Tous nos conseils sur l'électricité

La maison solaire : l’énergie verte à domicile

Publié le

Maison solaire, maison passive, maison à énergie positive…la maison d’aujourd’hui se repense à travers les problématiques énergétiques. On veut tous consommer plus propre, plus vert, se chauffer à moindre frais, éviter les pertes énergétiques… contribuer à la préservation de l’environnement oui, mais si possible sans grever son budget. La maison solaire répond favorablement à ces paramètres, grâce à de nombreux avantages, découvrons lesquels …

Maison solaire autonome, une révolution énergétique !

Estimez vos économies avec le solaire

Jusqu'à 600€ d'économies sur votre facture d'électricité *

Maison solaire passive, qu’est-ce que c’est ?

La maison solaire passive est conçue pour tirer le meilleur parti du rayonnement solaire en toute saison : chaleur en hiver, fraicheur en été... Objectif ? Obtenir un confort optimal, de la manière la plus naturelle possible. On minimise l’utilisation de systèmes mécanisés et d’autres formes d’énergies.

La maison solaire passive réduit considérablement la consommation énergétique liée au chauffage. Selon l’association française de promotion de la construction et de la filière passive, une maison passive consomme 90% d’énergie de chauffage en moins qu’une maison conventionnelle(1) et 50% par rapport à une construction RT2012.

Critère numéro 1 : le soleil

Parmi les critères déterminants pour la construction d’une maison passive le numéro 1 c’est bien sûr le soleil. L’exposition est donc primordiale. Le choix des matériaux, l’isolation notamment, ainsi que les circulations d’air et l’étanchéité permettent ensuite d’équilibrer les flux thermiques dans la maison. On installe ainsi des baies vitrées plein sud pour profiter pleinement de la chaleur directe du soleil. Vous voyez le concept n’est pas sorcier ! En journée les murs et le sol de la maison passive emmagasinent la chaleur dans ce que l’on définit comme la « masse thermique ». Il s’agit des divers matériaux dont les propriétés d’isolation peuvent être judicieusement exploitées : adobe, brique, béton… La nuit, la masse thermique restitue la chaleur, contribuant ainsi à une température équilibrée.

Les avantages… et les limites

Il fait bon vivre dans une maison passive. Les températures y sont agréables, jamais trop chaud, jamais trop froid et l’air y est sain. D’un point de vue économique c’est aussi une très bonne affaire. Ce que l’on a investi en matériaux de construction et en conception est rapidement amorti par de substantielles économies d’énergie. De 50% à 90% sur la facture de chauffage(1) par rapport à une maison conventionnelle, ce n’est pas rien !

Que des avantages pour la maison passive ? Oui, si ce n’est que sa construction est réservée à certains emplacements. Ça, c’est la limite de ce beau concept ! Difficile en effet de construire une maison passive en pleine ville par exemple. Toutefois des innovations, de véritables avancées et des prouesses technologiques sont aujourd’hui déjà appliquées dans la construction de grandes structures, immeubles et buildings, avec une prise en compte accrue de la problématique énergétique.

Maison solaire autonome, une révolution énergétique

La maison solaire autonome, comme son nom l’indique, assure à elle seule sa production énergétique, grâce au soleil et/ou à d’autres énergies complémentaires ! On réduit au maximum les impacts environnementaux en utilisant des ressources renouvelables disponibles sur place. La conception de ce type de maison nécessite une estimation précise de ses besoins énergétiques et la mise en place d’un système à même d’y satisfaire. Le secret repose sur une utilisation conjointe du solaire thermique et photovoltaïque. Savez-vous que l’eau chaude et le chauffage représentent en moyenne 70% de la consommation d’énergie(2) d’une maison pour son propriétaire ? C’est ce qui ressort des statistiques sur la consommation énergétique des ménages publiées par le Ministère du Développement Durable. Les 30% restants sont sollicités par les appareils électriques. Une maison solaire autonome standard consomme donc environ 70% d’énergie solaire thermique (eau chaude, chauffage central) et 30% d’énergie solaire photovoltaïque (équipements électriques y compris la cuisine). C’est une moyenne bien sûr qu’il convient d’adapter à chaque cas particulier.

Produire de l’électricité dans une maison solaire

Autant que possible, l’objectif de la maison solaire est de produire une quantité suffisante d’énergie pour subvenir à ses besoins propres. En cas de surplus d’énergie il peut être redirigé vers des stockages (ballon d’eau chaude, batterie) ou réinjecté sur le réseau distributeur pour être vendu.

Dans le cas d’une maison isolée du réseau électrique on doit se fixer pour objectif une capacité de production au plus proche de ses besoins, mais assez conséquente pour éviter les pannes. Pour cette raison, les installations en lieux isolés (du réseau) sont toutes équipées de batteries. 

Pour une maison raccordée au réseau électrique l’approche est différente. Si le système photovoltaïque ne produit pas assez, le réseau de distribution général prend le relai. A l’inverse s’il y a un surplus, il est redirigé sur le réseau et peut être vendu. D’une pierre deux coups, des économies dans tous les cas !

Du solaire, mais quel solaire ? Photovoltaïque ou thermique

Si vous avez bien suivi jusqu’ici le thermique c’est pour l’eau chaude et le photovoltaïque pour générer de l’électricité. Les deux technologies ont leur avantage mais c’est le photovoltaïque qui a connu les plus grands progrès aux cours des dernières années et s’annonce comme la principale énergie verte de demain.

