Prolongez la durée de vie de votre chaudière

Dossier ENGIE

Comment réagir si la pression de votre chaudière baisse sans fuite apparente ?

de lecture

Publié le , mis à jour le

La pression de votre chaudière baisse mais vous ne constatez pas de fuites ? ENGIE vous propose ce rapide guide pour savoir quoi faire et qui appeler !

Vos radiateurs chauffent moins bien et vous avez le sentiment que les performances de votre chaudière déclinent. Et si le problème venait d’une baisse de la pression ? Retrouvez dans cet article toutes les causes pouvant expliquer une baisse de pression, même sans fuite apparente, et quelques astuces pour retrouver des niveaux corrects !

Que devez-vous savoir sur la pression de votre chaudière ?

Pour bien fonctionner, toutes les chaudières ont besoin d’une bonne pression d’eau, quel que soit leur combustible (bois, granulés, gaz ou fioul) et quelle que soit leur technologie (traditionnelle, à basse-température ou à condensation).

En effet, il faut des niveaux de pression équilibrés pour assurer la bonne circulation de l’eau dans tout votre circuit de chauffage, aussi bien horizontalement que verticalement pour les maisons à plusieurs niveaux. Grâce à elle, les émetteurs de chaleur (radiateurs ou plancher chauffant) peuvent être alimentés correctement en eau chaude et diffuser la chaleur.

À l’inverse, quand la pression est trop haute ou trop basse, votre système de chauffage souffre. Un niveau de pression inadéquat peut en effet détériorer votre matériel et causer des pannes qui, in fine, peuvent aboutir à l’arrêt du chauffage.

Pour éviter ces situations, vous devez donc veiller à ce que la pression affichée soit comprise entre 1 et 1,5 bar pour la plupart des logement. Si votre maison comporte des étages, il faut également surveiller la pression au point le plus haut : celle-ci doit osciller entre 0,2 et 0,5 bar. Si ce n'est pas le cas, il faudra augmenter la pression. Sachez par ailleurs qu’il est normal que la pression varie, à condition que ces fluctuations restent dans une fourchette de 0,3 bar.

Enfin, vous devez être attentif à l’état de fonctionnement de votre manomètre, votre vase d’expansion et votre soupape de sécurité : ces éléments sont indispensables pour maintenir la pression à un bon niveau. 

Prolongez la durée de vie de votre chaudière
Saviez-vous que l'entretien est une obligation légale pour tous les occupants ? Réalisez des économies d'énergie
Jusqu'à 12%(1)

Baisse de pression : quelles sont les causes les plus courantes ?

La pression de votre chaudière est anormalement basse ou en baisse ? Quelles en sont les explications les plus fréquentes ?

Pression en baisse : votre système de chauffage présente-t-il une fuite d’eau ?

Si vous constatez une baisse de pression au niveau de votre chaudière, vérifiez d’abord qu’il n’y ait pas de fuite d’eau. Il s’agit de l’explication la plus courante. Autrement dit, les baisses de pression sans fuite sont rares. 

Pour cela, commencez par observer très attentivement les éléments les plus régulièrement touchés par les fuites : 

  • La chaudière, notamment la soupape de sécurité ou encore le purgeur automatique ;

  • Le réseau hydraulique, notamment le tuyau de chauffage ou les raccords ;

  • Les émetteurs de chaleur (radiateurs, planchers chauffants).

Cette phase d’observation doit être minutieuse : si dans certains cas l’écoulement d’eau est important, une fuite peut aussi prendre la forme d’un goutte à goutte qui, au fil du temps, va se ressentir sur la pression. 

Votre circuit n’est pas apparent (comme dans le cas d’un plancher chauffant ou lorsque les tuyaux sont encastrés dans les murs) ? Scrutez plutôt les éventuelles traces laissées par la fuite d’eau : flaque d'eau, mur dégradé, humidité excessive, présence de moisissure, etc.

Si votre enquête personnelle n’a rien donné mais que la baisse de pression est persistante, n’hésitez pas à faire intervenir un plombier. De même, faites venir un professionnel si vous n’avez pas la possibilité de contrôler vous-même votre appareil ou votre système de chauffage. Il s’agit peut être d’une fuite minime que seul un œil aguerri saura détecter.

Baisse de pression de votre chaudière : et si la pompe était usée ? 

