Tous nos conseils sur l'électricité

Mieux comprendre votre disjoncteur électrique

Publié le

Un disjoncteur est un dispositif dont sont équipés les tableaux électriques d’habitation. Il permet d’interrompre le courant électrique en cas d’incident ou de surcharge.

C'est un appareil spécifiquement conçu pour couper un circuit électrique en cas de surintensité ou d’incident.

Elec Ajust : prix fixe, révisable à la baisse

Bénéficiez d'un prix fixe, ajustable à la baisse pendant 3 ans !

Le disjoncteur : comment ça marche ?

Un disjoncteur est un appareil spécifiquement conçu pour couper un circuit électrique en cas de surintensité ou d’incident. Il existe plusieurs types de disjoncteurs, dont les principaux sont :

  • Le disjoncteur électrique général : il protège votre installation et garantit votre sécurité. En cas de surcharge électrique, il se met automatiquement en position « off » et coupe le courant. Il dépend donc de l’abonnement en énergie que vous avez choisi. Si vous branchez simultanément trop d’appareils sur votre circuit, cela occasionnera une surintensité. Le disjoncteur jouera alors son rôle et coupera le courant.
  • Le disjoncteur différentiel : le disjoncteur différentiel protège les différents circuits de votre installation. Il se met en position « off » et abaisse sa manette lorsqu’il détecte un court-circuit ou une fuite de courant vers la terre. Il protège donc les appareils mais aussi les personnes.
disjoncteur électrique
Selon les circuits, il peut exister d’autres types de disjoncteurs, comme le disjoncteur thermique, qui protège contre les surcharges et les courts-circuits les moteurs, électriques, les transformateurs, les vannes magnétiques ou encore les câbles d’alimentation en basse tension.
 
 

Le disjoncteur : un dispositif réarmable

Contrairement aux fusibles, qui peuvent sauter en cas de surintensité électrique mais qui doivent alors être remplacés, le disjoncteur est réarmable. Cela signifie qu’en cas de coupure de courant due par exemple à une surintensité, vous pouvez, après avoir réglé le problème, réenclencher le disjoncteur et l’actionner en position « on ». Le disjoncteur ne subit donc aucun dommage lors de son fonctionnement.

Disjoncteur et interrupteur différentiel : quelles sont les différences ?

Le disjoncteur différentiel, également appelé disjoncteur de branchement différentiel, s’ajoute à votre disjoncteur général. En plus de s’enclencher lors de courts-circuits ou de surcharges, il détecte également les différences d’intensité entre la phase et le neutre de votre installation électrique. Autrement dit, il vous protège des électrocutions lors d’éventuelles fuites de courant vers la terre. 

Particulièrement sensible, le disjoncteur différentiel protège également vos appareils. C’est ce qui fait sa particularité par rapport à l’interrupteur différentiel, qui fonctionne selon le même principe mais ne protège que les personnes et ne détecte ni les surcharges ni les courts-circuits. Le disjoncteur différentiel peut en outre être actionné manuellement.

Ces articles peuvent vous intéresser ...

Toutes les actualités