Quel modèle de chaudière choisir pour mon logement ?

  • Au gaz naturel, au fioul, à bois… Basse température, à condensation, hybride… Modèles et technologies de chaudière ne manquent pas. 
  • Technologies de pointe, les chaudières à condensation se révèlent économiques à l'achat ; les pompes à chaleur hybrides réduisent de leur côté fortement la facture énergétique. 
  • Avant de faire un choix, faites le point sur l'isolation de votre logement et vos besoins en confort thermique.

Les technologies existantes

  • Les chaudières basse température
Chaudière basse température

Fonctionnement : contrairement aux chaudières ordinaires, les chaudières basse température chauffent l'eau au plus juste des besoins.

Installation : elles sont idéales pour les petits appartements, mais réclament des radiateurs de grande contenance, en fonte par exemple, qui diffusent mieux la chaleur que de petits modèles en acier.

Économies d'énergies : de 12 % à 15 % par rapport à une chaudière ordinaire*.

Rendement : 90 % pour une chaudière gaz**.

Budget : 3 000 à 4 500 €. Les chaudières basse température ne donnent plus droit à un crédit d'impôt***.

 

* Source : ADEME
** Source : Direction de la Recherche et de l’Innovation de ENGIE
*** Source : Notre Temps (“Changer de chaudière, le meilleur choix” 2012). 

  • Les chaudières à condensation

Fonctionnement : les chaudières à condensation “récupèrent” la chaleur des fumées à 180 °C issues de la combustion du gaz ou du fioul, puis réchauffent l'eau du circuit de chauffage.

Installation : elles réclament de gros radiateurs, des radiateurs basse température ou des planchers chauffants. Dans le cas d'un chaudière au fioul, un modèle avec sonde extérieure de régulation est vivement conseillé.

Économies d'énergie : jusqu'à 35 % par rapport aux vieilles chaudières, 15 à 20 % par rapport aux chaudières ordinaires, 5 % par rapport aux chaudières basse température*.

Rendement : 105 à 110 %**

Budget : 2 000 à 7 000 €***. Les chaudières à condensation donnent droit au crédit d'impôt.

* Source : Leroy Merlin
** Source : QuelleEnergie.fr (2014)
*** Sources : QuelleEnergie.fr (2014), Notre Temps (“Changer de chaudière, le meilleur choix” 2012)

  • Les systèmes hybrides

Fonctionnement : les systèmes hybrides sont composés d’une pompe à chaleur (PAC) fonctionnant en priorité et d’une chaudière à gaz ou fioul, qui se déclenche seulement par grand froid ou pour produire une grande quantité d’eau chaude sanitaire.

Installation :  l’installation dépend du type de pompe à chaleur choisi. Une PAC air-eau se branche directement sur le réseau de chauffage central existant. Il existe aussi des modèles packagés regroupant les deux unités

Économies d'énergie : 10 % par rapport à une chaudière à condensation*

Rendement : de 100 à 300 % pour la pompe à chaleur** ; variable selon la chaudière choisie.

Budget : à partir de 9 500 € pour un système hybride gaz***. Les systèmes hybrides donnent droit au crédit d'impôt (majoré en cas de pompe à chaleur géothermique).

* Source : CRIGEN
** Source : QuelleEnergie.fr (2014)
*** Source : Ma Maison Eco Confort (2013 “Remplacer sa chaudière”)

  • Les chaudières à bois

Fonctionnement : Les chaudières à bois fonctionnent par chargement automatique de bûches ou de granulés de bois. 

Installation : les chaudières à bois sont adaptées aux zones très froides en hiver et aux grandes maisons, coûteuses à chauffer.

Économies d'énergie : jusqu'à 50 %*.

Rendement : 70 à 90 %**

Budget : à partir de 7 500 € pour un modèle à bûches, de 12 000 € pour un modèle à granulés***. Les chaudières à bois donnent droit au crédit d'impôt (majoré de 10 % en cas de remplacement d'une chaudière bois existante).

* Source : QuelleEnergie.fr (2014)
** Source : QuelleEnergie.fr (2014)
*** Sources : Notre Temps (“Changer de chaudière, le meilleur choix” 2012), QuelleEnergie.fr (2014)

Quels critères de choix ?

L'isolation du logement

Avant de faire un choix définitif, il est indispensable de faire un point sur l'isolation et la consommation du logement, via une simulation  ou un audit énergétique. Cela permet d'identifier les différents postes de votre consommation (chauffage, ventilation, eau chaude, éclairage…) et les travaux d'isolation qui feront baisser la facture.L'isolation d'une maison individuelle coûte en moyenne 100 à 200 € HT du m2.*

* Source : Ma Maison Eco Confort (2013 “Isolation thermique, par où commencer")

Le confort thermique

Le choix d'une chaudière dépend aussi de l’usage du logement. Résidence principale ou secondaire ? Nombre d'occupants ? Consommation d'eau chaude sanitaire ? Besoin de rafraîchissement en été (que seules les pompes à chaleur réversibles apportent) ?

Tous ces points permettent de déterminer le confort thermique attendu et le matériel y répondant.

 

Le coût du combustible

Il doit être rapporté au prix de la chaudière et de son installation, ainsi qu'à la consommation du logement. Le prix du gaz augmente de façon linéaire. Lié aux cours du pétrole, le prix du fioul est plus fluctuant. Celui du bois reste le moins élevé.

Vous ne savez pas quelle chaudière choisir ? En quelques clics, avec le simulateur « Choisir sa chaudière », obtenez une sélection de chaudières adaptées à vos besoins et à votre logement. Vous pouvez comparer différentes chaudières au gaz naturel et trouver un installateur partenaire spécialiste des marques de chaudières sélectionnées.

Accéder au simulateur

Trois types d'aides financières possibles

Le crédit d'impôt

Depuis le 1er janvier 2014, il est de 15 % pour l'achat d'une chaudière seule et de 25 % en “bouquet travaux”, c'est-à-dire lorsque vous réalisez en parallèle certains travaux d'isolation. Les dépenses donnant droit au crédit d'impôt sont plafonnées à hauteur 8 000 € pour un célibataire et 16 000 € pour un couple (avec une majoration de 400 € par personne à charge).

Les primes de l'État

L'État a lancé en 2009 avec des banques partenaires l'éco-prêt à taux zéro (PTZ)  pour la réalisation de travaux d'économies d'énergie. Il accorde également aux propriétaires, dans le cadre du “plan d’aide à la rénovation énergétique de l’habitat”, une prime de 1 350 € sous conditions de ressources*.

* 25 000 € pour une personne seule, 35 000 € pour un couple, 42 500 ou 50 000 € pour un couple avec un ou deux enfants.

 

Les subventions de l'Anah

L'agence nationale de l'habitat (Anah) accorde, sous conditions de ressources, des subventions dans le cadre du programme "Habiter Mieux". 45 % des propriétaires occupants peuvent y prétendre avec des aides allant jusqu'à 80 %, selon les travaux. Les aides peuvent aller jusqu'à 25 % pour les propriétaires bailleurs.

Les partenaires ENGIE

 ENGIE vous accompagne dans vos projets de changement de chaudière en mettant à votre disposition son réseau d’installateurs et de professionnels. Vous pouvez contacter ces partenaires ENGIE et obtenir un devis gratuit en quelques clics. 

Trouvez un professionnel

Besoin d'aide ?

Haut de page