Electricité

Quelle puissance choisir pour un compteur triphasé ?

Mis à jour le

Quelle puissance choisir pour un compteur triphasé ?

En France, la plupart des logements sont alimentés en puissance dite en monophasé. Les autres le sont en triphasé. Alors monophasé ou triphasé, quelles différences ?

Triphasé vs monophasé : une différence de phases

Une alimentation dite en monophasé satisfait les besoins électriques quotidiens de la plupart des logements, en France. Une puissance en triphasé se révèle nécessaire pour des besoins plus importants où se trouve dans d’anciennes résidences qui en étaient pourvues à leur construction. Alors qu’est-ce qui fait la différence ? Un courant dit monophasé dispose de deux fils conducteurs, une phase (fil noir ou rouge) et un neutre (fil bleu). Ce sont donc deux fils conducteurs qui arrivent chez vous. Quant au courant triphasé, il se compose de quatre fils, trois phases dont la tension est alternative (c’est-à-dire que son amplitude varie) et un neutre. Voilà pour l’aspect technique.

Découvrez nos offres d'électricité verte* !

Sachez que toutes nos offres d’électricité sont vertes, sans engagement de durée *

Le triphasé pour des puissances importantes

Concrètement maintenant, le courant monophasé est beaucoup plus adapté aux besoins quotidiens des ménages français car, fonctionnant en 230 volts, il s’adapte à n’importe quel type d’appareil électroménager, au chauffage et à l’éclairage. La prise en monophasé est bien reconnaissable, elle dispose de deux trous et d’une tige de terre. Le courant triphasé est idéal pour les appareils nécessitant 400 volts, comme des fours professionnels, des pompes à chaleur ou encore des lave-linges puissants. La prise en triphasé se compose, elle, de trois ou quatre trous et d’un trou plat.

 

Les trois raisons de choisir le courant triphasé

Vous avez besoin de trois circuits électriques distincts mais de même puissance

Un compteur triphasé est utile pour les cas particuliers comme une maison où il est nécessaire d’installer trois circuits électriques différents, chacun correspondant à une partie de la maison. La fréquence, la puissance et l’amplitude des trois circuits sont identiques mais fonctionnent indépendamment les uns des autres. Ainsi, une maison transformée en trois logements différents, un à chaque étage par exemple, peut bénéficier d’un courant triphasé d’une puissance de raccordement de 9 kVA. Et chaque étage bénéficie d’une puissance de 3 kVA. En revanche, si vous habitez une maison, sans la transformer en trois logements, il est préjudiciable de rester en triphasé. Si vous accumulez les appareils électriques au rez-de-chaussée, la puissance électrique exigée sera de 4 kVA par exemple, alors que vous ne bénéficiez que de 3 kVA en triphasé. Le compteur risque donc de disjoncter à cause du dépassement de la puissance électrique. La solution est donc de passer en monophasé : les 9 kVA souscrits le sont pour l’ensemble de la maison, peu importe l’étage. Et nul besoin de changer la puissance électrique.
 

Vous faites fonctionner des machines de type professionnel qui exigent beaucoup de puissance

Pompe à chaleur, four professionnel, lave-linge gourmand en puissance… le courant triphasé est parfaitement adapté à ce genre de machines et de moteurs qui disposent d’une prise en triphasé. Ce besoin d’avoir une puissance de raccordement plus élevée, au-dessus de 18 kVA, est une bonne raison pour être en triphasé.
 

Votre compteur et votre lieu d’habitation sont très éloignés

Une installation en triphasé se révèle adéquat, enfin, quand la distance entre le compteur électrique et votre résidence est élevée. Pour en savoir plus sur toutes les offres sans engagement, n’hésitez pas à consulter le comparateur des offres d’électricité verte ENGIE.