Tous nos conseils sur l'électricité

Guide pratique pour l’installation électrique de votre nouvelle maison

Publié le

Tags de l'article

L’installation électrique d’une maison fait partie de la phase de travaux appelée le « second œuvre », qui comprend aussi l’isolation, la plomberie, les cloisons et d’autres créations qui ne peuvent être mises en place qu’après la maçonnerie et la toiture. Vous allez alors faire face à des choix d’implantation qui dépendent autant de votre mode de vie que de normes nationales et européennes.

Le tableau électrique rassemble tous les circuits de votre installation électrique pour distribuer l’électricité dans toute la maison.

Vous déménagez ?

Vous avez besoin d'énergie dans votre nouveau logement ? Remplissez votre demande en 5 min!

Première étape : prévoir les prises et vos besoins en électricité

Comme souvent en matière de travaux, le maître mot qui doit gouverner l’installation électrique d’une maison neuve est « anticipation ». Prenez le temps de dessiner les plans intérieurs de votre maison en détail, incluant la disposition des meubles. Vous verrez ainsi apparaître clairement où vous avez besoin de prises, et combien. Si on oublie rarement la machine à laver ou le frigo, on ne pense pas toujours à l’halogène près du canapé, à la lampe de bureau ou à l’imprimante… Or, ce sont ces petites attentions qui rendront votre quotidien plus confortable à la fin des travaux !

L’étape de planification permet également d’évaluer la consommation en électricité de votre maison, et donc de souscrire un contrat d’électricité qui correspond à votre mode de vie. Pour vous donner un ordre d’idées, voici les consommations moyennes des principaux appareils électriques d’une maison en une année :

  • Combiné (réfrigérateur + congélateur) : 390 kWh
  • Congélateur indépendant : 350 kWh
  • Réfrigérateur indépendant : 200 kWh
  • Sèche-linge : 200 kWh
  • Lave-vaisselle : 180 kWh
  • Lave-linge : 90 kWh
  • Télévision : 100 kWh*

Pour plus de précision, vous pouvez naturellement répertorier la puissance affichée sur tous vos appareils, en n’oubliant pas le fer à repasser ou le sèche-cheveux : petits, ces appareils sont tout de même gourmands en électricité ! Gardez cependant à l’esprit qu’ils ne fonctionneront pas tous en même temps.

Le tableau électrique, point névralgique de l’électricité dans la maison

Le tableau électrique rassemble tous les circuits de votre installation électrique pour distribuer l’électricité dans toute la maison. Il permet en outre de connaître votre consommation grâce au compteur électrique et assure la sécurité du réseau grâce au disjoncteur général. Le tableau électrique est ainsi un appareil complexe, dont l’installation doit respecter de nombreuses normes. C’est une mise en place majeure à prendre en compte dans votre devis électricité. Si vous procédez vous-même à l’installation de votre tableau électrique, pensez à laisser de la place pour vos futurs appareils !

Vous assurer de la conformité du circuit électrique de votre maison

Selon le ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, 25 à 30 % des incendies domestiques seraient d’origine électrique. C’est dire si le respect des normes et le bon choix d’une entreprise d’électricité sont cruciaux ! Que vous réalisiez vous-même l’installation électrique de votre maison ou que vous passiez par un électricien, quelques normes majeures sont à garder en tête :

  • La norme NFC 15-100, qui détaille les règles de sécurité à respecter dans chaque pièce de la maison (distances, prises avec terre ou non, protection…)
  • Certaines applications nécessitent un circuit à elles seules : lave-linge, cumulus, éclairage, prises de courant entre 10 et 16 ampères.
  • Le circuit électrique de la maison consacré aux prises de courant entre 10 et 16 ampères peut inclure 8 points de distribution maximum.

La conformité de l’installation électrique de votre maison est ensuite validée (ou non !) par le Consuel, qui délivre alors une attestation, à demander vous-même si vous êtes en auto-construction, ou demandée directement par l’électricien qui intervient chez vous.

La touche finale : le raccordement électrique

Le raccordement électrique d’une maison neuve se fait en deux étapes : le raccordement à proprement parler, puis la mise en service. La seconde n’est possible qu’après installation du compteur électrique et obtention de l’attestation de conformité.

Les travaux de raccordement sont payants et dépendent de nombreux critères, comme la zone tarifaire à laquelle appartient votre maison, le type d’installation électrique, la nature privée ou publique des terrains à traverser pour arriver jusqu’à votre maison… Selon sa politique d’urbanisme, votre mairie peut prendre en charge une partie du coût.

Le raccordement au réseau prend environ deux mois, tandis que la mise en service réclame une dizaine de jours de patience entre la demande et la prise d’effet : là encore, pensez à anticiper !

*Source : ADEME 

https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-reduire-facture-electricite.pdf

 

Ces articles peuvent vous intéresser...