Climatisation réversible : protégez votre confort !

Procéder à l’entretien d’une climatisation : toutes les étapes à connaître !

de lecture
Publié le , mis à jour le

L’entretien d’une climatisation n’est pas une obligation légale tant que votre climatiseur ne contient pas plus de 2 kg de fluide frigorigène. Cependant, certains éléments ont besoin d’être régulièrement nettoyés et vérifiés pour que l’appareil continue de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez vous en charger seul, ou confier cette tâche à un professionnel.

Pourquoi procéder à l’entretien régulier de sa climatisation ?

L’entretien de son climatiseur est autant une question de longévité de l’appareil que de performance et de sécurité.

1 | Maintenir les performances énergétiques de l’appareil

Vous avez choisi votre appareil de climatisation pour ses performances énergétiques et sa faible consommation ? Pour profiter durablement de son efficacité, l’entretien de votre climatiseur est indispensable. Les poussières qui s’accumulent dans les filtres, et l’encrassage de ses éléments le gênent en effet dans son travail, et le poussent à déployer un surcroît d’énergie pour obtenir les résultats que vous lui demandez. Vous obtenez alors des factures d’énergie plus lourdes, ou des performances diminuées.

2 | Conserver un air intérieur sain

Vient ensuite une question de santé des occupants du logement. Un climatiseur en fonctionnement brasse en effet un grand volume d’air. Or, bactéries et moisissures se développent volontiers dans les filtres encrassés, avant de passer dans l’air qui circule dans votre système de climatisation. L’entretien de la climatisation de la maison permet ainsi de purifier l’air, et d’assainir l’atmosphère intérieure.

3 | Assurer la longévité de l’appareil et la sécurité des habitants

Un bon entretien de la climatisation permet également de réduire le risque de pannes plus importantes, en évitant aux divers organes qui composent l’appareil un sureffort qui les use prématurément. Il diminue en outre le risque de court-circuit et autres causes électriques de départ de feu.

Quand procéder à l’entretien de son climatiseur ?

Il n’existe pas de règle générale sur l’entretien d’un climatiseur. Pour être sûr d’intervenir au bon moment, il faut se reporter à la notice de l’appareil, qui recèle tous les conseils d’entretien et de nettoyage propres à votre modèle.

Certains climatiseurs plus technologiques sont également équipés de témoins lumineux qui indiquent lorsqu’il est temps de nettoyer les filtres.

Pas de diodes lumineuses ?

En période de forte utilisation, nettoyez vos filtres toutes les deux à trois semaines environ. Cette étape est d’autant plus importante si votre climatiseur a également pour fonction de purifier l’air de la maison, ou de le désodoriser. Dans ce cas, comptez également un entretien tous les deux à trois mois pour le purificateur, et tous les deux à trois ans pour le désodoriseur.

Les principaux entretiens sur sa climatisation

Certains entretiens sont faciles à réaliser par soi-même, afin de ne pas recourir à un professionnel trop régulièrement.

1 | Nettoyer les filtres de son climatiseur

L’entretien le plus régulier et le plus facile concerne les filtres qui équipent tout appareil de climatisation. Ils se trouvent dans l’unité intérieure, et sont aisément accessibles. Ils se retirent par simple déclipsage, sans outil spécifique. Appareil éteint, il suffit d’ouvrir le capot et d’en sortir les filtres. Pour un nettoyage optimal, surtout lorsqu’ils sont très encrassés, il faut procéder en deux temps :

  • nettoyage à l’aspirateur ;
  • nettoyage à l’aide de savon et d’une éponge.

Rincez les filtres soigneusement, et laissez-les bien sécher avant de les remettre en place. Pour les modèles qui en sont équipés, procédez de même pour les filtres à charbon actif, qui peuvent même passer au lave-vaisselle. Il faut ensuite les mettre au four afin de les réactiver. Il s’agit de filtres à faible coût qui se trouvent facilement dans le commerce.

2 | Nettoyer le bac à condensats

Vous pouvez également aller plus loin, en nettoyant vous-même le bac à condensat de la clim. Il s’agit d’un bac où arrive l’eau liquide issue de la condensation de la vapeur d’eau passant par un échangeur froid. Lorsqu’elle stagne trop longtemps, elle peut en effet entraîner de mauvaises odeurs ou l’apparition de bactéries. En outre, les poussières qui s’y trouvent peuvent finir par former un bouchon dans le tuyau d’évacuation du condensat de la clim.

3 | Récurer la turbine de soufflage

Il est également possible de nettoyer la turbine de soufflage et de reprise d’air, à l’aide d’une petite brosse à poils durs. Il convient de procéder avec délicatesse, afin de ne pas abîmer les pales, où la poussière a tendance à s’accrocher puis à durcir, ce qui peut augmenter le bruit de fonctionnement de l’appareil.

i Bon à savoir

Si vous avez l’habitude de stocker votre clim mobile au garage ou dans un placard pendant la saison froide, pensez à la laisser verticale, afin de ne pas endommager le système de refroidissement.

