Prix du gaz naturel

Le prix du gaz en 2019

Mis à jour le

Le prix du gaz en 2019

Vous l’avez certainement remarqué sur votre facture : le prix du gaz évolue chaque année. Le changement du tarif du gaz, à la hausse comme à la baisse, a plusieurs causes. Pourquoi le prix du gaz change-t-il ? Quelles ont été ses évolutions ces dernières années ? Le coût du gaz va-t-il augmenter ? Comment faire des économies ? Avec ENGIE nous avons décidé de répondre à toutes vos questions !


Ce que comprend le prix du gaz

Il faut savoir que le tarif du gaz est fixé par le gouvernement, qui est lui-même conseillé par la CRE, la Commission de Régulation de l’Énergie. Ce prix correspond au tarif réglementé gaz proposé par ENGIE, fournisseur historique en France. Les offres de marché apparues depuis 2007, quant à elles, sont aussi impactées par l’évolution du prix du gaz. On note ces derniers mois, et ces dernières années, une hausse du tarif du gaz. Cette augmentation peut avoir plusieurs causes :

  • la production de gaz peut parfois se réduire, ce qui donne alors lieu à des difficultés d’approvisionnement, donc à une demande plus forte que l’offre, ce qui impacte le prix de vente du kWh gaz ;
  • le prix du gaz est indexé sur celui du pétrole, son principal concurrent, dans le but d’empêcher des tarifs prohibitifs tout en préservant une concurrence plus juste ;
  • cela peut aussi varier selon les saisons, car si le gaz est très utilisé en hiver, notamment pour le chauffage, et devient alors plus cher, une plus grande partie est disponible en été, ce qui fait baisser son coût ;

Comparez nos offres d'électricité vertes* et gaz naturel

Un seul contrat pour vos deux énergies, n'attendez plus pour souscrire à une offre duale !

  • le prix du gaz est corrélé au coût d'approvisionnement qui, lui, dépend du marché de gros et qui représente plus de la moitié du coût total ;
  • il faut également prendre en compte le coût de stockage, qui est plus ou moins important selon les mois de l’année;
  • utiliser les réseaux de gaz en France a aussi un prix, qui correspond à 25% du prix total ;
  • les coûts de commercialisation représentent 10% du prix total du gaz.
     

Quelle hausse faut-il envisager en janvier 2019, et comment l'expliquer ?

L’évolution du prix du gaz sur 5 ans montre qu’il n’est pas en hausse continuelle. Cependant, même si le tarif baisse puis augmente d’un mois sur l’autre, on peut distinguer des grandes tendances. Entre 2007 et 2012, par exemple, on note une hausse globale de 39%. Par contre, le tarif du gaz a ensuite baissé de 20% entre 2013 et 2016, et connaît une légère hausse depuis 2017. En novembre 2018, on note une hausse de 5,79%. Cette augmentation est en partie causée par la hausse du cours du baril de Brent, qui résulte quant à elle d’une baisse de production dans les pays exportateurs. Même s’il est très difficile de prévoir l’évolution du tarif du gaz, au vu de la hausse continue de 2018, il est fortement probable que l’année 2019 suive le même chemin. En effet, les fluctuations du prix du baril de pétrole sont encore d’actualité, et le beau temps, et donc la tendance à moins utiliser son chauffage, n’arriveront que dans quelques mois.

 

Optimiser sa consommation de gaz

Si le prix du gaz augmente petit à petit tous les ans, il est possible de ne pas voir le montant de sa facture s’envoler. L’évolution du tarif réglementé du gaz est contrôlée par le gouvernement. En optant pour cette solution, vous êtes sûr(e) de ne pas voir le prix du gaz fortement augmenter sans raison sur votre facture. Si vous choisissez une offre de marché, vous pouvez avoir accès à des tarifs intéressants, surtout si le prix augmente brusquement. Vous pouvez aussi mettre en place de petites habitudes très simples qui vous permettront d’optimiser votre consommation de gaz et donc de faire des économies. Estimez au mieux votre consommation grâce à des simulateurs en ligne, et ainsi réfléchir à des pistes pour la réduire. Si vous êtes équipé du compteur connecté Gazpar, c’est encore mieux, car vous pouvez suivre votre consommation en temps réel, et donc savoir quand et comment vous pouvez agir sur votre utilisation du gaz naturel. Un autre conseil, n’oubliez pas de dépoussiérer et de purger vos radiateurs régulièrement pour qu’ils fonctionnent bien. Pour éviter de perdre de la chaleur, une bonne solution est aussi de calorifuger vos tuyaux.

 

Le chauffage au gaz, comme le chauffage électrique, a ses avantages et ses inconvénients. Il ne faut pas hésiter à comparer plusieurs énergies afin de trouver celle qui vous correspond.