Le solaire photovoltaïque : produisez de l'électricité

Votre maison individuelle est entièrement chauffée à l’électricité ?

 

Réduisez votre facture d’énergie en installant des panneaux solaires et produisez votre propre électricité. Vous valoriserez votre patrimoine et bénéficierez d’une énergie verte… et gratuite(1) !

Nord ou Sud de la France, je peux installer des panneaux solaires

Où que vous soyez en France, vous pouvez installer des panneaux solaires. Il vous suffit d’avoir :

  • Un toit orienté sud et non ombragé
  • Une toiture en bon état
  • Une maison chauffée au tout électrique (eau chaude + chauffage).

Vous habitez dans le Nord de la France ? Sachez que cette solution fonctionne quand même ! Seule la quantité d’énergie produite varie en fonction de la situation géographique (elle reste bien sûr maximale dans les zones les plus ensoleillées).

Je consomme l’électricité que je produis avec l’autoconsommation

Auto-consommer avec des panneaux solaires vous permet de couvrir tout ou partie des besoins en énergie de votre logement.

Le soleil apparaît ?
Votre installation photovoltaïque entre en action et produit de l’électricité pour alimenter vos appareils électriques. Si vous produisez plus que vous ne consommez, le surplus de courant est redirigé vers le ballon d'eau chaude ou réinjecté sur le réseau électrique (2).

 

Le saviez-vous ? Sans soleil, vous restez connecté au réseau électrique classique qui prend le relais et alimente votre logement si nécessaire.

 

Avec l’offre My Power d’ENGIE, économisez jusqu’à 600€(3) par an.

Installez des panneaux photovoltaiques avec ENGIE pour votre autoconsommation.

  • 7 000 € TTC pose comprise
  • Des installateurs certifiés RGE et QualiPV
  • Un matériel européen, sélectionné par des experts ENGIE

Je découvre My Power

 

 

économisez jusqu’à 600€

Quel matériel pour le photovoltaïque ?

  • Des panneaux solaires photovoltaïques (appelés aussi modules) 
  • Un onduleur qui convertit le courant continu produit par les panneaux en courant alternatif 230 volts 
  • Un système de câblage et un dispositif de protection de l’installation (disjoncteurs, parafoudres, etc.)
  • Un compteur d’électricité (2) qui mesure la production d’électricité

Les points d’attention et les démarches

Soyez attentifs :

  • Si la pose du kit solaire a nécessité une modification électrique de l’installation, vous devrez éventuellement faire une demande d’attestation de conformité visée par CONSUEL 
  • si vous habitez près d’un monument historique ou dans un site protégé, demandez au préalable l’avis des architectes des Bâtiments de France.

Dans tous les cas :

  • Une déclaration en mairie au auprès du gestionnaire de réseau. Ces démarches sont prises en charge par ENGIE si vous souscrivez à l'offre My power.
  • pour l’installation, nous vous conseillons de faire appel à des professionnels respectant la charte QualiPV. Ces derniers pourront notamment vous aiguiller sur le choix des capteurs adaptés à votre projet (matériau, dimensions…).

Depuis le 1er janvier 2014, l'installation de panneaux photovoltaïques n'est plus éligible au crédit d'impôts "développement durable".

Cependant la TVA à taux réduit a été relevée à 10% : elle porte sur les dépenses de main d’œuvre et les fournitures utilisées.

Nos actualités et conseils sur le photovoltaïque

Tous nos actualités et conseils sur les énergies renouvelables
(1) Seule l’énergie produite par le soleil est gratuite. Cela n’inclut pas le coût du matériel, de la pose, etc.
(2) Cette solution de stockage via le ballon d’eau chaude est proposée par l’offre My Power by ENGIE
 Source Ademe : www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-produire-electricite-grace-energie-solaire.pdf - Edition Mai 2016
(3) Économies réalisées pour une maison située dans la zone d’ensoleillement la plus forte de France et respectant les critères ci-après : toit orienté plein sud et incliné à 35°, pas d’éléments perturbateurs faisant de l’ombre sur la toiture et taux d’autoconsommation de 90 %. Le montant en euros est calculé à partir d’un prix moyen du kWh sur 10 ans estimé à 0,168 €, soit une augmentation de 2,5 % par an. Informations non contractuelles qui ne tiennent pas compte des habitudes de consommation ni du contrat d’énergie souscrit.