mais également vous éviter des factures d’énergie potentiellement salées !

Bruits de bouillonnements, de collision et claquements métalliques : un entartrage excessif

Comme vous le savez sans doute, une chaudière est un appareil qui utilise de l’eau pour fonctionner. Or qui dit eau dit risque d’entartrage. 

Il faut savoir que le risque est d’autant plus important si vous habitez une région où l’eau est très dure : c’est notamment le cas pour les régions du Nord ou dans les Alpes(2). Le tartre peut également apparaître plus facilement si vous chauffez l’eau à une température élevée (65 ou 75 °C).

Pour une chaudière, l’accumulation de tartre peut être problématique, surtout s’il touche l’échangeur de chaleur. Il peut alors causer une surchauffe de l’eau dans le réservoir de la chaudière, laquelle provoque de la condensation. C’est alors que des bruits de bouillonnements (comme l’explosion de petites bulles de vapeur d’eau) et des claquements sonores se font entendre.

Par ailleurs, les dépôts de calcaire peuvent détériorer le corps de chauffe ou encore la cuve de votre chaudière, entraînant une baisse de ses performances énergétiques.

Coups et sifflements : de l’air en excès dans votre chaudière et dans votre tuyauterie

Vous entendez des claquements dans votre système ? Vous pouvez être en présence d’un excès d’air dans les tuyaux de votre chauffage central. Lorsque de l’air est présent dans le réseau hydraulique, l’eau circule par à-coups. Cette circulation saccadée provoque des chocs bruyants, que vous entendez lorsque le chauffage est en route.   

Vous vous servez de votre chaudière pour chauffer l’eau chaude sanitaire de votre maison et vous entendez ces coups dès que vous puisez de l’eau chaude ? Ces derniers peuvent être dus à un mauvais réglage de la pression de l’eau. Ce problème doit être traité rapidement, car il peut entraîner une détérioration précoce du vase d’expansion de votre chaudière ou de sa soupape de sécurité. 

Bruits d’eau qui coule : le circulateur de votre chaudière en cause

Vous entendez des bruits d’eau qui glougloute ou qui coule dans la tuyauterie ? Cela peut-être le signe d’un mauvais réglage du circulateur de votre chaudière. Il peut aussi être défectueux. En conséquence, l’eau peut-être mal répartie au sein de votre système ou encore se déplacer trop vite. A son passage, vous entendez donc un son désagréable.

Bruits de moteur : les vannes de votre chaudière sont mal réglées

Les vannes de votre chaudière permettent de gérer la température de retour de l'eau entre le circuit de chauffage et la chaudière. En temps normal, ces vannes doivent être installées en position intermédiaire. Mais il est possible de tourner ces vannes : elles peuvent par exemple être placées vers le côté  “+”  en cas de grand froid. Or, quand ces vannes sont positionnées vers le côté “+” ou le côté “-”, la chaudière fonctionne respectivement en sur-régime ou en sous-régime. D’où d’éventuels bruits dans votre système. 

Bruit de moteur : mauvais réglage du système de combustion

Vous avez une chaudière au gaz, au fioul, à granulés ou au bois ? Le bon fonctionnement de votre chaudière peut être perturbé par le mauvais réglage ou l’encrassement de votre système de combustion. Dans cette situation, votre combustible brûle mal et la circulation de l’eau est entravée : le moteur de votre chaudière peut compenser et émettre des bruits anormaux.  

Bruits inhabituels dans votre tuyauterie : un problème avec le groupe de sécurité 

Les bruits inhabituels de votre tuyauterie peuvent également venir d’un groupe de sécurité mal réglé ou défectueux. Ce dernier est indispensable pour maintenir la pression intérieure de la chaudière, du vase d'expansion ainsi que du système de chauffage dans son ensemble. Or, comme nous l’avons vu précédemment, des bruits anormaux peuvent survenir quand la pression de la chaudière est déréglée.

4 solutions pour réduire les bruits suspects d’une chaudière

Vous avez repéré un bruit suspect ? Rassurez-vous ! Pour remédier à la situation, des solutions existent.

Vérifiez et réglez la pression

Les problèmes de pression sont la source de nombreux bruits inhabituels. Aussi, la première étape consiste à contrôler la pression de votre système et éventuellement de l’ajuster. 

Pour cela, vous pouvez installer un régulateur de pression, juste après votre compteur d’eau. Ce dernier lisse la pression de l’eau : il évite donc que cette dernière soit injectée trop vivement dans le système et “cogne” contre les tuyaux, ou au contraire que son débit soit trop faible et provoque un excès d’air dans le système. 