Dans le cas d’une climatisation réversible, il est recommandé de la faire passer en mode chaud pendant l’été, et en mode froid pendant l’hiver, durant quelques minutes. Cette action brève ne nuit guère à votre température intérieure, et permet d’éviter que la vanne assurant le changement de mode se grippe.

Entretien par type de climatisation

En fonction de la catégorie à laquelle ils appartiennent, les climatiseurs ont chacun leur point faible principal, qu’il convient de surveiller, en particulier lors de l’entretien. Outre les filtres, on prêtera donc surtout attention :

  • aux serpentins de refroidissement, dans les systèmes de climatisation monoblocs ;
  • à l’unité extérieure des climatisations split, soumise aux intempéries comme au plein soleil ;
  • aux bacs à condensats des clims mobiles, particulièrement sensibles à la poussière.

Lorsque vous vous lancez dans l’entretien d’une unité extérieure, la plus grande attention doit être portée à l’échangeur ainsi qu’à l’hélice. Profitez-en pour vérifier que les connexions électriques ne sont pas humides, gelées ou fondues : il faut alors retirer le cache en plastique qui protège le bornier où se font tous les raccordements.

Dans tous les cas, mieux vaut s’abstenir d’utiliser des produits chimiques et divers solvants. Leur composition agressive pourrait s’avérer corrosive sur certaines pièces de votre climatisation, et avoir un effet contre-productif.

matériel

  • aspirateur ;
  • savon ;
  • eau ;
  • chiffon sec ;
  • brosse à dents.

Le climatiseur mobile peut faire l’objet d’un détartrage uniquement avec le produit indiqué par le fabricant.

Climatisation réversible
Été comme hiver, protégez votre confort des aléas météo


Faire l’entretien de sa climatisation soi-même, ou appeler un professionnel ?

Un climatiseur étant un appareil complexe, et le fluide frigorigène un liquide toxique, il est nécessaire de faire appel à un professionnel dès lors que vous souhaitez effectuer un entretien approfondi de votre climatisation. Dans ce cas, il est plus économique de souscrire un contrat d’entretien avec un professionnel que d’opter pour des interventions ponctuelles.

Comment se passe une visite d’entretien de climatisation ?
 

L’entretien par un plombier chauffagiste spécialiste de la climatisation permet d’aller bien plus loin que le simple dépoussiérage des filtres.

L’artisan se charge en effet de vérifier :

  • l’étanchéité de votre installation ;
  • le rendement de votre climatiseur ;
  • le système de condensation ;
  • l’état des connexions électriques et de la batterie ;
  • la pression et les températures dans le système.

Un spécialiste de la climatisation profite également de sa visite d’entretien pour pulvériser un bactéricide et un fongicide dans vos appareils, afin de prévenir l’apparition de bactéries et moisissures. Cela ne diminue en rien l’importance du nettoyage des filtres.


Le passage du professionnel est également l’occasion de lui faire part de petits problèmes de réglage par exemple, qu’il pourra ajuster afin que le climatiseur vous assure ses meilleures performances. Son entretien approfondi permet également de réduire le bruit du bloc climatiseur extérieur, s’il est dû à des pièces qui commencent à se détacher sous l’effet des vibrations, ou si l’appareil fonctionne en surrégime à cause de son encrassement.

L’intervention d’un professionnel est-elle obligatoire ?

Recourir à un professionnel pour l’entretien de sa climatisation est une obligation légale, dès lors que l’installation :

  • compte plus de 2 kg de fluide frigorigène ;
  • est d’une puissance supérieure à 12 kWh.

Un artisan doit alors contrôler l’installation une fois par an, et vous délivrer à chaque passage une attestation de vérification. Avec un équipement de plus de 3 kg de fluide frigorigène, les contrôles sont encore plus poussés. Il est cependant très rare d’avoir besoin d’une climatisation aussi importante dans un logement particulier.

Recharger le fluide frigorigène

Même pour les petites installations, il est recommandé de confier la manipulation du fluide frigorigène à un professionnel lorsque vient le moment de recharger sa clim. Ce gaz implique en effet de prendre des précautions particulières, notamment pour les yeux, et de ne pas l’inhaler.

Par ailleurs, le fluide frigorigène a une longue durée de vie : la recharge ne se fait généralement que lorsqu’une fuite est détectée, ou lorsqu’une pression insuffisante indique, après plusieurs années, qu’une part importante du fluide s’est échappée de façon naturelle.

Locataire ou propriétaire : qui paie l’intervention d’un professionnel ?

Le prix de l’entretien d’un climatiseur, avec ou sans contrat avec un professionnel, revient au locataire.

Le coût de réparation d’une panne est en revanche à la charge du propriétaire du logement, à moins que cette panne ne soit due au manque d’entretien.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article