Tous nos conseils sur le gaz naturel

Gaz : hausse du prix du gaz de 6,9 % au 1er janvier 2018

Publié le

Tags de l'article

Le prix du kWh gaz des tarifs réglementés connaît une élévation en janvier 2018. ENGIE vous explique les raisons de cette hausse. 

Quel que soit votre fournisseur, toutes les offres de gaz sont soumises aux mêmes taxes.

Gaz Ajust : prix fixe, révisable à la baisse !

Bénéficiez d'un prix du kWh fixe ajustable à la baisse pendant 3 ans !

Pourquoi les tarifs réglementés du gaz connaissent-ils des hausses ou des baisses ?

 

Dans la composition du prix du gaz figurent divers coûts de gestion de clientèle, d’approvisionnement, d’acheminement et de stockage de gaz. Ces coûts sont supportés par ENGIE, le fournisseur de gaz historique : ils ont une répercussion sur la partie HT de votre tarif du gaz. S’y ajoutent ensuite différentes taxes. 

Le prix du kWh gaz naturel HT est ainsi influencé par de nombreux facteurs, impactant notamment les coûts d’approvisionnement. Retenez en particulier : 

  • le rapport entre l’offre et la demande sur le marché du gaz naturel 
  • le taux d’indexation plus ou moins important des tarifs réglementés de vente (TRV) sur le cours du pétrole

Chaque année, l’Etat fixe la formule tarifaire du tarif réglementé du gaz. Elle permet de le réévaluer tous les mois, afin qu’il couvre les coûts d’approvisionnement. Selon le contexte, l’évolution du tarif réglementé du gaz peut donc se faire aussi bien à la hausse qu’à la baisse. Comme vous pouvez d’ailleurs le constater dans notre tableau comparatif des tarifs du gaz

Le prix du m3 du gaz dépend également de votre localisation. En France, il existe 6 grandes zones tarifaires. Dans la zone 1, la plus facile d’accès, les coûts d’acheminement sont les moins chers. Le prix du gaz naturel y est donc un plus bas que dans les autres zones. 

Comment expliquer l’augmentation du gaz en janvier 2018 ?

La hausse moyenne de 6,5 % constatée en janvier 2018 est partiellement due à l’augmentation des coûts d’approvisionnement. Ainsi, le prix du gaz de ville HT augmente en moyenne de 2,3 %. Pour être plus précis, la hausse est de :

  • 2,4 % si vous vous chauffez au gaz;
  • 1,4 % si vous utilisez le gaz pour votre chauffe-eau et la cuisson;
  • 0,7 % si vous cuisinez seulement au gaz.

Seconde et principale raison de la hausse de janvier : l’augmentation de la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN). De 5,88 €/MWh en 2017, elle passe à 8,45 €/MWh, soit une élévation de 44 %. 

Une augmentation du prix du gaz sur 5 ans est à prévoir, en raison de la TICGN. D’après le projet de Loi de Finance*, elle devrait progresser de 172 % d’ici 2022. Elle n’influence pas uniquement les tarifs ENGIE : quel que soit votre fournisseur, toutes les offres de gaz sont soumises aux mêmes taxes. Et oui, tout le monde est logé à la même enseigne !

Existe-t-il des contrats de gaz non indexés sur le tarif réglementé ?

En France, vous avez le choix entre les tarifs réglementés du gaz et les offres de marché. Pour certaines, le prix du kWh gaz est indexé sur le tarif réglementé mais vous trouverez aussi des offres de gaz à prix fixe. Celles-ci vous mettent à l’abri des hausses du tarif réglementé HT. A noter : depuis l’ouverture du marché de l’énergie, vous pouvez changer d’offre de gaz dès que vous le souhaitez. Les contrats sont sans engagement de durée.

Evolution moyenne des tarifs réglementés du gaz* TTC sur un an, d’avril 2017 à avril 2018

 

Avril 2017

 

 

Mai 2017

 

Juin 2017

 

Juillet 2017

 

Août 2017

 

Septembre 2017

 

Octobre 2017

 

Novembre 2017

 

Décembre 2017

 

Janvier 2018

 

Février 2018

 

Mars

2018

 

Avril 2018

 

 

-0,7 %

 

 

-3,3 %

 

0 %

 

-3,5 %

 

-0,8 %

 

0 %

 

+1,2 %

 

+2,58 %

 

+0,97 %

 

+6,9 %

 

+1,3 %

 

-3 %

 

-1,1 %

* Source : http://www.assemblee-nationale.fr/15/ta-pdf/0235-9.pdf

Ces articles peuvent vous intéresser...