Tous nos conseils sur l'électricité

Autoconsommation : comment ça marche et qu’est-ce que c’est ?

Publié le

Tags de l'article

Vous avez déjà entendu parler de développement durable, de sobriété énergétique ou d’énergies renouvelables. Mais savez-vous ce qu’est l’autoconsommation et en quoi elle consiste ?
Il s’agit de "la fourniture d'électricité effectuée entre un ou plusieurs producteurs et un ou plusieurs consommateurs finaux liés entre eux au sein d'une personne morale et dont les points de soutirage et d'injection sont situés sur une même antenne basse tension du réseau public de distribution".
Nous vous aidons à découvrir ou à approfondir vos connaissances sur ce sujet qui a le vent en poupe.

Qu’est-ce que l’autoconsommation ?

Les contours de l’autoconsommation sont longtemps restés flous, mais sa définition se précise au fur et à mesure que ce phénomène prend de l’ampleur.

En effet, historiquement, l’énergie était fournie par un producteur centralisé qui la faisait passer depuis des réseaux haute tension vers des réseaux basse tension. L’exemple d’infrastructure le plus flagrant, ce sont notamment les grands pylônes électriques que vous remarquez certainement dans les champs ou sur les bords de route, qui permettent d’approvisionner des villages, puis des logements.
Avec le développement des énergies renouvelables et les équipements en panneaux photovoltaïques, un consommateur n’a plus forcément besoin de passer par un producteur centralisé car il peut devenir son propre producteur d’électricité.

Installer des panneaux solaires

Jusqu'à

600€TTC (1)

d'économies sur votre facture d'électricité

À l’heure actuelle, la plupart des autoconsommateurs alternent entre leur propre production et l’énergie venant de réseaux traditionnels, faute de parvenir à produire suffisamment ou de pouvoir stocker. Si des alternatives se mettent en place, l’autonomie totale n’est pas pour tout de suite. En revanche, le développement de cette pratique a nécessairement un impact sur le volume et le flux des réseaux. Alors, où en sommes-nous pour le moment ? Fin 2017, la France comptait environ 20 000 foyers pratiquant l’autoconsommation selon des chiffres relayés par le cabinet Pwc.

Sachez aussi que la production électrique peut être mise en commun. Comment ? Passons aux explications sur l’autoconsommation collective.

Qu’est-ce que l’autoconsommation collective ?

Depuis 2017, un décret permet le partage de la production d’électricité entre un ou plusieurs producteurs et un ou plusieurs consommateurs. Ainsi, une copropriété, un bailleur social, ou même un établissement public, pourraient passer en mode autoconsommation collective. Voyons quels sont les pré-requis pour se lancer dans ce type de projet.

La loi prévoit que les conditions pour exploiter une installation électrique, et consommer tout ou partie de sa production, doivent être les suivantes :

  • le groupe doit être lié en une personne morale
  • les personnes composant ce groupe doivent être géographiquement proches.

Pour être en autoconsommation, votre foyer doit aussi être équipé d’un compteur communicant LinkyTM afin de suivre votre courbe de charge, surveiller l’état du réseau. Il vous permettra par ailleurs de réaliser des économies sur le coût global de l’installation photovoltaïque en évitant l’installation d’un second compteur.

Enfin, une convention d’autoconsommation collective doit être établie pour préciser les conditions de l’opération.

Maintenant que vous avez les informations essentielles, voici comment passer à la mise en pratique.

L’autoconsommation avec Engie

Vous êtes propriétaire d’une maison individuelle ? Découvrez les solutions de panneaux et batteries solaires My Power*. Vous pouvez atteindre jusqu’à 96% d’autonomie en électricité grâce à la pose de panneaux photovoltaïques sur votre toit et une batterie de stockage, avec les conseils et le suivi des conseillers Engie.
Ce système clés en main peut être installé en une seule journée, et vous fait réaliser des économies sur votre facture d’énergie.

Si vous êtes dans une région où le soleil n’est pas toujours au rendez-vous, vous pouvez compléter votre dispositif avec une batterie modulable, pour ne jamais être à court d’énergie.

Pour en savoir plus et préparer votre projet, vous pouvez très facilement estimer vos économies en ligne, vous renseigner sur la prime à l’investissement My Power*, et prendre contact avec un conseiller Engie pour demander une étude.

*MyPower : Jusqu'à600€TTC d'économies sur votre facture d'électricité. Le calcul des économies est réalisé à partir de données de production issues du site PVGis (prenant en compte l’inclinaison et l’orientation du toit), de données de consommation estimées grâce à la date de construction du logement et le nombre d’occupants (références obtenues avec le rapport RAGE 2014, ADEME) et d’un taux d’autoconsommation fixé à 90%.Le montant en euros est calculé en multipliant les kWh autoconsommés (production solaire multipliée par le taux d’autoconsommation) avec un prix du kWh fixé à 0,176€ pour les 10 prochaines années. Ce prix est défini sur base du tarif réglementé Heures Pleines 9kVA applicable au 1er février 2018 sur lequel est appliqué une augmentation de 2,5% par an sur les 10 prochaines années. Informations données à titre indicatif, qui ne tiennent pas compte des habitudes de consommation, du contrat d’énergie souscrit et de l'éventuelle revente sur le réseau. Exemple pour 600€ d’économies / an : maison située dans la zone la plus ensoleillée de France, orientée plein sud, inclinaison du toit 30°par rapport à l’horizontal, logement construit avant 1948, surface de 100 m², composé de 4 personnes et puissance installée de 2,6kWc, soit 10 panneaux. Installation en une journée : sous réserve de conditions météorologiques et d’accès favorables. 1040€ de prime –retour de déc201. La prime de 1040€ correspond à un kit photovoltaïque en autoconsommation MyPower standard de 2,6kWc. Le montant est obtenu en multipliant la puissance installée (2,6kWc) par une prime de 400€/kWc installé conformément à l’arrêté tarifaire du9 mai 2017. Cette prime sera versée sur 5 années, soit 208€ par an.années, soit 208€ par an.


*Mentions légales MyPower
*Mentions légales MyPower

Ces articles peuvent vous intéresser...