Si ces deux technologies fonctionnent sur le solaire et sont complémentaires, elles sont toutefois bien différentes et nécessitent chacune des équipements spécifiques.

Ainsi un système photovoltaïque pour maison se compose de :

  • plusieurs panneaux solaires photovoltaïques
  • un régulateur de charge, pour éviter les surtensions (il peut être parfois intégré à l’onduleur)
  • un convertisseur AC/DC, qui convertit le courant continu en courant alternatif exploitable pour votre réseau domestique
  • un onduleur pour réguler la tension du courant et optimiser celle des cellules
  • un système de supervision qui vous permet de surveiller votre installation et sa production
  • un coffret de protection et un disjoncteur

Pour une installation reliée au réseau distributeur il se complète d’un compteur de production

La liste semble complète et elle l’est, ajoutez-y les câbles, les protections, les châssis pour les panneaux… Ça doit être compliqué à installer me direz-vous ? Effectivement, même avec une bonne notice, ce n’est pas un chantier que l’on peut réaliser soi-même.

Mais rassurez-vous un professionnel agréé QualiPV et RGE procède à l’installation en une petite journée ! C’est du moins la formule que vous propose ENGIE avec l’offre My Power.

Focus sur divers équipements de la maison solaire

Le chauffage solaire pour la maison

Un bain de soleil ! On connait aussi la douche solaire et le chauffe-eau solaire…Vous pouvez aller encore plus loin avec le chauffage central alimenté par l’énergie solaire. Ici nous parlons de solaire thermique. La technologie est très simple : un liquide caloporteur chauffe sous les panneaux et il circule ensuite pour transmettre sa chaleur à votre eau domestique.

Le solaire thermique rencontre un franc succès depuis plusieurs années dans les régions les plus ensoleillées. Les progrès constants de cette technologie la popularisent aujourd’hui dans des régions à plus faible ensoleillement. Pour estimer le rendement d’une installation solaire dans votre région utilisez notre simulateur. En quelques clics vous saurez tout !

Les chauffe-eaux solaires, un vrai bon coix

Un vrai bon choix pour votre porte-monnaie et pour l’environnement. Le chauffe-eau solaire individuel (CESI) vous permet de réaliser jusqu’à 60 % d’économies d’énergie en couvrant de 50 % à 70 % de vos besoins en eau chaude sanitaire. De plus vous réduisez vos émissions de CO2 de près de 500 kg/an(3).

Ce type d’installation est composé de panneaux solaires thermiques et d’un ballon de stockage d’eau. Simple et efficace ! Attention, si vous installez notre kit My Power, inutile d’investir aussi dans un chauffe-eau solaire car notre Gestionnaire d’Energie Photovoltaïque se chargera de chauffer l’eau du ballon électrique en journée lorsque cela est possible.

La ventilation solaire pour la maison

A ne pas confondre avec la climatisation solaire - qui n’est autre qu’un climatiseur relié à un panneau solaire – la ventilation solaire est un système de chauffage plutôt ingénieux. Les panneaux photovoltaïques génèrent de la chaleur lorsqu’ils sont exposés au rayonnement solaire. On capte alors cette chaleur grâce à un système de ventilation et on l’injecte dans la maison sous forme d’air chaud. Simple comme bonjour et parfaitement adapté pour rentabiliser au maximum l’énergie des panneaux. 

Combien coûte une installation solaire avec ENGIE ?

En moyenne, selon les chiffres fournis par l’ADEME, une centrale photovoltaïque d’autoconsommation produisant 3kWc coute entre 10.000€ ou de 12.000€ TTC pose comprise(4). Avec l’offre My Power, on vous installe 17 m2 de panneaux solaires, soit 2,6 kWc de production pour 7000€ TTC, tout compris. Et quand on dit tout, on n’oublie rien ! Pas de frais cachés, vous n’avez rien à monter vous-même et nos équipes vous accompagnent même pour l’ensemble des démarches administratives. Et du côté des économies ? L’autoconsommation de votre électricité peut vous faire économiser jusqu’à 600€ chaque année. Dès le départ vous économisez sur vos factures et passé l’amortissement, c’est tout bénef ! 

Comment réaliser une étude pour votre maison solaire ? Demandez conseil à notre équipe !

Vous souhaitez en savoir plus sur les équipements solaires et l’offre My Power d’ENGIE ? Nos spécialistes sont à votre écoute pour une étude personnalisée et plus largement pour répondre à toutes vos questions.

Contactez-nous au  0 800 940 180 (numéro d’appel gratuit), du lundi au vendredi de 8h15 à 18H.

Simulez vos économies solaires

(1) http://www.lamaisonpassive.fr/la-construction-passive/les-criteres-techniques/

(2) http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/fileadmin/documents/Produits_editoriaux/Publications/Chiffres_et_statistiques/2015/chiffres-stats645-conso-energetiques-des-menages2012-juin2015.pdf

(3) https://particuliers.engie.fr/travaux-chaudiere/travaux-economies-energie/solaire/chauffe-eau-solaire.html

(4) http://www.ademe.fr/entreprises-monde-agricole/reduire-impacts/produire-utiliser-energies-renouvelables/energies-renouvelables-electriques/dossier/production-delectricite/solaire-photovoltaique

Ces articles peuvent vous intéresser...

Toutes les actualités