Tous nos conseils sur l'électricité

Panneaux solaires thermiques, quèsaco?

Publié le

Si vous avez toujours cru que les panneaux solaires photovoltaïques et thermiques, c’était la même chose, vous avez tout faux ! Mais rassurez-vous, vous n’êtes pas seul dans ce cas. Le panneau solaire thermique, c’est celui qui produit de la chaleur, pas de l’électricité. On vous explique tout.

Pensez à faire appel impérativement à un pro labellisé RGE afin de profiter de ces avantages fiscaux. 

Estimez vos économies avec le solaire

Jusqu'à 600€ d'économies sur votre facture d'électricité *

Panneaux solaires thermiques vs photovoltaïques, quelle différence ?

Les panneaux solaires thermiques, aussi appelés capteurs solaires thermiques, récupèrent la chaleur du soleil à l'aide de matériaux à forte inertie qui transmettent la chaleur à un liquide caloporteur. L’énergie produite peut servir à participer à la production de l’eau chaude sanitaire et/ou chauffer des bâtiments. Les panneaux photovoltaïques, eux, transforment la lumière en électricité grâce à des composants à base de silicium.

Les avantages des panneaux solaires thermiques

En plus de participer à la production de votre logement et de votre eau chaude sanitaire, les panneaux thermiques ont de nombreux atouts.

  • Résistants : leur durée de vie est longue. On n’observe de plus peu d’altération de leur rendement avec le temps. Par ailleurs, ils ne tombent que très rarement en panne, ne comprenant aucune pièce mécanique.
  • Faciles d’entretien : il suffit généralement de les laver une fois par an.
  • Silencieux : sans moteur ni modules électroniques, ils ne font aucun bruit.
  • Respectueux de l’environnement : ils produisent de la chaleur à partir d’une énergie 100 % renouvelable, le solaire.
  • Economiques : la source à partir de laquelle les panneaux produisent de la chaleur est… gratuite. Ils permettent donc de réduire considérablement la facture d’énergie !

Plusieurs modèles de capteurs solaires thermiques existent…

En résumé, d’un côté vous avez les capteurs solaires à fluide (99 % du marché environ), qu’on appelle souvent à tort les capteurs à eau, et les capteurs à air.

Pour les panneaux/capteurs solaires à fluide, vous trouverez :

  • les capteurs solaires dits « plans vitrés » : un fluide circule en va-et-vient derrière une vitre. Les rayons du soleil chauffent le fluide,
  • les capteurs solaires à tubes sous vide. A la base, ce sont des capteurs sous formes de tubes. Le fabricant en retire l’air résiduel. Le vide ainsi créé permet une meilleure isolation qui limite les pertes de chaleur. Leur coût est en général plus élevé
  • les capteurs solaires non vitrés : le plus souvent, il s’agit de tubes remplis d’eau en plastique noir ou en métal qui absorbent la chaleur du soleil. Pratiques pour chauffer une (petite) piscine !

Les capteurs solaires à air, quant à eux, fournissent de l’air chaud propulsé ensuite dans les logements. 

Panneaux solaires thermiques : quelle installation chez moi ?

Il existe principalement 2 types d’équipements utilisant le solaire thermique ::

  • le chauffe-eau solaire individuel : vous pourrez couvrir de 50 à 80 % de vos besoins en eau chaude1. Si l’ensoleillement n’est pas suffisant, une autre énergie vient prendre le relais, soit une résistance électrique ou le gaz naturel en l’associant à une chaudière par exemple.
  • le système solaire combiné qui permet, en plus de chauffer l’eau chaude sanitaire, de couvrir 40 à 60 % du chauffage de votre habitation selon la localisation géographique. 

A savoir

Si vous voulez équiper votre maison ou votre jardin de panneaux solaires thermiques, prévoyez 2 à 4 m2 de panneaux pour de l’eau chaude en fonction du nombre d’occupants, 10 à 20 pour du chauffage. Vous pouvez les installer sur un toit, sur le sol, sur un mur… idéalement très près de votre habitation. Choisissez une zone bien dégagée, orientée sud ou même sud-est ou sud-ouest. L’installation d’un chauffe-eau solaire individuel ou d’un système solaire combiné vous permettront d’avoir accès à un taux de TVA minoré et au crédit d’impôt. Et pensez à faire appel impérativement à un pro labellisé RGE afin de profiter de ces avantages fiscaux. 

Simulez vos économies solaires

Ademe

2 Sous conditions (surfaces, plafond de dépenses…)

Ces articles peuvent vous intéresser ...

Toutes les actualités