L'opération "Coup de Pouce Chauffage"
Offre
Jusqu'à 4 000€ de prime*

Bénéficiez de l'opération "Coup de Pouce Chauffage" pour le changement de votre équipement de chauffage

L'opération en bref

Le dispositif « Coup de Pouce Chauffage »(1), vise à accélérer la rénovation énergétique et à lutter contre la précarité énergétique.

Il permet aux ménages de bénéficier jusqu'au 31 décembre 2020 d'une prime(2) exceptionnelle pour les aider à financer le remplacement de leur chaudière au charbon, au fioul, au gaz autre qu'à condensation, ou d'un équipement de chauffage fonctionnant au charbon par un des équipements proposés par l’offre Coup de pouce chauffage (chaudière à très haute performance énergétique, chaudière biomasse individuelle, pompe à chaleur de type Air/Eau ou Eau/Eau, pompe à chaleur hybride, appareil de chauffage au bois, système solaire combiné). 

En savoir plus sur l'opération

Les montants des primes

Pour le remplacement d'une chaudière ou d'un équipement de chauffage au charbon(3) 

Remplacement d’une chaudière par :
    Chaudière biomasse performante
Pompe à chaleur air/eau ou eau/eau Système solaire combiné Pompe à chaleur hybride

Chaudière au gaz à très haute performance énergétique (2)

Appareil de chauffage au bois très performant  
  Prime pour les ménages modestes 4 000 €
4 000 €
4 000 €
4 000 €
1 200 €

800 €

  Prime pour les autres ménages
2 500 €
2 500 €
2 500 €
2 500 €
600 €
500 €

Les critères d'éligibilité 

Tous les ménages peuvent bénéficier de cette offre. Les montants de primes attribués seront cependant différenciés en fonction de leurs niveaux de ressources. Les ménages les plus modestes bénéficieront de primes plus importantes.

Le « Coup de Pouce Chauffage » est cumulable avec les offres "Habiter mieux agilité" de l'ANAH, et le reste à charge peut bénéficier du crédit d'impôt pour la transition énergétique (30%) et de l'éco-prêt à taux zéro.

En revanche, ce dispositif n’est pas cumulable avec les aides de l’ADEME ou les offres des acteurs éligibles du dispositif CEE pouvant donner lieu à la délivrance de certificats d’économies d’énergie dont notamment les offres "Habiter mieux sérénité" de l’ANAH.

Vérifier mon éligibilité

Les étapes pour bénéficier de la prime

(1) L’opération « Coup de pouce Chauffage » est définie par arrêté ministériel dans le cadre du dispositif Certificats d’Economies d’Energie. Voir les conditions : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/coup-pouce-economies-denergie-2019-2020

(2) La Prime « Coup de Pouce Chauffage » financée via les Certificats d’Economies d’Energie (CEE) régie par le Dispositif 2019-2020

(3) Chaudière très haute performance énérgétique individuelle au charbon, au fioul ou au gaz, autres qu’à condensation. 

 

*Caractéristiques techniques pour prétendre à l’offre « Coup de pouce Chauffage » :

- La chaudière biomasse doit être de classe 5 selon la norme NF EN 303.5. 

- La chaudière posée doit être en remplacement d’une chaudière individuelle au charbon, au fioul, au gaz, autre qu’à condensation. Elle doit être à très haute performance énergétique. Elle doit être équipée d'un régulateur relevant de l'une des classes IV, V, VI, VII ou VIII telles que définies au paragraphe 6.1 de la communication de la Commission 2014/C 207/02 dans le cadre du règlement (UE) n°813/2013. La puissance thermique nominale de la chaudière doit être inférieure ou égale à 70 kW. L'efficacité énergétique saisonnière (ηs) de la chaudière, selon le règlement (EU) n°813/2013 de la Commission du 2 août 2013, doit être supérieure ou égale à 92%.

-  La Pompe à Chaleur Air/Eau ou Eau/Eau doit avoir une efficacité énergétique saisonnière (ηs) selon le règlement (EU) n° 813/2013 de la commission du 2 août 2013 supérieure ou égale à :

-          111% pour les Pompes à Chaleur moyenne et haute température.

-          126% pour les Pompes à Chaleur basse température.

-  Chaudière à Bois, l’équipement installé doit respecter les seuils de rendement énergétique et d'émissions de polluants de la classe 5 de la norme NF EN 303.5.

-  Système Solaire Combiné :

-          Le système doit être couplé à des émetteurs de chauffage central de type basse température permettant une optimisation de la valorisation de l’énergie solaire.

-          Les capteurs solaires doivent avoir productivité supérieure ou égale à 600W/m² de surface d’entrée de capteur, calculée en multipliant le rendement optique du capteur mesuré en condition Delta(T)=0 par un rayonnement (G) de 1000 W/m².

-          Les capteurs solaires doivent posséder une certification CSTBat ou Solarkeymark ou équivalente.

-          Sont exclus les capteurs hybrides produisant chaleur et électricité.