Electricité

Habiter en colocation : la mise en service partagée de l’électricité

Mis à jour le

Habiter en colocation : la mise en service partagée de l’électricité

Longtemps prisée par les étudiants, la colocation est en train de changer de visage. Salariés, séniors, familles monoparentales… désormais tous s’y mettent ! Ça devient évident quand on pense qu’elle permet à la fois d’améliorer le cadre de vie et de faire des économies sur le loyer. Mais qu’en est-il du partage des frais ? Comment se gère la division des factures d’électricité ? Qui est titulaire du contrat ? Cet article vous guidera sur tous les points de la mise en service partagée de l’électricité.

La colocation : un mode de vie qui se repend

La loi définit la colocation comme la location d’un seul et même logement par plusieurs locataires. Ce logement constitue alors leur résidence principale. Depuis longtemps assimilée aux étudiants, la colocation apparait aujourd’hui comme une solution pour faire des économies, et ce notamment dans les grandes villes où les loyers ne cessent d’exploser pour les petites surfaces. En outre, ce mode de vie, de plus en plus choisi par des salariés, des séniors ou des familles, permet de partager les frais de location, comme l’assurance habitation, le forfait internet, les charges, mais également les factures d’électricité.

Elec Weekend : -30% sur l'électricité le weekend
Bénéficiez d’une réduction de -30% sur l’électricité le weekend

Partage de la facture d’électricité en colocation

En cas de colocation, deux choix s’offrent aux locataires en matière de contrat d’électricité :

  • la première option est qu’un seul colocataire souscrive au contrat d’électricité. Comme tout locataire, il reçoit les factures à son nom et les paie. Comme il avance les part de chacun, c’est à lui de gérer le remboursement de ces frais auprès de ses colocataires. En cas de refus de l’un d’eux, il ne sera pas protégé ;
  • la deuxième option est que chaque colocataire devienne cotitulaire du contrat d’énergie. Une seule facture est donc établie avec les noms des colocataires. Ils sont tous responsables du paiement. C’est ce qu’on appelle la mise en service partagée de l’électricité. Celle-ci permet à chacun d’utiliser la facture d’électricité comme un justificatif de domicile.
  •  

La mise en service partagée de l’électricité

Lorsque vous emménagez dans un nouveau logement avec des colocataires, la première étape est la mise en service de l’électricité. Standard, elle revient à 21,23 € pour une mise en service sous cinq jours ouvrés, à 150,39 €(1) pour une mise en service urgente, c’est-à-dire le jour même. Pour un logement neuf, il faudra penser également au raccordement au réseau via ENEDIS. Dans le cas d’une mise en service partagée, les colocataires du bail deviennent cotitulaires du contrat d’électricité. Tous les noms seront inscrits sur les factures et les frais de mise en service seront partagés. Il vous faudra encore vous mettre d’accord sur le fournisseur d’électricité à choisir.

Vous entrez dans une colocation déjà installée

Dans le cas de figure où vous intégrez une colocation déjà existante, vous pouvez tout à fait devenir cotitulaire du contrat d’électricité. Pour cela, contactez directement le fournisseur d’énergie. Il ajoutera simplement votre nom au contrat : c’est simple, gratuit et rapide à effectuer.

Vous partez de la colocation

Si vous étiez en colocation avec une mise en service partagée de l’électricité, alors c’est la même procédure que pour l’activer : contactez le fournisseur d’électricité pour l’informer de votre départ. Votre nom sera retiré du contrat. En revanche, si la colocation se termine et que tous les colocataires quittent le logement, alors le contrat sera complètement résilié et vous recevrez une dernière facture de régularisation.

 

Établissez un pacte de colocation pour éviter tout problème

Avant une mise en service partagée de l’électricité, mieux vaut mettre par écrit les règles de fonctionnement, avec un pacte de colocation par exemple. Proche d’un règlement intérieur, il est là pour définir clairement le paiement des charges locatives, de la quote-part à payer par chacun ou encore du délai de préavis de chacun. Si jamais un des colocataires refuse de payer sa part d’électricité, ce document protège les autres colocataires et peut les aider à assigner en justice le mauvais payeur.

Bon plan

Pour bénéficier de 30 % de réduction sur votre électricité en colocation durant les heures creuses de la semaine et tout le weekend, découvrez l’offre d’ENGIE Elec Weekend.

(1) https://www.enedis.fr/sites/default/files/Enedis-NOI-CF_15E.pdf