Normes et sécurité

Dois-je réaliser l'entretien de ma chaudière avant de déménager ?

Mis à jour le

Entretien chaudière avant déménagement

Actuellement locataire de votre logement, vous prévoyez de déménager prochainement ? Parmi les différentes démarches que vous avez à réaliser, avez-vous pensé à l’entretien de votre chaudière à gaz ? Votre bailleur est en droit de vous demander une attestation annuelle valable lors de l’état des lieux de sortie.

Entretien d’une chaudière à gaz : quelle est la réglementation ?

Chaque année, les intoxications au monoxyde de carbone causées par des chaudières à gaz mal entretenues sont encore bien trop nombreuses et souvent très graves. Pour réduire au maximum les risques d’accidents, l’État français impose depuis 2009 l’entretien annuel de toutes les chaudières à gaz dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kilowatts.

Gaz Energie Garantie : prix fixe !
Bénéficiez d'un prix du kWh HTT fixe pendant 2 ans !

Dans tous les cas, l’opération technique doit être réalisée par un chauffagiste professionnel, seul habilité à délivrer une attestation d’entretien.

À quoi sert l'entretien ?

En plus de garantir la sécurité de votre foyer, l’entretien annuel de votre chaudière à gaz permet aussi d’accroître les performances de votre installation tout en réduisant les dépenses énergétiques. Comment ? Grâce aux réglages effectués par le chauffagiste qualifié. D’autre part, un nettoyage régulier des différentes structures d’un tel équipement va contribuer à optimiser, voire à prolonger, sa durée de vie. Enfin, une chaudière à gaz bien entretenue aura un impact moindre sur l’environnement. Lors de sa visite, le professionnel vérifie, entre autres, les rejets dans l’air et fera procéder à des réparations si les seuils autorisés sont dépassés.

Qui en a la charge ?

Si vous êtes locataire d’un logement individuel, vous avez la charge de l’entretien de votre chaudière à gaz, sauf si votre contrat de location stipule que cette obligation incombe à votre propriétaire. Dans ce cas-là, le coût lié à l’intervention d’un professionnel est généralement reporté dans les charges payées mensuellement par le locataire. En revanche, si vous bénéficiez d’une chaudière à usage collectif, l’entretien, cette fois, doit être réalisé à l’initiative de votre propriétaire ou, le cas échéant, du syndic de copropriété de votre immeuble.

Quand doit-il être réalisé ?

Si la loi n’impose pas d’autre obligation qu’un entretien annuel de chaque chaudière à gaz, il est toutefois conseillé de faire procéder à sa vérification avant la période de chauffe, soit à la fin de l’été ou au début de l’automne selon votre lieu de résidence. Le professionnel qualifié pourra ainsi vérifier le bon fonctionnement de votre installation et, si besoin, sa remise en route après une longue phase d’arrêt. Selon la réglementation en vigueur, l’attestation d’entretien remise par le chauffagiste au terme de sa visite est valable pendant une année civile.

Entretien d’une chaudière à gaz : faut-il le réaliser avant de déménager ?

Si l’on s’en réfère à la loi, la réponse est non. Toutefois, il faut que la dernière attestation de révision de votre chaudière à gaz soit encore valable. Si ce n’est pas le cas, c’est que vous n’avez pas respecté votre obligation d’entretien annuel. Lors de l’état des lieux de fin de bail, votre propriétaire ou bailleur vous demandera probablement la fourniture de l’attestation d’entretien annuel. Si vous n’êtes pas en mesure de lui fournir, ce dernier peut retenir le prix de l'entretien de la chaudière sur votre dépôt de garantie.

Entretien d’une chaudière à gaz : comment ça se passe ?

Lors de sa visite, le chauffagiste agréé va procéder au contrôle et à la vérification d’un certain nombre de points afin de pouvoir déclarer votre installation apte à fonctionner en toute sécurité. À cette occasion, le professionnel pourra également réaliser des réglages spécifiques afin d’optimiser le rendement de la chaudière. Parmi les principales opérations effectuées, on retrouve :

  • le nettoyage du corps de chauffe ;
  • la vérification de la pression du vase d’expansion ;
  • la vérification des différents mécanismes de sécurité ;
  • le contrôle des émanations de monoxyde de carbone ;
  • l’évacuation des produits de combustion.

S’il remarque un dysfonctionnement ou estime que des réparations d’importance sont nécessaires, le chauffagiste peut décider l’arrêt de la chaudière.

À quoi sert l’attestation ?

Dans un délai maximal de 15 jours après son intervention, le chauffagiste auquel vous avez fait appel doit vous fournir une attestation d’entretien. Ce document officiel résume les différents éléments contrôlés, les réglages effectués, les conseils prodigués… Bref, il dresse un portrait de l’état de votre chaudière à gaz. Vous êtes donc tenu de conserver ce certificat pendant deux ans, car il va constituer une preuve du bon entretien de l’installation. En cas de sinistre, vous serez dans l’obligation de communiquer cette attestation à votre organisme d’assurance pour pouvoir être dédommagé. Votre bailleur peut également vous en faire la demande et vous devrez expressément lui remettre.