Comment est fixé le prix du gaz naturel et quels sont les facteurs d’influence ?

Le gaz naturel, on sait combien il nous coûte. Mais ce que l’on sait moins, c’est pourquoi, et ce que couvre ce prix. Les éléments de réponse pour y voir plus clair.

 

Le gaz naturel : un prix indexé sur celui du pétrole

La formule complexe qui définit le prix du gaz est indexée sur celui du pétrole pour une raison simple : la particularité du gaz naturel est, à la différence des autres énergies, d’avoir de nombreux usages (chauffage, eau chaude sanitaire…). Alors forcément, la compétition est rude. Pour développer sa consommation tout en évitant que son prix s’envole, les producteurs ont décidé d’indexer son prix sur celui de ses concurrents, dont le plus important : le pétrole.

 

La répartition du coût du gaz naturel

Le prix HT du gaz naturel dépend de plusieurs facteurs :

- Les coûts d’approvisionnement, qui correspondent à l’achat aux producteurs, via des contrats négociés à long terme, pour une meilleure visibilité des deux parties.
- Les coûts d’acheminement jusqu’au lieu de consommation, couvrant le réseau de distribution et de transport.
- Les coûts de stockage, pour s’adapter à la variation des besoins selon la saison.
- Les coûts de commercialisation : ils correspondent à l’accueil client, au traitement des demandes, à la marge du fournisseur…

 

Les taxes et contributions

A ces éléments, il faut ajouter au prix du gaz naturel les trois taxes et contributions suivantes :

- la Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA) : elle vise à financer l’assurance vieillesse du régime des industries électriques et gazières.
- la Taxe Intérieure sur Consommation de Gaz Naturel (TICGN) : appliquée aux particuliers depuis 2014, elle est intégrée en tant que recette au budget de l’État.
- la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) réduite à 5,5 % s’applique sur le montant de l’abonnement et la contribution tarifaire d’acheminement. Une TVA à 20 % s’applique sur le montant des consommations et sur la TICGN.

 

Variations du prix du gaz : les principaux facteurs

Ils sont regroupés autour de trois axes : la demande, l’offre et les indicateurs.

 

Quand la demande fait varier les coûts

- La température joue un rôle majeur puisque la consommation du gaz est liée au chauffage : des températures douces épargnent le stock, et font donc baisser les prix…
- La situation économique du pays et du monde constituent de vrais enjeux : une faible croissance aboutit par exemple à une baisse de la production industrielle et donc de la demande globale de gaz… comme de son prix.

 

L’offre en gaz naturel : une variable importante du coût

- Au niveau géopolitique, les tensions et conflits dans les pays producteurs ont des conséquences sur la production, et donc la disponibilité de la ressource et son tarif.
- Le fonctionnement des installations et infrastructures liées au gaz naturel ont les mêmes incidences sur le stock et le prix : un mouvement de grève sur une plateforme gazière réduira par exemple la production et poussera ainsi les prix à la hausse.

 

Quand les indicateurs jouent les perturbateurs tarifaires

- Comme expliqué précédemment, le prix du gaz est historiquement lié à celui du pétrole, et leurs prix varient donc en même temps.
- Niveau monnaie, le taux de change influe sur le prix du pétrole, généralement coté en dollars, comme le Gaz Naturel Liquéfié.

Besoin d'aide ?

Haut de page