Tous nos conseils sur le gaz naturel

Quel est l’historique du tarif réglementé du gaz depuis 10 ans ?

Publié le

Tags de l'article

Vous l’avez sûrement remarqué : depuis 2007, le tarif réglementé du gaz a bien évolué. Vous voulez savoir pourquoi ? De quoi se compose le prix du gaz ? Comment choisir votre fournisseur de gaz ? Nous dressons pour vous l’historique du tarif réglementé du gaz de ces dernières années !  

Le prix du tarif réglementé du gaz, c’est quoi au juste ? 

Première chose que vous devez savoir : le tarif réglementé du gaz résulte d’une formule tarifaire des pouvoirs publics français. Chaque année, elle est fixée dans un arrêté ministériel, après avis de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE). Pour faire simple, le tarif réglementé du gaz vise à couvrir les dépenses que votre fournisseur, comme ENGIE, effectue pour vous. Songez que pour que le gaz alimente votre doux foyer, il doit d’abord être extrait, acheté, acheminé, stocké puis distribué… Tout cela à un coût, qui se répercute sur le prix du gaz. Ajoutez à cela des frais de gestion de clientèle et environ 20% de taxes diverses (selon les années) et vous obtenez le tarif réglementé du gaz. Vous vous en doutez, ce dernier peut beaucoup évoluer selon le marché du gaz : il est donc réévalué une fois par mois pour tenir compte des coûts réels d’approvisionnement.

Quelle a été l’évolution du tarif réglementé du gaz depuis 2007 ?

Nous ne vous cachons pas que l’historique du tarif réglementé du gaz a été marqué par des hauts et des bas pendant ces 10 années… Mais on peut dire que l’évolution du prix du gaz s’est plutôt faite à votre avantage ces dernières années. Dans les faits, l’ouverture du marché en 2007 a beaucoup fait évoluer le tarif du gaz, avec la création de véritables « bourses du gaz » en Europe. Vous avez peut-être entendu parler du TTF (Title Tansfer Facility) ? Cette grande place du marché du gaz naturel située aux Pays-Bas est si influente que son cours peut fortement impacter le prix du gaz en France. Pour vous donner d’autres facteurs déterminants, citons aussi le cours du pétrole et le taux de change euro/dollar. Sans oublier bien sûr le contexte géopolitique, les enjeux climatiques, etc. Bref, vous l’aurez compris : l’évolution du prix du gaz depuis 10 ans est soumise à diverses influences… Concrètement, le prix HT (hors taxes) du tarif réglementé du gaz était à la hausse jusqu’en 2012. Mais la chute du cours du pétrole Brent et du gaz TTF ont alors inversé la donne. Entre janvier 2013 et avril 2016, le tarif réglementé du gaz a ainsi diminué de plus de 15% : il n’avait jamais été aussi bas depuis 2010 ! Cependant, force est de constater que le cours du pétrole est remonté depuis le 2ème trimestre 2016… Sans parler de la Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel (TICGN), qui est passée de 4,34 €/MWh à 5,88 €/MWh le 1er janvier 2017. La bonne nouvelle ? Après cette petite hausse, les tarifs réglementés du gaz ont été revus à la baisse dès juillet 2017. Avant d’augmenter à nouveau légèrement en fin d’année, en raison de la nouvelle formule tarifaire… Que voulez-vous ? L’évolution du tarif réglementé du gaz c’est un peu les montagnes russes ! Heureusement, cela ne vous empêche pas de bénéficier de prix fixes si vous le souhaitez…

Depuis l’ouverture du marché électricité et gaz en 2007, qu’est-ce qui a changé pour moi ?

Depuis 2007, vous pouvez choisir librement votre distributeur d’électricité et de gaz naturel. En d’autres termes, pour votre contrat gaz naturel, vous avez aussi bien accès aux tarifs réglementés du gaz des fournisseurs historiques qu’aux offres marché d’autres fournisseurs. Ces derniers n’étant pas soumis à la formule tarifaire de la CFE, ils peuvent modifier les tarifs d’un mois à l’autre en fonction de leurs propres coûts d’approvisionnements. D’autres préfèrent se baser sur les tarifs réglementés, en proposant parfois une réduction plus ou moins importante du prix du kWh gaz. Enfin, certains fournisseurs affichent des prix de gaz de ville fixes, sur une période de 1 à 4 ans en général. 

Comment comparer les offres de marché et le tarif réglementé ?

Besoin de conseils pour bien choisir votre offre de gaz ? L’essentiel est de comparer les offres qui correspondent bien à votre type de consommation. Utilisez-vous le gaz seulement pour la cuisson (moins de 1000 kWh par an) ? Pour la cuisson et votre chauffe-eau (entre 1000 et 6000 kWh par an ?). En dessous de 6000 kWh, le prix du kWh gaz est fixe où que vous viviez mais au-dessus, pensez à vérifier votre zone tarifaire. Normalement, vous êtes concernés si vous utilisez également le gaz pour vous chauffer… Ces zones vont de la n° 1, qui regroupe les villes les plus faciles à distribuer (ex : Lyon, Marseille, Nantes) à la zone 6 (ex. : Maroilles, Beaumont) où la distribution est la plus malaisée. Concrètement, plus vous êtes dans une zone facile à « ravitailler en gaz », moins vous payez ! Autre point à vérifier : le prix de votre abonnement gaz est-il susceptible d’augmenter ou est-il fixe dans le temps ? Les offres gaz ENGIE, par exemple, sont à prix fixe ou révisables seulement à la baisse, sur 3 ans, sans engagement de durée. En d’autres termes, le prix du gaz ENGIE est « bloqué » en cas de hausse du tarif réglementé : vous n’aurez pas à payer plus. Mieux encore, si le tarif réglementé a diminué à la date anniversaire de votre contrat, la baisse est répercutée sur votre tarif de gaz ENGIE !