Chaudière gaz naturel

La cheminée gaz : tous les avantages du feu de bois sans les inconvénients

Publié le

Tags de l'article

Vous rêvez de vous installer au chaud devant votre cheminée… Mais stocker du bois, allumer un feu et nettoyer les cendres, ce n’est pas pour vous ? Voilà une solution alternative : la cheminée gaz, également appelée insert gaz. Elle démarre au quart de tour, produit davantage de chaleur que la cheminée traditionnelle, ne demande quasiment aucun entretien et apporte à votre intérieur une touche cosy et design.

Pour allumer votre cheminée à gaz, il suffit d’appuyer sur un bouton.

Simulateur chaudière

Gagnez en confort en changeant de chaudière.

Une cheminée gaz naturel, comment ça fonctionne ?

Comme son nom l’indique, une cheminée au gaz fonctionne en étant reliée à une arrivée de gaz naturel. Elle est équipée de brûleurs qui produisent des flammes au sein d’un bloc à double vitrage hermétique. Elle chauffe l’air froid qui entre dans le bloc grâce à un système de ventilation et ressort chaud dans votre pièce.

Pour allumer votre cheminée à gaz, il suffit d’appuyer sur un bouton ! Vous pouvez adapter la hauteur et la puissance des flammes pour réguler la chaleur… et l’ambiance depuis votre smartphone ou une télécommande. De quoi tout faire fonctionner depuis votre canapé !

Une chaleur efficace et « propre » avec les cheminées gaz

Le souci principal des foyers classiques ouverts, c’est la déperdition de chaleur. Avec la cheminée gaz, le foyer est fermé. Fini les pertes de chaleur et vous contrôlez votre consommation grâce au réglage de l’intensité des flammes. Vous pouvez ainsi facilement atteindre un rendement de 75 à 85 %. En outre, votre consommation est plus respectueuse de l’environnement puisque le gaz naturel, contrairement au bois, ne produit pas de particules fines en brûlant, responsables de diverses pollutions.

Cheminées gaz : il y en a pour tous les goûts !

Les modèles proposés aujourd’hui par les fabricants permettent de créer des ambiances uniques avec la sensation si particulière que procure une cheminée. Avec une à trois faces vitrées, des styles allant du plus classique au plus design, les options déco sont multiples pour faire de votre cheminée gaz le cœur d’un intérieur très chaleureux. Si vous regrettez l’absence visuelle du bois, certains modèles sont équipés de bûches en matières réfractaires qui peuvent tromper les plus avertis ! 

Quels types de travaux pour installer votre cheminée gaz ?

L’insert gaz est plutôt destiné à s’encastrer dans un foyer traditionnel existant pour l’aménager ou le rénover. Il suffit de le raccorder à une alimentation gaz et de prévoir une prise électrique à proximité (nécessaire pour la ventilation). Il convient également de mettre en place un gainage spécifique pour le conduit de la cheminée : les fumées résiduelles sont beaucoup plus chaudes que celles produites par une cheminée traditionnelle. Rien de très compliqué, mais nous vous recommandons de faire appel à un installateur spécialisé.

Vous pouvez également faire installer une cheminée gaz naturel, sans nécessairement disposer d’un foyer traditionnel dans votre logement. Vous aurez d’ailleurs plus de choix dans les modèles. Les travaux seront plus importants avec la construction d’un conduit d’évacuation et d’un entourage en maçonnerie pour encadrer le bloc en verre de l’insert gaz.

Entretenir sa cheminée gaz ? Tellement simple !

Prévoyez une vérification une fois par an des brûleurs et hop, c’est réglé. Attention cependant à demander à un pro de réaliser cette intervention.

Des aides financières à étudier de près

Pas toujours simple de comprendre toutes les subtilités des réductions fiscales et autres aménagements financiers liés aux travaux énergétiques. Pour les cheminées à insert gaz, les seules aides sont accessibles dans le cadre d’une rénovation d’un logement construit il y a plus de deux ans. Elle est considérée comme une optimisation de votre système de chauffage. Vous pouvez donc profiter de l’éco-prêt à taux zéro et de la TVA à 5,5 %. Indispensable cependant : faites appel à un professionnel RGE. Vous pouvez également, en fonction de vos ressources, profiter des aides et conseils de l’ANAH.
 

Ces articles peuvent vous intéresser ...

Toutes les actualités