Investissez dans un nouveau circulateur

Votre système hydraulique connaît des problèmes de pression ? Pensez à vérifier votre circulateur. Si besoin, changez-le pour un nouveau modèle. Si ce dernier présente différentes vitesses, choisissez la vitesse minimale pour commencer puis vérifiez que les chauffages les plus éloignés diffusent encore de la chaleur après quelques heures. Si ce n'est pas le cas, augmentez la vitesse et recommencez l'opération jusqu'à ce que les radiateurs les plus éloignés soient chauds. 

Purgez votre système

Vous faites plutôt face à un excès d’air dans votre réseau hydraulique ? Pour résoudre ce problème, vous devez purger votre système, c’est-à-dire retirer l'air de votre tuyauterie.

Vous pouvez réaliser cette opération vous-même, en desserrant la vis de purge du radiateur le plus proche de votre chaudière et en laissant l’air s’échapper. N’oubliez pas au préalable d’éteindre votre chauffage central et de bien refermer la vis de purge une fois que vous avez terminé. Idéalement, l’opération est à répéter tous les ans. 

Vous ne savez pas purger votre système ? Demandez à votre artisan chauffagiste de procéder à cette manœuvre lors de l’inspection annuelle de votre chaudière... ou lisez notre guide pas à pas pour apprendre à purger vos radiateurs. 

Faites appel à un professionnel

Malgré vos réglages, les bruits persistent ? Les bruits que vous entendez sont vraiment inquiétants ? N’hésitez pas à contacter le professionnel qui suit votre chaudière : lui seul pourra détecter avec certitude la cause du phénomène et vous éviter une éventuelle panne générale. 

Par ailleurs, privilégiez leur intervention si vous n’êtes pas bricoleur. Une chaudière est un matériel coûteux : il serait dommage que vous l’endommagiez en essayant de la réparer ! C'est également un appareil potentiellement dangereux, entre le carburant et l'eau chaude sous pression, il vaut mieux prendre des précautions. 

Bien entretenir votre chaudière : le bon réflexe pour éviter l’apparition de bruits

Comme dit le dicton : mieux vaut prévenir que guérir ! Pour limiter les risques de dysfonctionnements des chaudières au fioul, au gaz, aux granulés ou au bois, pensez à entretenir avec soin votre matériel. C’est le réflexe n°1 pour restreindre le risque d’apparition de bruit.

Pour cela, confiez l’entretien annuel de votre équipement de chauffage à un artisan sérieux et spécialisé, si possible certifié RGE. Vous pouvez également souscrire un contrat d’entretien : vous êtes alors assuré d’un entretien régulier.

ENGIE propose des solutions d’entretien pour les chaudières à gaz. Grâce à une révision annuelle, vous pouvez réaliser jusqu’à 12%(1) d'économies d'énergie !

Découvrez nos offres d'entretien pour votre chaudière

 

Chaudière qui fait du bruit : ce qu'il faut retenir

  1. Certains bruits sont inhabituels pour une chaudière (classique ou à condensation), qu’elle soit au fioul, au gaz, au bois ou à granulés : bruits de bouillonnements, coups, claquements, sifflements, bruits de moteur, eau qui coule… Ces sons doivent vous alerter.

  2. Ces bruits peuvent être dûs à divers problèmes : entartrage, défaut de pression ou pression anormalement élevée du circuit hydraulique, mauvaise circulation de l'eau...

     

  3. Pour résoudre ces anomalies, vous pouvez réaliser ces quelques vérifications vous-même : réglez la pression, installez un nouveau circulateur, purgez votre système.

  4. Toutefois, le meilleur réflexe reste de faire appel à un professionnel pour l’entretien annuel et dès l’apparition de bruits inhabituels. Vous préservez ainsi la performance énergétique de votre chaudière et avez toutes les cartes en main pour éviter les pannes générales.

Pour aller plus loin

À quel intervalle dois-je entretenir ma chaudière ?

Toutes les chaudières, quel que soit le combustible (fioul, gaz, bois, granulés) et quelle que soit la technologie (classique, à condensation…) doivent être révisées au minimum une fois par an. Cet entretien est obligatoire depuis le décret n° 2009-649 du 9 juin 2009. 

Je veux changer ma chaudière, à quelles aides ai-je droit ?

Dans certaines situations, vous pouvez bénéficier d’aides pour changer de chaudière si vous passez à un système de chauffage performant : Ma Prime Rénov’, les aides de votre fournisseur d'énergie, l’éco-prêt à taux zéro, TVA à taux réduit 5,5%.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous

Chaudière biofioul : ce que vous devez savoir

  • Equipements et chauffage
  • Chaudière

de lecture

C’est bientôt la fin dans les foyers en France. Au revoir le fioul, et bonjour au biofioul, une alternative plus écol...

Mis à jour le