Biogaz

Est-il possible de produire du biogaz à domicile ?

Mis à jour le

biométhane

Le développement du biogaz en France

Qu’est-ce que le biogaz ? Il est issu de la « méthanisation », un procédé qui consiste à priver des déchets organiques d’oxygène pour qu’ils fermentent et dégagent ainsi du méthane. C’est un processus naturel reproduit à une échelle industrielle. Une fois épuré, le biogaz se transforme en biométhane, une énergie renouvelable dont les propriétés sont similaires à celles du gaz naturel. Ce biométhane est ensuite injecté dans le réseau de gaz naturel pour nous alimenter en énergie. 

Dans le cadre de l’offre Mon Gaz vert*, ENGIE garantit que le gaz que vous consommez vient de sources renouvelables dont la traçabilité est assurée. L’entreprise développe aussi différents projets pour accompagner concrètement la transition énergétique, tels que le projet Gaya. Dans ce cadre, l’objectif est de parvenir à proposer 100% de gaz renouvelable d’ici 2050. Plus proche dans le temps, le gaz vert pourrait représenter 10% de la consommation française à horizon 2025 et 30% en 2030**.

En parallèle, depuis plusieurs années, des dispositifs se développent pour permettre aux particuliers de produire eux-mêmes du biométhane. Comment ça marche ? Peut-on alimenter son foyer en énergie de cette façon ? Voici de quoi y voir plus clair.

Découvrez nos offres de gaz naturel !
Nos offres sont sans engagement, sans frais de résiliation.

Produire du biogaz à domicile pour alimenter votre foyer en énergie

Si vous souhaitez produire vous-même du biogaz, c’est possible ! Moyennant l’installation de cuves recevant des déchets organiques, la production de méthane s’opère. Le gaz qui en émane peut ensuite être injecté dans votre propre réseau de gaz pour alimenter une cuisinière ou un  groupe électrogène, par exemple. Sachez que ce gaz produit par la méthanisation peut être mélangé avec d’autres gaz, mais il ne peut pas constituer 100% de vos ressources. Par ailleurs, les conditions climatiques ont aussi une influence sur le processus de méthanisation, ainsi ce phénomène n’est possible que dans les régions où la température le permet. En somme, si le principe est séduisant pour qui veut produire son propre biogaz, il est encore soumis à de nombreuses contraintes telles que la capacité de production dépendant des conditions météorologiques, l’investissement de départ (installation, taxes, et labels à financer…).

Il n’est donc pas encore envisageable de couvrir 100% des besoins en énergie d’un foyer avec du biogaz domestique dans toute la France, mais cela peut être une bonne solution pour valoriser ses déchets et alimenter une partie de ses équipements pour contribuer à préserver l’environnement!