La pompe à chaleur air-eau

Fonctionnement d'une pompe à chaleur air-eau

La pompe à chaleur (PAC) air-eau récupère les calories présentes dans l’air extérieur et les restitue à l’eau de vos émetteurs de chauffage : plancher chauffant, ventilo-convecteurs à eau, radiateurs.

  1. La PAC air-eau prélève de la chaleur de l’air extérieur et la transfère au fluide frigorigène qui se vaporise.
  2. La PAC augmente la température de cette vapeur par compression.
  3. En se condensant, la vapeur cède de la chaleur, ce qui alimente les unités de chauffage à l’intérieur du logement.
  4. La pression du fluide diminue par la suite grâce au détendeur jusqu’au niveau nécessaire à l’évaporation.
  5. La vapeur obtenue au contact du milieu extérieur permet la reprise d’un nouveau cycle.
Fonctionnement de la pompe à chaleur air-eau

Selon vos besoins (chauffage, eau chaude sanitaire, etc.), le dimensionnement de vos émetteurs de chaleur, et l’isolation de votre logement, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • La PAC air-eau Basse Température,
  • La PAC air-eau Basse Température associée à un système d’appoint,
  • La PAC air-eau Haute Température.

NB : La performance de votre PAC dépend essentiellement du bon fonctionnement de vos émetteurs de chaleur. Faites-vous conseiller par votre installateur.

 

Quel est le prix d’une pompe à chaleur air-eau ?

La PAC air-eau est moins chère qu’une PAC géothermique, mais plus chère qu’une chaudière à condensation. Une PAC air-eau, bi-bloc, 14 kW représente un investissement compris entre 10 000 € et 12 000 € (prix à titre indicatif).

 

L'installation d'une pompe à chaleur air-eau

Une PAC air-eau est un équipement qui demande à être bien pensé et bien posé. Il est donc conseillé de choisir de préférence un installateur spécialisé, engagé dans la démarche QualiPAC. Le réseau de partenaires ENGIE s’engage dans cette démarche de qualité et se met à votre disposition pour assurer l’ensemble des travaux nécessaires.

 

La mise en relation avec un partenaire proche de chez vous, c'est simple et rapide !

  • Gratuit et sans engagement
  • Des coordonnées par email très rapidement
  • Jusqu'à 3 devis
  • Des avis clients pour faire le meilleur choix

 

Informations utiles pour l'installation de votre pompe à chaleur

  • Prérequis à l’installation d’une PAC air-eau

    • Une alimentation électrique
    • Un emplacement à l’extérieur pour l’unité extérieure de la PAC. Equipée d’un compresseur, celle-ci est bruyante. Veillez à faire installer un dispositif d’isolation acoustique (écran anti-bruit, plots anti-vibratiles, etc.) et à bien intégrer cette unité visuellement, pour préserver votre voisinage.
    • Un local technique à l’intérieur, suffisamment grand pour accueillir l’unité centrale de la PAC et ses auxiliaires.

 

  • Informations utiles afin de planifier au mieux votre équipement
    • La performance d’une PAC air-eau dépend de la température extérieure. Il est préférable d’installer une PAC air-eau dans les régions à climat doux.
    • La puissance optimale de votre PAC dépend de vos besoins et de la surface habitable à chauffer : un équipement surdimensionné risquerait d’augmenter votre consommation électrique… Passez en revue plusieurs devis et comparez les dimensionnements proposés. N’hésitez pas à en parler à votre installateur.
    • La PAC air-eau ne peut généralement couvrir la totalité de vos besoins en eau chaude sanitaire (sauf s’il s’agit d’un modèle Très haute température).

 

  • Entretien d'une pompe à chaleur air-eau

     

1. Entretenez votre PAC au quotidien

 

Pour améliorer la performance de votre PAC air-eau et prolonger sa durée de vie, veillez à dégager l’unité extérieure des éventuels obstacles (feuilles d’arbres, objets divers) pour permettre à l’air de circuler librement.

 

2. Faites vérifier votre PAC tous les ans

 

Comme tout autre système de chauffage centralisé, il est important que votre PAC fasse l’objet d’une vérification régulière, 1 fois par an (2 fois par an pour une PAC réversible).

 

Votre opérateur de maintenance vérifiera l’état général de l’appareil, l’état des connexions électriques, les paramètres de régulation, l’encrassement des filtres.

Par ailleurs, il devra vérifier l’étanchéité du réseau de fluide frigorigène afin de détecter d’éventuelles fuites néfastes pour l’environnement(2).

 

3. Faites réguler par loi d’eau votre PAC par votre installateur

 

La loi d’eau ajuste la température d’eau vers les différents émetteurs en fonction des fluctuations de la température extérieure.

Elle permet de chauffer l’eau au degré près, en utilisant juste l’énergie nécessaire.

À chaque installation de chauffage correspond une loi d’eau déterminée : parlez-en à votre installateur.

 

Nos actualités et conseils pour vos travaux d'économies d'énergie

Toutes nos actualités et conseils pour vos travaux d'économies d'énergie
(1) Ce contrôle annuel est une obligation réglementaire et concerne toute pompe à chaleur contenant plus de 2 kg de fluide frigorigène (comme la grande majorité des pompes à chaleur installées dans les logements français).