Tous nos conseils sur l'électricité

Quelles sont les normes électriques à respecter dans la salle de bain ?

Publié le

Tags de l'article

Vous le savez bien, la salle de bain n’est pas une pièce comme les autres. En effet, s’il y a bien une pièce de la maison où une installation électrique hasardeuse peut être dangereuse, c’est celle-ci ! Prises électriques, sèche-cheveux, radio, ou même la batterie de la brosse à dents électrique… Afin d’éviter les accidents, voici le point sur les normes électriques de la salle de bain en vigueur.

La norme NF C 15-100 pour les travaux de rénovation électrique

Vous prévoyez de réaliser des travaux de rénovation dans votre salle de bain ou tout simplement de sécuriser votre installation électrique ? Il est d’abord important de vous renseigner sur la réglementation électricité pour la salle de bain en vigueur. Cette pièce d’eau exige, en effet, une sécurité renforcée en matière d’installation électrique afin d’éviter tout contact de l’eau avec le courant.

La norme électrique NF C 15-100 doit être appliquée à toutes les installations électriques, qu’il s’agisse de logements neufs ou en cours de rénovation. Pour la salle de bain et la salle d’eau, cette norme régit la place des équipements, de l’éclairage et des prises de courant en fonction de différentes zones, appelées volumes.

Changez de fournisseur

Choisissez ENGIE pour votre nouveau contrat d'électricité verte et de gaz naturel.

Les volumes de sécurité électriques

Les volumes de sécurité indiquent la zone d’emplacement de vos appareils sanitaires (baignoire et douche) et l’endroit où l’installation électrique est interdite ou limitée pour vous protéger.

  • Le volume 0 : correspond à la zone la plus proche de votre douche ou de votre baignoire. C’est la zone où il y a le plus de risques ! Il est donc strictement interdit d’y installer vos prises ou d’y brancher tout équipement électrique, quel qu’il soit.
  • Le volume caché : c’est la zone qui se trouve sous la baignoire ou bien sous le receveur de douche. Tout comme le volume 0, il est formellement interdit d’y placer ou d’y installer quelque appareil électrique que ce soit.
  • Le volume 1 : concerne, quant à lui, l’espace situé juste au-dessus de votre baignoire ou de votre receveur de douche. Cette zone est également sensible. C'est pourquoi il est uniquement permis d’y installer un luminaire à basse tension. Et encore, vous ne pouvez le faire si et seulement si l’interrupteur se trouve hors volume 0, 1 ou 2.
  • Le volume 2 : est situé plus loin des points d’eau, à 60 cm de la douche ou de la baignoire. Il peut cependant être exposé à d’éventuelles éclaboussures. Vous pouvez y placer des radiateurs électriques ou un meuble de salle de bain. Le volume 2 convient aussi à vos installations de classe I et II.

Au-delà de ces volumes, il n’y a plus aucune limitation. L’installation de tous vos équipements et appareillages comme vos interrupteurs, vos prises de courant, vos appareils de chauffage ainsi que les luminaires, et même votre lave-linge et sèche-linge est permise.

Les installations adaptées à l’utilisation en pièce humide

Parce que la salle de bain est une pièce humide, les installations électriques doivent être parfaitement étanches et reliées à la terre. Le mieux est de choisir un fil vert/jaune de section 4 mm. Il est également recommandé de faire une installation par liaison équipotentielle afin d’éviter au maximum les risques d’électrisation dans votre logement.

Choisir les équipements en accord avec la norme salle de bain

Si les équipements électriques de la salle de bain apportent une très grande sécurité, ils doivent en parallèle permettre un confort optimal. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les normes ne doivent pas vous effrayer, mais au contraire vous encourager à choisir les bons équipements.

Il y a par exemple les prises en salle de bain, très importantes pour vos sèche-cheveux et vos rasoirs électriques. Elles doivent être placées avec précision, en général autour du lavabo. Pour vos luminaires, préférez une sortie de lumière au plafond avec un ou deux éclairages d’appoint autour du lavabo. Côté chauffage, préférez des sorties électriques pour alimenter votre radiateur électrique et votre sèche serviette.

Faire appel à un professionnel ?

Plus que tout autre type d’installation, l’installation électrique dans la salle de bain requiert un savoir-faire et une maîtrise parfaite des règles de sécurité. En effet, la mise en place de câblages électriques et d’accessoires est plutôt drastique et difficile à comprendre pour une personne non-initiée. Même si vous êtes à l’aise en bricolage et que vous avez fait le point sur les normes électriques en vigueur, ne sous-évaluez pas la sécurité.

Avec l’aide d’un pro, vous aurez la garantie d’une installation respectant les normes électriques en vigueur. Ce n’est qu’après un état des lieux, qu’il effectue les travaux nécessaires. Si l’électricien repère des anomalies, il se chargera de faire des rectifications pour assurer votre sécurité et celle de votre famille. En plus, en engageant un professionnel, il devient plus facile de prétendre aux aides accordées par l’État.