L'installation électrique

Refaire l'électricité de sa maison

Mis à jour le

Refaire l'électricité de sa maison

Que vous souhaitiez revendre votre maison ou tout simplement améliorer et optimiser votre consommation en électricité, des travaux sur votre installation électrique peuvent être une bonne solution. Création, réparation ou rénovation électrique, quels que soient vos travaux, le prix de l’électricité varie selon plusieurs facteurs.

 

Se lancer dans une rénovation électrique

Il existe plusieurs raisons justifiant la rénovation électrique de votre logement. Il peut s’agir d’une mise en conformité car votre résidence est ancienne et n’est plus aux normes, un besoin de sécuriser votre logement car vous constatez la hausse du prix de l’énergie depuis quelque temps… Les chiffres sont d’ailleurs alarmants : selon l’Observatoire national de la sécurité des installations électriques (ONSE), en France 7 millions de logements ne répondent pas aux normes électriques adéquates. Conséquence : elles représentent un risque pour les occupants. Ce danger peut prendre plusieurs visages : court-circuit, électrocution (entrainant brûlure, voire arrêt cardiaque), incendie, perte d’énergie dans le logement… Une installation électrique de qualité est fidèle aux normes électriques (NF C 14-100 et NF C 15-100) et aux réglementations du pays. Autant de raisons pour faire appel à un professionnel plutôt que de vous lancer seul dans cette rénovation.

Elec Energie Garantie, prix du kWh fixe
Bénéficiez d'un prix du kWh HTT fixe pendant 2 ans !

Déterminer le prix d’une rénovation d’électricité

Le prix des travaux d’électricité dépend de plusieurs facteurs que sont l’état de l’installation électrique déjà en place, le matériel à utiliser (quantité à rénover, qualité entre le bas de gamme, le moyen de gamme et le haut de gamme), le type de distribution (encastrée ou apparente), l’accessibilité au chantier (accès aux combles, besoin ou non d’un échafaudage) et bien sûr l’artisan à engager. Il est clair que si votre installation électrique actuelle est très défaillante et ancienne, il sera nécessaire d’opter pour une rénovation complète. Selon le type de câblage utilisé, le tarif peut varier puisque réaliser des saignées coûte plus cher que d’installer des câbles plus ou moins apparents. Il faudra également prendre en compte la qualité du matériel à renouveler : tableau électrique, interrupteurs… Sans oublier le tarif horaire de l’artisan ou de l’entreprise d’électricité que vous aurez choisi. C’est ici qu’il est important de demander plusieurs devis afin de comparer au mieux les offres.

 

Les trois principales opérations de rénovation électrique

La rénovation du tableau électrique

Situé le plus souvent à l’entrée d’une habitation, le tableau électrique est au cœur de la rénovation électrique de votre logement. En effet, il centralise toutes les lignes électriques en un seul point et rassemble tous les éléments liés à la sécurité. Selon le modèle, sa pose vous en coûtera entre 600 et 2 000 € et sa mise aux normes de 300 à 1 200 €(1).

Le changement des prises et des interrupteurs

Vous avez besoin de prises et d’interrupteurs pour la sortie du courant et sa mise en fonctionnement. Il est d’usage chez les électriciens de conseiller d’installer le duo prise/interrupteur tous les trois mètres.

Le remplacement du réseau de distribution

Quelle que soit l’importance de vos travaux électriques, votre budget comptera des fils électriques, au prix de 1 à 2 € le mètre carré. Ils se posent selon deux techniques :

  • la méthode apparente. Les fils sont cachés derrière des plinthes ou des moulures. Comptez 5 euros le mètre selon le matériau ;
  • la technique encastrée, plus esthétique mais également plus chère. Des saignées sont réalisées dans les murs pour introduire des conduits (de 14 à 85 € l’un*). Le tout est ensuite recouvert de plâtre.

  •  

Le coût d’une rénovation électrique

Comme pour tous travaux, le coût total d’une rénovation électrique va dépendre de son importance et des matériaux utilisés.

Un prix qui varie selon la surface à rénover

Selon les sites spécialisés, comme travaux.com, le prix d’une réhabilitation totale du réseau électrique varie de 80 € à 100 € HT au mètre carré. Ainsi, la rénovation électrique d’un appartement de 60 m² est estimée entre 4 800 € et 6 000 € HT ; et celle d’une maison de 120 m² entre 9 600 € et 12 000 € HT. Une rénovation dite partielle vous en coûtera entre 50 € et 100 € par m².

Des tarifs différents selon les professionnels

Les artisans et les entreprises d’électricité pratiquent des tarifs variables, d’où la nécessité de comparer plusieurs devis avant de faire votre choix. Les prix de cette rénovation d’électricité étant sans surprise plus élevés dans les grandes villes. Comptez en général 35 à 60 € de l’heure (HT).

Une TVA à prendre en compte

Toute rénovation électrique est soumise à une TVA de 10 %, à condition que ce soit votre résidence principale ou secondaire qui en bénéficie et qu’elle ait plus de deux ans. Ce taux est éligible également sur tout ce qui concerne la main-d’œuvre et le matériel acheté par votre électricien. Ainsi, mieux vaut laisser au professionnel le choix des fournitures (fils électriques, tableau électrique, prises, interrupteurs…), car elles seront soumises à une TVA de 10 % au lieu des 20 % qui vous incomberaient en cas d’achat en grandes surfaces de bricolage, par exemple.

 

Avant, pendant et après la rénovation électrique

Choisir un électricien professionnel et qualifié

Avant de vous lancer dans la demande de devis, pensez à rechercher votre électricien qualifié sur le site de l’organisme français de qualification des professionnels de l’électricité, Qualifelec. Pour pouvoir prétendre à des aides de type éco-prêt à taux zéro, crédit d’impôt de transition énergétique (CITE) ou à la prime économies d’énergie ENGIE, pensez à vérifier que votre électricien possède la mention RGE (reconnu garant de l’environnement). Avant de signer le devis, rien ne vaut une petite enquête rapide auprès d’anciens clients par exemple et pour vous assurer de sa santé financière.

Se protéger contre la non-conformité

Avec la garantie décennale, obligatoire pour les constructions neuves, les rénovations de grande ampleur et les aménagements divers, vous êtes couvert en cas de malfaçons ou de vices pendant dix ans. Votre électricien doit vous apporter la preuve de ce document.

Adopter les bons réflexes pour une installation électrique qui dure

Comme tout équipement, une installation électrique s’abime au fil des années. Pour ne pas vous retrouver à entamer de nouveaux travaux d’électricité, pensez à quelques petites astuces :

  • débranchez les appareils qui ne fonctionnent pas, ne les laissez pas en veille car ils consomment tout de même ;
  • changez les interrupteurs et les prises électriques dès qu’ils sont défectueux. Cela évitera des courts-circuits ;
  • n’accumulez pas les multiprises, sources de déperdition d’énergie ;
  • et bien sûr, faites contrôler votre installation électrique par un professionnel à intervalles réguliers.
(1)https://prix-de-pose.fr/electricite/