Chauffage électrique

Les radiateurs

Publié le

Le radiateur chauffe votre logement pièce par pièce. Il peut être décoratif, discret et multifonctionnel. Il est adapté à tous les habitats. Vous disposez d’un large choix de formes et de couleurs. Lequel est fait pour vous ?

Les caractéristiques de fonctionnement des radiateurs varient en fonction du matériau dans lequel ils sont construits.

La prime économies d'énergie

Bénéficiez d'une prime pour vos travaux d'économies d'énergie et ce, sans conditions ressources !

Les radiateurs de chauffage central

Reliés à votre système de production de chaleur (chaudière ou pompe à chaleur) par des canalisations, les radiateurs de chauffage central, disposés dans les pièces à vivre, transmettent la chaleur à votre habitat par convection et par rayonnement. Leurs caractéristiques de fonctionnement varient en fonction du matériau dans lequel ils sont construits.

  • Les radiateurs en acier
    Ils possèdent une faible contenance en eau et permettent une montée rapide en température. En revanche, ils refroidissent tout aussi rapidement. Les radiateurs en acier conviennent particulièrement aux pièces peu utilisées qui ont besoin d'une rapide montée en chaleur.
  • Les radiateurs en fonte
    Ils procurent une chaleur constante, s'adaptent aux variations de température et disposent d'une grande inertie.
  • Les radiateurs en aluminium
    Ces radiateurs qui bénéficient d'une excellente conductivité, montent rapidement en température et refroidissent lentement.

À noter : En chauffage électrique, on trouve d'autres équipements qui intègrent à la fois la production de chaleur, sa diffusion et sa régulation au cœur d'une seule solution énergétivore.

Pour en savoir plus, rendez-vous notre page émetteur.

Mode de fonctionnement

Un radiateur de chauffage à eau chaude se caractérise par sa surface d'émission, sa température d'alimentation et le débit de traversant. Plus la température de l'eau en entrée est élevée, plus le rayonnement et la convection augmentent : la puissance émise augmente. Ainsi un radiateur alimenté à 90°C émet plus de chaleur que s'il est alimenté à 50°C : il peut donc chauffer une pièce de plus grande taille ou une pièce avec de plus fortes déperditions de chaleur. En revanche, avec un fonctionnement à «basse température», le confort rendu dans une pièce est meilleur car plus homogène.
Ce mode de fonctionnement est à privilégier dans les constructions modernes bien isolées thermiquement ou réhabilitées. Lorsque la chaudière peut fonctionner à basse température ou s'il s'agit d'une chaudière à condensation, vous réalisez également des économies d'énergie.

Conseil d’installation

Si votre logement est ancien ou mal isolé, placez vos radiateurs de préférence sous les fenêtres ou dans les angles des murs extérieurs, afin d'éviter l'effet «paroi froide». Dans un logement neuf, vous pouvez le placer où vous souhaitez.

ENGIE propose une mise en relation avec des professionnels reconnus pour le raccordement de vos équipements électriques.

Trouver un professionnel

Comment maximiser le rendement de mon installation de chauffage ?

Si votre installation date de plus de 15 ans, elle a sans doute perdu en performance et a besoin d'être rénovée. Faites remplacer les éléments défaillants de l'installation (une chaudière se remplace tous les 15 ans environ). Pensez aussi à dépoussiérer et purger vos radiateurs à chaque début de saison de chauffe.
De plus, votre système sera performant si votre maison est bien isolée. Vous serez alors plus économes et moins polluants ! 

Nos conseils pour réaliser des économies d’énergie

Dotez vos radiateurs d'un robinet thermostatique, afin d'éviter les surchauffes, sources de gaspillage.

Utilisez aussi un thermostat pour réguler et programmer la production de chaleur de vos équipements.

Envisagez la mise en place d'une chaudière performante de type basse température ou à condensation vous pourrez alors faire fonctionner l'installation à plus basse température (ou à chaleur douce) : vous économisez votre énergie et réduisez votre facture.

Enfin, n'oubliez pas qu'une maison mal isolée cumule les déperditions thermiques et coûte donc cher à chauffer ! Pour en savoir plus, consultez notre présentation des travaux d’isolation.

Ces articles peuvent vous intéresser ...

Toutes les actualités