Normes et sécurité

Les normes des tuyauteries de gaz

Mis à jour le

Les normes des tuyauteries de gaz

Inflammable, le gaz peut se révéler dangereux au sein d’une habitation. Il existe donc des normes précises pour sécuriser ses installations. Raccorder une bouteille de gaz, passer à une chaudière au gaz ou tout simplement construire un logement alimenté en gaz implique ainsi quelques contraintes techniques à connaître pour savoir si vous pourrez bâtir la maison de vos rêves sur le terrain que vous avez choisi...


Les tuyaux de gaz et les espaces publics

Avant de décider sur plans où vous installerez votre appareil de production d’eau chaude sanitaire au gaz ou votre gazinière, il faut commencer par s’intéresser à la mise en place des tuyaux de raccordement au gaz du réseau général de la ville. Situés sous un bâtiment ou des caniveaux, ces derniers ne doivent pas être implantés parallèlement à l’axe de circulation. Une exception : l’alimentation d’une habitation individuelle, si les tuyaux sont en cuivre et sans assemblage. De même, vos tuyaux ne peuvent pas traverser des égouts, à moins d’être placés dans un fourreau continu et étanche sur toute la partie concernée. Dans tous les cas, un tuyau de gaz ne peut pas être enfoui à moins de 30 cm de la surface du sol. Statut de la voirie, fonction du terrain concerné par l’enterrement des tuyaux de gaz, espace disponible et autres critères à la fois administratifs et techniques doivent être pris en compte avant de procéder au raccordement gaz de son logement.

Gaz Energie Garantie : prix fixe !
Bénéficiez d'un prix du kWh HTT fixe pendant 2 ans !


Les normes à respecter à l’intérieur du logement

Au sein d’un logement, il peut être tentant de réunir gaines électriques et tuyaux de gaz dans un même local technique afin d’économiser de la place. Or, les normes de gaz interdisent de faire passer le gaz et l’électricité dans une même gaine, pour des questions de sécurité. En outre, le parcours d’une tuyauterie de gaz doit être particulièrement bien ventilé, avec l’ajout éventuel de grilles d’aération ou la protection des tuyaux dans un fourreau métallique étanche qui débouche dans une pièce très ventilée. C’est notamment le cas lorsque la tuyauterie passe par les faux plafonds d’une maison. Il est également possible de faire passer ses canalisations de gaz dans une dalle béton mais pas dans une chape de carrelage. Lorsqu’un logement est alimenté en gaz, l’installation d’un robinet de gaz ou d’un détendeur basse pression est obligatoire. Ces éléments doivent être facilement accessibles et donc notamment implantés entre 10 cm et 170 cm de hauteur. Il faut ensuite faire attention à l’aménagement de la pièce. En effet, rien ne doit bloquer l’accès au robinet. À ce titre, un meuble amovible placé devant le robinet de gaz répond aux normes, tandis qu’un broyeur, un siphon ou un meuble fixe (comme des étagères) entravent l’accès au robinet et sont donc interdits à cet emplacement.

 

Les matériaux à utiliser pour la tuyauterie et les raccords gaz

Les matériaux pouvant conduire du gaz répondent également à certaines normes :

  • les tubes en acier ne peuvent être posés que par un professionnel agréé QMOS (Qualification de Mode Opératoire de Soudage) ;
  • les tubes en cuivre doivent être résistants et légers. Ils nécessitent un entretien minime et bénéficient d’une longue durée de vie ;
  • les tubes en polyéthylène sont sensibles aux UV. Ils doivent faire l’objet de précautions particulières lorsqu’ils ne sont pas enterrés, notamment l’insertion dans un fourreau anti-UV et une hauteur maximale de 2 mètres.

Après la mise en place des tuyaux vient la question des raccords, eux aussi spécifiques en fonction de l’appareil destiné à être branché : le raccordement d’une plaque de cuisson n’est en effet pas identique au branchement d’une bouteille de gaz, par exemple, et nécessite la souscription d’un contrat de gaz naturel et l’ouverture d’un compteur gaz.

 

Faire appel à un technicien pour installer sa tuyauterie gaz

Pour que votre installation de gaz réponde bien à toutes les normes en vigueur, vous devez passer par un professionnel. Après la pose, vous devez demander le certificat Qualigaz, qui garantit la conformité de vos installations. Ce document est obligatoire pour l’ouverture du gaz dans un logement. L’ouverture du compteur gaz ne peut être effectuée que par un professionnel : déplomber un compteur est considéré comme une fraude et passible d’une amende. Vous êtes toutefois autorisé à utiliser une clé de compteur gaz pour réarmer votre robinet ou votre détendeur en cas de coupure de gaz inopinée, comparable à un disjoncteur électrique qui saute.