Pour expliquer une baisse de pression, vous pouvez également aller chercher du côté de la pompe de votre chaudière, également appelée circulateur. Il s’agit de la pièce maîtresse permettant d’envoyer l’eau chaude produite par votre chaudière jusqu’aux émetteurs de chaleur via votre réseau de chauffage. 

En moyenne, cet élément présente une durée de vie pouvant aller jusqu’à 20 ans. Mais il peut arriver qu’il subisse une usure précoce ou qu’il soit défaillant.

Gare au calcaire

Vous vivez dans une zone où l’eau est dure à très dure ? Le calcaire est une des raisons de l’usure prématurée d’une pompe. Cela peut par exemple être le cas dans le Nord de la France où l’eau est généralement assez dure. 

Vous voulez savoir si votre pompe est la raison de la baisse de pression de votre chaudière ? Pour cela, vous devez vérifier qu’elle fonctionne correctement. Vous pouvez poser un tournevis sur votre circulateur et écouter. Vous entendez un bruit ? Le mouvement de rotation est donc bien présent : votre pompe est hors de cause. 

Vous pouvez également retirer le capuchon de sécurité de la pompe pour vous assurer qu’elle tourne bien. Si c’est le cas, c’est qu’elle est en fonctionnement. La baisse de pression a une autre explication.

Pression en baisse : le vase d'expansion de votre chaudière est-il en bon état ? 

Vous n’avez constaté ni fuite d’eau ni dysfonctionnement du circulateur de votre chaudière ? La baisse de pression provient peut-être du vase d’expansion. Cette pièce sert à compenser la dilatation de l’eau (plus elle est chaude, plus elle se dilate) dans le circuit de chauffage. Parallèlement, elle assure une pression constante dans l’ensemble du système de chauffage.

Si la baisse de pression provient du vase d’expansion, celui présente un aspect “dégonflé”. Pour le vérifier, contrôlez sa valve. Vous constatez une fuite d’eau ou de gaz ? Coupez immédiatement votre système et appelez dans les plus brefs délais votre chauffagiste.  

Un rythme de purge trop fréquent : une cause méconnue de la baisse de pression de votre chaudière

S’il est recommandé de purger régulièrement vos radiateurs ou votre plancher chauffant, il faut tout de même savoir que cette opération engendre toujours une perte d’eau dans le système. Elle est normalement faible et et maîtrisée, mais cette déperdition d’eau peut jouer sur la pression si les purges sont répétées. 

Aussi, pour éviter que la pression de votre système baisse, pensez à limiter le nombre de purges par an. 

Quelles solutions pour faire remonter la pression de votre chaudière ?

Que pouvez-vous faire en cas de pression trop basse dans votre chaudière ? 

La pression de votre chaudière est trop basse : remplissez le circuit d’eau

Si vous êtes certains que la baisse de pression n’est pas due à une fuite vous pouvez remplir le le réseau d’eau de chauffage. Voici comment procéder :  

  • Trouvez les vannes de remplissage : habituellement, les chaudières domestiques disposent d’une ou deux vannes, généralement placées sous l'appareil ou juste avant au niveau de l’arrivée d’eau du circuit. Consultez le manuel d’installation pour les repérer ; 

  • Dévissez les vannes en suivant la flèche d’orientation jusqu’à ce que vous entendiez un bruit d’emplissage ;

  • Surveillez le niveau de pression via le manomètre ou l’écran de contrôle de votre chaudière ; 

  • Le bon niveau de pression est atteint ? Revissez les vannes suffisamment fermement. 

Traitez la fuite d’eau pour faire remonter la pression de votre chaudière

Vous avez repéré une fuite d’eau susceptible d’expliquer la baisse de pression de votre système de chauffage ? Il va falloir la colmater pour résoudre le problème, soit en bricolant par vous-même, soit en faisant appel à un plombier. 

Attention ! Ne surestimez pas vos capacités. Si la réparation vous semble délicate, n’hésitez pas une seconde à solliciter un professionnel, le circuit de chauffage n’est pas mince à affaire et il y circule de l’eau chaude ou sous pression. Si la fuite d’eau vient de la chaudière elle-même, seul un chauffagiste peut évaluer correctement la gravité du problème et estimer s’il est possible de réparer ou s’il est nécessaire de changer le matériel.

