Chauffage électrique

Choisir et installer ses émetteurs électriques

Mis à jour le

radiateur

Vous souhaitez investir dans un système de chauffage électrique ? Mais comment être sûr d’opter pour l’installation qui vous convient ? On vous donne quelques pistes pour allier efficacité et confort.

Privilégiez les appareils labélisés NF électricité performance.

La prime économies d'énergie
Bénéficiez d'une prime pour vos travaux d'économies d'énergie et ce, sans conditions ressources !

Différents systèmes, différents conforts

La première chose à savoir sur les émetteurs de chaleur électrique, c’est qu’il existe différents modèles :

  • Les convecteurs électriques réchauffent l’air de votre pièce par convection. Le principe est simple : l’air froid de la pièce entre par la partie inférieure du radiateur. Il est chauffé par une résistance électrique puis ressort par les grilles de la partie haute de l’appareil. Confort minimal mais budget imbattable : les premiers prix se trouvent en-dessous de 50 €(1).
  • Les panneaux rayonnants, constitués d’une plaque frontale chauffée, elle aussi, par convection. L’inconvénient des systèmes à convection est que l’air chaud a tendance à monter tout de suite. Vous aurez donc une sensation de froid au niveau du sol. Mais là encore, les prix sont avantageux : moins de 100 € pour les modèles bon marché, et jusqu’à 1 000 €(1) pour le très haut-de-gamme.
  • Les radiateurs à inertie diffusent une chaleur douce et continue. La chaleur est en partie émise par rayonnement, ce qui la rend homogène et agréable. Pour le prix, comptez entre 400 € et 900€ (1).
  • Les radiateurs à accumulation ont pour avantage de stocker la chaleur très efficacement. Vous pouvez donc chauffer la nuit, durant les heures creuses, et restituer la chaleur le jour. Un système avantageux, mais qui a un coût : pour un modèle robuste et fiable, comptez entre 750 € et 2 000 €(1).
  • Les radiateurs à « chaleur douce » garantissent un certain confort de chauffe. La chaleur est prioritairement émise par rayonnement et se répand de façon rapide et uniforme dans votre pièce. Parmi les avantages : la chaleur est homogène et continue de se répandre après l’arrêt de l’appareil. Et pour le prix ? À partir de 300 € (1).
  • Les planchers chauffants et plafonds chauffants offrent un confort thermique inégalé car la chaleur est agréablement présente dans toute votre habitation. À prévoir dès la construction de votre logement, car en cas de rénovation, les travaux sont plus compliqués à mettre en œuvre !
Le bon conseil

Choisissez de préférence des appareils labélisés NF électricité performance. Ils vous garantiront en effet de bonnes performances, dans le respect des normes de sécurité. Optez pour des émetteurs certifiés NF Electricité-performance catégorie 3* œil afin de bénéficier des aides d’ENGIE.

nf

Les émetteurs électriques ont beaucoup évolués ces dernières années que ce soit en termes de confort ou de consommations. Ainsi, les émetteurs NF Electricité performance catégorie 3* œil s’adaptent au mode de vie de l’utilisateur, sont capables de détecter la présence ou bien l’ouverture des fenêtres ce qui leur vaut d’être souvent qualifiés d’émetteurs intelligents. Ces fonctions de régulation, associées à la possibilité de paramétrer leur fonctionnement au plus prêt des besoins via la programmation les rendent particulièrement performants.


Quel émetteur électrique pour quelle pièce ?

Lorsque vous choisissez un chauffage électrique, il est essentiel de prendre en compte la pièce pour laquelle vous le destinez :

  • pièce à vivre : c’est la pièce dans laquelle vous passez le plus de temps. Pour une chaleur confortable dans un salon par exemple, optez pour un radiateur à inertie : il chauffera agréablement votre pièce, quelle que soit sa superficie.
  • chambre : pour bien dormir, il faut un air ni trop sec, ni trop humide. Là encore, un radiateur à inertie est idéal. Optez pour un modèle pourvu du label « chaleur douce ». Vous pouvez également équiper votre chambre d’un panneau rayonnant. Une petite astuce pour un sommeil optimal : limitez la température de votre chambre à 16°C.
  • salle de bain : dans cette pièce, un modèle s’impose – le sèche-serviette ! Il monte très vite en température et est spécialement prévu pour les pièces humides.
  • cuisine : c’est une pièce généralement peu chauffée. La chaleur des fourneaux suffit !


Pour la pose : rien de tel qu’un professionnel qualifié

Le remplacement d’un émetteur électrique localisé est une opération relativement simple :il s’agit d’enlever l’ancien modèle, d’installer le nouveau avec un système de fixation adapté, et de le raccorder sur les branchements disponibles.

En revanche, la pose est plus complexe s’il s’agit d’une première installation. Il faut alors prévoir et installer les différents circuits électriques indépendants qui permettront d’alimenter votre équipement. Attention : il est interdit de raccorder vos émetteurs électriques sur les prises de votre logement.

Dans les deux cas, il est conseillé de faire appel à un professionnel qui vous proposera des solutions adaptées à vos envies. Il pourra aussi vérifier au passage la conformité de votre installation.


Et pour l’entretien, comment ça marche ?

Pour entretenir votre émetteur électrique, vous avez besoin… d’un aspirateur et d’une éponge. Plusieurs fois par an, passez un coup d’éponge sur la façade, nettoyez les entrées et sorties d’air avec un aspirateur, et le tour est joué.

Mais le plus important, pour conserver votre équipement longtemps, est de ne pas le faire tourner à vide. Il existe aujourd’hui des radiateurs à programmation centralisée et à détection de présence. Ainsi, vous êtes certain de ne jamais chauffer pour rien !
 


Comparatif des différents types d’émetteurs électriques

 

Technologie Investissement | confort Avantages Inconvénients
Convecteurs € | * Petit prix
Montée rapide en température
Peu encombrant
Mauvaise répartition de la chaleur (stratification, trains de chaleur)
Absence de rayonnement
Peu adapté pour logements non isolés (parois froides) et les hauteurs sous-plafond >3m
Desséchement de l’air
Panneaux rayonnants €€ | ** Plutôt bon marché
Montée rapide en température
Convection importante
Confort thermique moins bon que les radiateurs à inertie
Desséchement de l’air
Radiateur à inertie (et double corps de chauffe) €€€ | *** Chaleur stable et homogène
Bonne proportion de rayonnement
Absence d’éléments surchauffés en contact avec l’air
Bon confort
Inertie peu adaptée aux locaux occupé sur de courtes périodes
Fuites possibles pour les radiateurs à inertie fluide
Prix plus élevé
Accumulateur €€€ | * Permet de profiter du tarif réduit en heures creuses Radiateur volumineux
Peu esthétique et lourd
Confort thermique moyen si utilisation de la convection
Prix relativement élevé et risque de devoir passer à un abonnement supérieur
Plancher rayonnant

€€€€ | **** Chaleur transmise majoritairement par rayonnement
Inertie plus faible qu’un PRE
Bonne répartition de la chaleur
Gain de place
Utilisable en rénovation
Réduit la hauteur sous plafond d’une dizaine de centimètre
Coûts assez élevé
Radiateur sèche serviette €€€ | ** Spécifiquement adapté à la salle de bain, Bon confort thermique Etendage des serviettes difficile sur certains modèles.