Chauffage au gaz naturel

Chauffage au gaz au sol par l’installation d’un plancher chauffant : de nombreux avantages et peu de contraintes

Mis à jour le

chauffage gaz au sol

Le chauffage au sol diffuse la chaleur de manière homogène, par rayonnement, dans toutes les pièces de la maison sans distinction. Avantages, inconvénients, fonctionnement et choix du revêtement, nous vous accompagnons pour que vous fassiez de votre foyer un espace chaleureux.


Le fonctionnement d'un plancher chauffant

Contrairement aux radiateurs, le chauffage au sol diffuse la chaleur de manière homogène, par rayonnement, dans toutes les pièces de la maison sans distinction par le biais du plancher chauffant qui devient un émetteur de chaleur.

En plus, il est discret : plus besoin de radiateurs accrochés aux murs ! Le plancher chauffant est alimenté via un réseau hydraulique par votre chaudière gaz qui va fonctionner à un régime basse température. Si la température est régulée de manière globale, il peut cependant mettre un certain temps à chauffer la maison après une absence prolongée. Mais rassurez-vous : l’attente est récompensée...
 

Les avantages du plancher chauffant

Économiser de l’énergie et sur ses factures

Simulateur chaudière
Gagnez en confort en changeant de chaudière.


Lorsqu'on sait que le chauffage est le poste de consommation le plus important du bâtiment, penser à une solution qui allie économie d'énergie et de dépenses semble la bienvenue ! Si l’investissement de départ pour un chauffage au sol au gaz est important, les factures elles ne le seront pas. De plus, l’eau diffusée dans les tuyaux atteint à peine 40 degrés. Cette basse température est donc synonyme d’économie d’énergie, surtout si elle est associée à une chaudière à haute performance énergétique.

Un chauffage confortable

En plus des aspects économiques et énergétiques, le confort reste un critère de choix, qu’il ne faut pas négliger. L'inertie thermique d'un bâtiment est sa capacité à stoker la chaleur dans ses murs et sols. Contrairement au mode de chauffage traditionnel qui fonctionne à l'aide d'un vecteur d'air, le plancher chauffant utilise un vecteur d'eau, considéré comme plus confortable. Il se trouve en effet, que plus un émetteur a une inertie lourde, plus la sensation de confort est importante, ce qui est bien le cas de notre plancher chauffant. La chaleur provoquée par le plancher dîtes « douce » est donc propice à instaurer une ambiance chaleureuse dans toute la maison.

Bénéficier d'un air sein

Et si longtemps, le chauffage au sol a été accusé de perturber la circulation sanguine et de provoquer une sensation de jambes lourdes : ce n’est plus vrai ! Aujourd’hui, sa température ne peut excéder 28 degrés au contact du plancher. Sachez aussi que le système de diffusion de la chaleur par rayonnement limite le brassage de poussières dans l’atmosphère. L’air est donc plus sain et votre maison plus propre. 

chauffage sol gaz

Les inconvénients du chauffage au sol au gaz

L’installation

Si le chauffage au sol à l’avantage de se montrer discret une fois posé, ce n’est pas le cas de son installation qui nécessite un travail non négligeable. Pour répartir la chaleur au sol, il faut en effet installer un réseau de tuyaux sur toute la surface du sol. Pour éviter la déperdition de la chaleur, pensez à cette étape à isoler votre sol. Vous pouvez pour cela installer des plaques isolantes qui s’emboitent et adaptent leur épaisseur en fonction de votre sol. Ces lourds travaux font que ce type de chauffage est souvent utilisé pour des logements neufs et reste plutôt onéreux (70 à 100 euros le m2). D’autant plus que dans le cadre d’une rénovation, l’installation du plancher aura pour conséquence de rehausser le sol de quelques centimètres.

L’entretien

L’entretien du chauffage au sol est un élément à prendre en compte lors de votre décision car il entraîne quelques complications. Déjà, il nécessite un nettoyage tous les trois ans. Et en plus, en cas de problème le revêtement devra être enlevé afin d’accéder aux tuyaux situé en-dessous. L’entretien nécessite de nettoyer le corps de chauffe, le brûleur, contrôler la combustion des débits de gaz ainsi que le raccordement et le ramonage du conduit de fumée et enfin, vérifier la sécurité de l’installation et le réglage des organes de régulation.


Trouver le bon revêtement

Malgré ces inconvénients, le chauffage au sol possède des qualités vertueuses alors si vous êtes séduit pour cette option, il ne vous restera plus qu'à décider du revêtement. Les parquets chauffants doivent être sélectionnés avec soin pour éviter les essences de bois sensibles à la chaleur, comme l’érable ou le hêtre, qui pourraient se déformer. De même, privilégiez les lames étroites qui seront moins vulnérables. Si vous optez pour une moquette, choisissez-la fine pour ne pas faire obstacle à la diffusion de la chaleur. Pour cette même raison, les tapis épais et la multiplication des meubles directement posés au sol sont déconseillés.