Tous nos conseils sur l'électricité

Entretien de panneau solaire photovoltaïque : votre « to do list »

Publié le

Tags de l'article

Un bon entretien de votre installation photovoltaïque permet de garantir son rendement ! Engie vous met en lumière ce qu’il faut savoir et ce qu’il ne faut pas oublier !

La présence de végétation, feuilles mortes ou autres déchets peuvent diminuer l’exposition à la lumière.

Estimez vos économies avec le solaire

Jusqu'à 600€ d'économies sur votre facture d'électricité *

L’entretien des panneaux photovoltaïques

Pour une maintenance préventive des installations solaires photovoltaïques, une inspection visuelle annuelle s’impose, ainsi que le nettoyage des modules à un rythme plus variable.

La vérification

Elle vise à déceler :

  • une éventuelle détérioration du système (modules cassés ou sales),
  • une altération des cellules pouvant entraîner de la condensation,
  • un problème de fixation des modules sur la structure,
  • la présence de végétation, feuilles mortes ou autres déchets qui peuvent diminuer l’exposition à la lumière.

Le nettoyage

La périodicité idéale est très variable, et mieux vaut observer le niveau de salissure les deux premières années, pour vous faire une idée de la bonne fréquence de nettoyage. Mais globalement, retenez que :

  • Avec une inclinaison de toiture à plus de 15° et un environnement pas particulièrement pollué, les intempéries se chargeront du travail (ne dites plus jamais de mal de la pluie !), et le nettoyage peut avoir lieu sans fréquence définie, simplement lorsque la surface est particulièrement sale.
  • Avec une plus faible inclinaison, prévoyez un nettoyage tous les 2 à 4 ans.
  • Idem pour les environnements avec un nombre important d’oiseaux, la proximité de réseaux ferrés denses, d’industries émettant des substances volatiles ou d’exploitations agricoles.

Le relevé de compteur ne compte pas pour du beurre

Il est recommandé d’en faire un par mois, pour vérifier le bon fonctionnement de l’installation. Vous pouvez alors comparer le relevé à la carte de productible mensuel du site www.photovolatique.info.

L’entretien des onduleurs et des boîtiers

Pour garantir une efficacité optimale du système, vous devrez aussi veiller au bon fonctionnement des éléments annexes.

L’entretien des onduleurs

Un onduleur fonctionne en moyenne entre 8 et 12 ans1, mais un bon entretien joue beaucoup dans sa durée de vie. Qu’est-ce qu’un « bon entretien » ? Une vérification (Led témoins, affichage sur les appareils…) et un dépoussiérage une fois par an : le nettoyage concerne les entrées d’air (ventilateurs) et/ou les dissipateurs, ainsi que le système de ventilation de la pièce abritant l’onduleur. La fréquence d’entretien devra être légèrement augmentée si le local en question est poussiéreux.

Economiser sur le remplacement de l’onduleur

Après 8 à 12 ans, son coût de remplacement peut varier entre 0,3€/Wc et 0,6€/Wc1. Certaines entreprises proposent des extensions de garantie, et d’autres un remplacement de votre onduleur par un autre dont certaines pièces ont été réparées, pour un coût plus faible qu’un élément neuf.

L’entretien des boîtiers

  • Ils doivent être examinés une fois par an, afin de vérifier :
  • le bon état des isolants,
  • l’absence de dégâts causés par les rongeurs,
  • le serrage des connexions,
  • l’état des fusibles et des parafoudres.

Faire appel à une entreprise pour le nettoyage des panneaux solaires

Vous vous posez sûrement la question de faire appel à une entreprise ou de vous charger vous-même de l’entretien et du nettoyage de votre système.

Les vérifications et le nettoyage

Les installations sur toitures sont difficiles et dangereuses d’accès : un professionnel qualifié mettra ainsi moins de temps que vous, et dans des conditions de sécurité bien meilleures. Attention aussi aux mauvais réflexes si vous n’êtes pas expert(e) en la matière : il y a, par exemple, des bons moments dans la journée et des bons produits à utiliser dans le cadre du nettoyage de votre installation, pour ne pas la dégrader.

Côté maintenance, il est recommandé de faire effectuer une intervention après 3 ans de fonctionnement pour resserrer les vis de raccordement des câbles et s’assurer qu’il n’y a pas d’échauffement dans les coffrets de raccordement. L’intervention ne doit pas vous coûter plus de 10 % du revenu généré par l’installation en un an.

Les interventions en cas de dysfonctionnement

Un contrat de maintenance avec un professionnel du photovoltaïque vous permet de le faire intervenir en cas de souci.
S’il n’existe pas de contrat de maintenance, il convient de faire établir des devis, en prenant soin de faire préciser le coût horaire et le délai d’intervention. Nous vous conseillons de vous adresser en priorité à votre installateur, si son travail a été apprécié.

Simulez vos économies solaires

Attention aux garanties

Le mainteneur doit disposer, en plus des habilitations nécessaires, d’une garantie décennale dans le cas des installations intégrées au bâti, car il touche à des structures contribuant à l’étanchéité du bâtiment.

Ces articles peuvent vous intéresser...

Toutes les actualités