Tous nos conseils sur l'électricité

Un bâtiment photovoltaïque sur votre exploitation agricole ou industrielle

Publié le

Qu’on se le dise, le solaire progresse en force ! Écologique, de moins en moins cher, avec des rendements qui augmentent au rythme des progrès technologiques… Mais où s’arrêtera sa course effrénée ?! Quand le solaire est photovoltaïque, il produit de l’électricité. Ça, vous le saviez déjà. Mais quand on parle bâtiment solaire ou bâtiment photovoltaïque, on évoque quoi exactement ? Souvent, on y associe des termes vendeurs tels que « gratuit » ou « autofinancé ». Qui est concerné ? Les entreprises, les exploitants agricoles et les collectivités locales, d’accord. Et vous dans tout ça ? ENGIE vous livre les secrets les mieux gardés du bâtiment photovoltaïque…

Le bâtiment photovoltaïque, une bonne option pour l’avenir ?

Estimez vos économies avec le solaire

Jusqu'à 600€ d'économies sur votre facture d'électricité *

Bâtiment solaire ou photovoltaïque, quelle différence ?

Un bâtiment solaire, c’est un bâtiment qui peut produire de la chaleur et de l’électricité. La différence ? Le type de capteurs qui l’équipe – panneaux solaires thermiques ou panneaux solaires photovoltaïques – tout simplement. Très ambitieux, le bâtiment solaire a un rêve : tirer un maximum de profit du rayonnement solaire. Ce qui n’est pas sans rappeler les maisons dites passives ou à énergie positive…

En pratique, on parle généralement de bâtiment solaire dans un sens restrictif, c’est-à-dire limité à la production d’électricité par effet photovoltaïque. Et oui, le solaire thermique s’est fait évincer ! Le principe du bâtiment solaire photovoltaïque est simple, et les applications aussi nombreuses que les besoins qu’il comble. On découvre.

Bâtiment photovoltaïque, tout est dans la toiture !

Zoom sur la surface d’exploitation :

Vous disposez de :

  • 90 m² minimum au sol.
  • Sur terrain plat.
  • Bien exposé sud.

Le combo gagnant ! En construction ou en rénovation, ces critères vont vous permettre des miracles énergétiques… Comment ? En couvrant l’intégralité de votre toiture avec des panneaux photovoltaïques. Vous avez créé votre propre centrale photovoltaïque !!! Et pour quels bénéfices ? Vous utilisez l’électricité ainsi produite en autoconsommation ou vous la revendez à votre fournisseur d’énergie à un tarif réglementé, gagnant sur tous les plans on vous le dit !

Pour ne rien vous cacher, on parle rentabilité. Les économies ou les revenus générés par votre centrale photovoltaïque home made doivent bien entendu couvrir voire dépasser les coûts de construction et d’exploitation de votre bâtiment photovoltaïque. C’est bien pour cela qu’on exige 90 m² : cette surface minimum assure le meilleur retour sur investissement. Vous avez plus ? Vous générez plus. Et ça y est, vous avez réalisé une opération aussi bénéfique pour l’environnement que pour votre compte en banque…

Et en termes de puissance ?  Le bâtiment photovoltaïque 9 KWc, un standard testé et approuvé.

9 KW en crête, c’est la puissance maximale de production autorisée sur une parcelle cadastrale pour bénéficier du meilleur tarif de rachat(1). Ça tombe bien, c’est la puissance délivrée par vos panneaux solaires dans une installation de 90 m² au sol !

Des bâtiments photovoltaïques 9 KWc, il en existe de toutes sortes. Les fournisseurs les déclinent en modulables, livrés clés en main, avec ou sans options… Hangar agricole ou de stockage, garage, atelier, dortoir ou bureaux, à chaque bâtiment photovoltaïque ses options spécifiques !

Des offres multiples mais des obligations strictes et qui s’appliquent à tous les bâtiments solaires :

  • Les panneaux solaires doivent obligatoirement être intégrés au bâti.
  • L’édifice doit être clos sur les quatre côtés.

Dommage, vous ne pourrez pas prétendre à la revente de votre électricité solaire en vous offrant un préau géant pour vos réunions de famille estivales !

Et ce rêve, on y accède à quel prix ?

Autofinancement et gratuité : pas de confusion !

Bâtiment solaire gratuit ou autofinancé, les offres en matière de bâtiments photovoltaïques clés en main ne sont pas toujours très claires… Une manière d’embrouiller les esprits pour vendre plus, sans doute ! On fait le point :

  • Votre bâtiment solaire autofinancé : sur une durée d’amortissement donnée, vous couvrez les frais de construction et d’exploitation de votre bâtiment solaire par la revente de l’électricité produite. Et après ? C’est tout bénef si vos installations sont toujours fonctionnelles ! Vous êtes propriétaire de votre bâtiment, l’équilibre repose sur le rapport entre les coûts de fonctionnement et le montant des revenus générés par votre centrale photovoltaïque.
  • La « gratuité », c’est tout autre chose ! Oui, la gratuité, c’est votre bâtiment photovoltaïque gratuit. On y croit ?

Un bâtiment photovoltaïque (vraiment) gratuit, c’est possible ?

Alors oui, la jouissance du bâtiment solaire peut être gratuite. On a dit la jouissance, hein. Ça veut dire que l’édifice est mis à votre disposition pour une durée déterminée et selon des modalités conclues avec le fournisseur. Et à la fin du contrat de bail, vous pouvez prévoir une cession à titre gratuit : en clair, le bâtiment solaire vous appartient. Attention, il faudra alors envisager des frais de remise à niveau des installations. En effet, les installations solaires, avec le temps, souffrent de :

  • Leur usage, bien sûr.
  • L’obsolescence : les progrès technologiques sont tels qu’il vous faudra peut-être remplacer les équipements…

Le contrat de bail standard en 5 étapes :

1. Vous êtes entrepreneur, commerçant, artisan, exploitant agricole, responsable d’une collectivité locale ou d’une association, particulier… C’est très ouvert, comme vous pouvez le constater ! et vous disposez d’un terrain éligible et propice à l’édification d’un bâtiment photovoltaïque.

