Tous nos conseils sur l'électricité

Le fonctionnement des panneaux solaires

Publié le

Tags de l'article

Ils utilisent le rayonnement solaire, sont écologiques et économiques, thermiques ou photovoltaïques : les panneaux solaires vous emmènent en coulisses, pour découvrir leur fonctionnement et leurs principes.

Cette électricité produite pourra en partie être consommée sur place et en partie revendue au réseau.

Estimez vos économies avec le solaire

Jusqu'à 600€ d'économies sur votre facture d'électricité *

Le fonctionnement du panneau solaire photovoltaïque

Contrairement à son cousin thermique, le panneau photovoltaïque utilise la lumière du soleil, et non sa chaleur, pour produire de l’électricité.

Panneau photovoltaïque : la captation de la lumière

Dans l’Intégration Au Bâti et l’Intégration Simplifiée au Bâti, l’installation photovoltaïque est intégrée dans la toiture et remplace une partie des tuiles et ardoises. Dans le Système Non Intégré, les panneaux ne font pas partie de l’enveloppe du bâtiment et sont fixés au-dessus de la toiture ou au sol. Les cellules photovoltaïques des panneaux ressemblent à des carrés bleus et sont le plus souvent réalisées avec du silicium.

De la lumière à l’électricité

Phosphore sur la couche supérieure, bore sur la couche inférieure : en créant une borne négative et une borne positive entre ces deux zones, place à une valse d’électrons qui, en circulant, produisent une tension électrique. En savoir plus sur l’effet photovoltaïque.
Cette électricité produite pourra en partie être consommée sur place et en partie revendue au réseau.

Bon à savoir

EDF OA a l’obligation de racheter l’électricité produite, au prix fixé par la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Leur engagement est valable durant 20 ans dans le cadre d’une installation en revente totale et les revenus générés par la vente de votre électricité sont exonérés d’impôts.
Les tarifs de rachat sont revus chaque trimestre et diminuent depuis plusieurs années.

Le fonctionnement du panneau solaire thermique

Sa mission, en quelques mots : utiliser la chaleur du soleil pour produire du chauffage et/ou de l’eau chaude sanitaire.

Pour cela, il utilise trois effets :

  • L’effet de corps noir, qui désigne la couleur des panneaux grâce à laquelle la chaleur est absorbée.
  • L’effet de serre, destinée à « piéger » et augmenter la chaleur captée.
  • L’effet isolant, qui va veiller à conserver la chaleur.

Panneau thermique : la captation de la chaleur

Installés sur la toiture ou au sol, les panneaux solaires thermiques sont équipés de capteurs solaires destinés à absorber les rayons du soleil. Il en existe plusieurs types :

  • Les capteurs à eau : la chaleur est alors capturée par un liquide caloporteur qui circule dans des tubes.
  • Les capteurs à air : c’est alors de l’air qui circule dans les tubes, et s’échauffe au contact des absorbeurs.

De la chaleur au chauffage

L’énergie ainsi captée est utilisée pour l’eau chaude sanitaire, le chauffage central à l’eau chaude ou un système combiné.
Grâce au ballon de stockage du chauffe-eau solaire, des réserves d’eau chaude peuvent être conservées. La plupart du temps, un dispositif d’appoint se déclenche en renfort lorsque l’ensoleillement est insuffisant.

Quelques chiffres

Le chauffage solaire produit entre 300 et 500 kWh par mètre carré de capteurs par an, selon les départements. Il faut compter environ 1 m² de capteur pour 10 m² de surface à chauffer. (Sources : http://www.ademe.fr)