Découvrez nos solution d’entretiens pour votre chaudière

Relancez votre pompe à l’arrêt pour augmenter la pression de votre chaudière

Vous avez vérifié votre pompe et celle-ci est à l’arrêt ? En raison de ce dysfonctionnement, l’eau chauffée par votre chaudière ne circule plus dans le réseau hydraulique et n’alimente plus vos émetteurs. Il va donc vous falloir la relancer pour rétablir la pression de votre chaudière. Pour cela, munissez-vous d’un tournevis et manipulez le circulateur pour le débloquer. 

Restez toutefois prudent : cette pièce est sensible. Pour éviter de détériorer votre matériel, il peut être plus judicieux de faire appel à un chauffagiste expérimenté.

Contactez un chauffagiste pour régler le problème de pression de votre chaudière

Qu’il soit ponctuel ou récurrent, un problème de pression n’est pas anodin. Parlez-en donc à votre chauffagiste pour qu’il puisse contrôler les diverses sources du problème et trouver une solution adaptée et durable : détecter une fuite à côté de laquelle vous seriez passé, changer le composant qui fait défaut…

Les bons réflexes pour éviter que la pression de votre chaudière baisse

Un matériel bien entretenu est la clé pour une pression stable. Aussi, inspectez régulièrement le manomètre de pression d’eau sur votre chaudière. En cas de baisse légère, ouvrez délicatement le robinet de remplissage jusqu’à ce que manomètre indique une pression suffisante.

Évitez par ailleurs de purger trop souvent vos radiateurs ou votre plancher chauffant. Vous répétez cette opération pour réduire le bruit de votre chaudière ou de votre tuyauterie ? Il serait peut-être utile qu’un professionnel examine votre système afin de déterminer pourquoi l’air s’y trouve.

Un contrôle par an, c'est obligatoire

N’oubliez pas l’entretien annuel obligatoire ! Depuis 2009, votre chaudière doit être révisée par un professionnel agréé au moins une fois par an. L’occasion de faire le point sur votre matériel et profiter d’un œil expert pour repérer les causes d’une baisse régulière de pression.

En bref

  1. La pression en baisse de votre chaudière peut abîmer le matériel : vérifiez régulièrement qu’elle se situe dans la bonne zone de pression, généralement comprise entre 1 et 1,5 bar. La "bonne pression" peut varier dans certaines situations, notamment pour les grandes maisons avec plusieurs étages. 

  2. Une baisse importante de pression (au-delà de 0,3 bar) peut signifier que votre système de chauffage (chaudière, tuyauterie ou radiateurs) présente une fuite, que la pompe de votre chaudière est inefficace ou que son vase d’expansion est défaillant. Il est aussi possible que la purge de votre installation de chauffage soit trop régulière.

  3. Lorsque vous constatez une baisse de pression, commencez par remplir votre circuit d’eau et colmatez la fuite d’eau s’il y en a une. Le vase d’expansion ou la pompe de votre chaudière sont hors d’usage ? Contactez un professionnel afin de faire les réparations qui s’imposent.

Pour aller plus loin

Combien de fois dois-je réaliser un appoint d’eau par an ?

Un appoint d’eau peut être nécessaire après chaque purge, une fois par an en temps normal. Si vous devez remplir votre circuit d’eau plus de 2 fois au cours d’une saison de chauffe, contactez rapidement un professionnel.

La pression idéale d’une chaudière est-elle toujours la même ?

Non, selon les constructeurs, la taille de l’habitation ainsi que la présence d’étages, la pression recommandée peut varier. Référez-vous au manuel d’utilisation et suivez les conseils donnés par votre chauffagiste au moment de l’installation.

Comment faire baisser le coût d’entretien d’une chaudière ?

L’entretien annuel d’une chaudière est obligatoire, mais en souscrivant un contrat d’entretien avec un professionnel, vous pouvez bénéficier d’un tarif préférentiel. Vous cherchez une solution pour entretenir votre chaudière ? ENGIE propose plusieurs formules pour entretenir votre chaudière.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous

Chaudière biofioul : ce que vous devez savoir

  • Equipements et chauffage
  • Chaudière

de lecture

C’est bientôt la fin dans les foyers en France. Au revoir le fioul, et bonjour au biofioul, une alternative plus écol...

Mis à jour le