Tous nos conseils sur l'électricité

Quel contrat pour un chauffage électrique collectif ?

Publié le

Tags de l'article

Avec le logement et la nourriture, le chauffage fait partie des postes de dépenses les plus importants des foyers français. Si vous êtes à la recherche d’un nouveau logement, il est donc primordial que vous prêtiez une attention toute particulière à son mode de chauffage. Le chauffage collectif, par exemple, a fait l’objet d’une nouvelle réglementation destinée à plus d’équité entre les habitants. Mais faut-il préférer le chauffage collectif électrique au chauffage individuel ?

Le chauffage électrique collectif gagne du terrain grâce au développement des énergies renouvelables

Elec Ajust : prix fixe, révisable à la baisse

Bénéficiez d'un prix fixe, ajustable à la baisse pendant 3 ans !

Chauffage individuel et collectif : quelles différences ?

Il existe deux grands modes de chauffage : le chauffage individuel et le chauffage collectif. On parle de chauffage individuel lorsqu’un locataire ou qu’un propriétaire est libre d’opter pour le type de chauffage qu’il souhaite : électrique, gaz, fioul, pompe à chaleur… Le chauffage collectif, en revanche, est imposé. On trouve principalement ce type de chauffage collectif au sein des copropriétés (immeubles ou groupe de maisons). En règle générale, il s’agit plutôt de chaudières collectives, de pompes à chaleur ou de raccordement au réseau urbain. Lorsque la chaleur est acheminée jusqu’à chez vous, elle est diffusée par des émetteurs : convecteurs électriques, radiateurs basse température, chauffage collectif électrique au sol...

Le chauffage collectif électrique

Aujourd’hui encore, les installations fonctionnant au gaz et au fioul restent majoritaires parmi les équipements collectifs, entre autres parce qu’ils représentent un investissement financier moins important que l’électrique. Mais depuis quelques années, le chauffage électrique collectif gagne du terrain grâce, entre autres, au développement des différentes énergies renouvelables. Contrairement aux idées reçues, le chauffage électrique permet de réaliser bien plus d’économies d’énergie qu’on ne le pense. Associé à une isolation thermique de haute qualité, il constitue un mode de chauffage d’avenir.

Quels sont les avantages du chauffage collectif ?

Le principal atout du chauffage collectif reste la mutualisation des coûts. Des coûts d’investissement, d’abord, puisque les frais d’installation du système de chauffage sont partagés. Les coûts de maintenance et d’entretien, ensuite, pour des raisons identiques. D’un point de vue financier, ce mode de chauffage est donc généralement avantageux puisqu’il permet souvent de réaliser des économies d’échelle. Sur le plan technique, il offre également un gain de place au sein même de chaque logement, étant donné que la chaufferie est installée dans les parties communes.

Quels sont les inconvénients du chauffage collectif ?

Parmi les désavantages du chauffage collectif les plus souvent cités, on retrouve le manque de liberté. Si vous habitez un immeuble chauffé de cette manière, vous ne choisirez pas les dates de la saison de chauffe.  Vous n’aurez pas non une réelle influence sur vos dépenses énergétiques puisque votre consommation électrique est plus difficilement maîtrisable qu’avec un chauffage individuel. En outre, la diffusion de la chaleur est souvent hétérogène, surtout lorsque l’installation est ancienne. Ainsi, certains logements peuvent être surchauffés tandis que d’autres manqueront de chaleur.

Comment sont calculés les frais du chauffage collectif ?

Jusqu’en 2017, les frais de chauffage sont calculés en fonction de la superficie du logement concerné et non pas de la consommation individuelle de chaque foyer. Pour favoriser les économies d’énergie et établir une forme d’équité entre les habitants d’un immeuble ou d’une copropriété, la loi sur la Transition Energétique pour la Croissance (2015) a instauré l’individualisation des compteurs. L’objectif ? Que chacun paye pour sa consommation réelle.

Les frais communs

Aux consommations individuelles doivent être ajoutés les frais communs induits par l’utilisation du système de chauffage collectif. Ceux-ci s’élèvent à près de 30 % des dépenses totales de fonctionnement contre 70 % pour les dépenses énergétiques individuelles*. Ces frais communs doivent donc être répartis entre les différents utilisateurs en tant que charges locatives.

 

 

Comment choisir votre fournisseur d’énergie ?

Qu’il s’agisse d’un chauffage collectif ou individuel électrique, il vous faut nécessairement un distributeur d’électricité pour alimenter vos différents usages électriques en dehors de votre système de chauffage. Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en 2007, vous avez la liberté de choisir le fournisseur d’électricité de votre choix. Et en la matière, l’offre est pléthorique. Vous pourrez opter pour un contrat de fourniture à tarifs réglementés par l’Etat ou pour une offre de marché dont la tarification, elle, est fixée par les fournisseurs d’énergie. Pour vous aider à trouver la solution la plus adaptée à vos besoins, ENGIE vous propose d’utiliser son comparateur d’offres accessibles directement en ligne.

*Source : ADEME, L’individualisation des frais de chauffage

https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/fiche-individualisation-frais-chauffage.pdf

Ces articles peuvent vous intéresser...