2. Un prestataire prépare le terrain pour son (votre ?) bâtiment photovoltaïque : formalités administratives, permis de construire, modalités du raccordement de la centrale photovoltaïque au réseau… Il s’occupe de tout on vous dit !

3. Vous, vous vous contentez de lui accorder le droit de construire le bâtiment solaire sur votre terrain.

4. Pendant toute la durée du contrat, vous utilisez gratuitement le bâtiment solaire pour l’usage prévu. Pas mal, non, pour un investissement de départ nul ?

5. Le prestataire quant à lui est propriétaire du bâtiment pour toute la durée du bail : il encaisse les revenus de la centrale photovoltaïque, et il en assure l’entretien bien sûr…

Bâtiment photovoltaïque gratuit, attention aux arnaques !

Regardez bien entre les lignes de votre contrat avant de signer… Allez, lisez encore… Vous voyez ? Ouf, vous venez de déceler l’arnaque avant qu’il ne soit trop tard !

Plus sérieusement, comment on différencie le bon plan de l’arnaque ? On lit toutes les clauses – ou on les fait lire par un ami juriste !

  • Votre contrat prévoit des frais administratifs et de terrassement à votre charge ? Soyez prudent : évaluez précisément ces frais avant de verser le moindre acompte.
  • Faute d’autorisation administrative du bâtiment photovoltaïque sur votre terrain, on fait quoi de l’acompte ? Vérifiez qu’il vous sera remboursé, pour éviter une mauvaise surprise…
  • Des frais d’aménagement et/ou de bardage du bâtiment solaire sont à votre charge. Mais souhaitez-vous vraiment vous charger de ces travaux ? On n’est plus du tout dans du « clé en main », là…
  • Pour un bâtiment photovoltaïque à usage professionnel, on détaille bien le délai de réalisation et de mise à disposition. On prévoit aussi un dédommagement si ce délai n’est pas respecté. Tout ça pour protéger vos intérêts financiers cela va de soi !
  • Et qui assure quoi ? On se met d’accord avant de signer, car si le bâtiment photovoltaïque brûle, pas sûr que vous soyez dans les meilleures dispositions pour trouver un accord !

Avant de signer votre contrat, mesurez aussi les conséquences fiscales si un transfert de propriété du bâtiment photovoltaïque est prévu au terme du bail. Quid du montant de la taxe foncière : rentable ou gouffre financier ? Et surtout, n’oubliez pas que les éléments d’une centrale photovoltaïque, notamment les panneaux solaires, ont une durée de vie limitée. Quand vous serez devenu propriétaire de l’installation, vos panneaux solaires fonctionneront ils toujours ? La réglementation prévoit la collecte et le recyclage gratuits des panneaux usagés(2), mais les frais de démantèlement et de conditionnement pour le transport seront à votre charge…

Vous savez tout, impossible désormais de vous faire arnaquer ! Un dernier conseil : renseignez-vous au préalable sur le sérieux et la fiabilité de l’entreprise prestataire…

Pour illustrer tout ça – et rendre l’expérience digeste ! – on zoome sur le bâtiment photovoltaïque agricole

Les exploitations agricoles offrent un cadre idéal à l’implantation de bâtiments photovoltaïques, c’est une évidence. Leurs immenses surfaces de toiture permettent en effet l’installation de centrales particulièrement puissantes, pour un rendement optimal !

Vous êtes exploitant agricole ? Alors vous connaissez mieux que nous l’intérêt économique de la mise en œuvre d’installations solaires dans un hangar. Mais qui dit surface importante dit investissement… important ! Alors plutôt que de construire vous-même le bâtiment photovoltaïque, on opte pour le système de contrat de bail passé avec une société photovoltaïque. Au final : un bâtiment clé en mains à usage gratuit, contre exploitation de la centrale photovoltaïque par le prestataire investisseur. C’est ce cher monsieur qui se chargera en outre de toutes les démarches administratives, parfait !

On m’a parlé de location de toiture, ça vaut le coup ?

Alternative au bâtiment photovoltaïque complet, la location de toiture (toiture, pas voiture) est une option intéressante, et pas seulement pour décorer votre toit ! Sans aucun frais, vous vous offrez une installation solaire efficace en toiture. Alors pourquoi faire ? Si elle est exploitée par l’investisseur qui en tire les fruits, vous générez néanmoins un revenu substantiel : les loyers de votre toit, pardi ! Qui eut cru qu’un toit pouvait être aussi rentable…

D’une pierre trois coups, vous faites un geste pour l’environnement, vous touchez un revenu régulier, et votre toit est entretenu sans frais. Et à la fin du contrat ? Bonne nouvelle, vous devenez propriétaire des équipements solaires, comme par magie !

Le bâtiment photovoltaïque, une bonne option pour l’avenir ?

Pour tout de suite, même ! A condition bien sûr de prendre les bonnes décisions, au bon moment et en toute connaissance de cause. Pour vous y aider, les conseillers ENGIE sont à votre disposition : appelez-nous sans hésiter au

0 800 940 180 (appel gratuit), du lundi au vendredi de 8h15 à 18h.

Simulez vos économies solaires

Ces articles peuvent vous intéresser ...

Toutes les actualités