Bien choisir votre mode de chauffage

4 idées reçues sur les chaudières gaz à condensation

Publié le

Tags de l'article

Les chaudières gaz à condensation, appelées aussi « chaudières gaz nouvelle génération », souffrent encore d’une mauvaise image car de nombreuses idées fausses circulent à leur sujet. Pourtant, ces appareils ont de multiples avantages par rapport aux chaudières à gaz classiques. Il serait donc dommage de vous priver de leurs atouts. ENGIE vous aide à démêler le vrai du faux à propos de ces chaudières qui permettent de substantielles économies d’énergie.

Idée reçue n° 1 : l’entretien est plus compliqué que celui d’une chaudière classique

Tout et son contraire est dit à propos des chaudières gaz à condensation. Certains affirment qu’elles ne nécessitent absolument aucun entretien, d’autres au contraire évoquent des frais et des gestes d’entretien compliqués et coûteux. La vérité est ailleurs. En réalité, la législation impose une vérification et un nettoyage tous les ans. Cet entretien comprend :

  • le ramonage des conduits d’évacuation ;
  • le nettoyage et le contrôle du brûleur ;
  • la vérification de la combustion ;
  • le contrôle des systèmes de sécurité.

Cet entretien doit impérativement être effectué par un professionnel habilité, de préférence avant la remise en marche au début de la période hivernale afin d’être fin prêt aux premiers frimas. Avantage non négligeable de cet entretien annuel : il permet d’améliorer les performances de la chaudière gaz à condensation, ce qui vous garantira de faire des économies d’énergie.

Mon Gaz Vert

10% de gaz d'origine renouvelable dont vous choisissez le site de production !

En savoir plus

Idée reçue n° 2 : une chaudière à condensation est aussi polluante et énergivore qu’une chaudière classique

Une rumeur court : les chaudières gaz à condensation ne seraient qu’une opération commerciale des fabricants de chaudières pour renouveler le parc existant. Ces nouveaux modèles de chaudières leur permettraient ainsi de vendre de nouveaux équipements alors qu’ils n’ont aucun intérêt écologique, en termes de pollution atmosphérique ou en termes d’économie d’énergie. Eh bien c’est doublement faux ! D’une part, les chaudières gaz à condensation rejettent moins d’oxydes d’azote (NOx), de dioxyde de carbone (CO2) et de dioxyde de soufre (SO2) que les chaudières au gaz traditionnelles*. D’autre part, elles permettent une économie d’énergie de 15 à 20 % par rapport aux chaudières classiques**. Ce qui se constate à la fois en termes d’impact sur l’environnement, mais aussi sur la facture de votre fournisseur d’énergie. En outre, il est désormais possible de choisir son approvisionnement en gaz afin d’opter pour du gaz issu de la méthanisation, plus respectueux de la planète.

Idée reçue n° 3 : une chaudière à condensation est dangereuse

Un autre cliché qui va à l’encontre des multiples avantages d’une chaudière gaz à condensation est sa prétendue dangerosité. C’est là aussi doublement faux. D’abord, des avancées techniques ont été réalisées dans le domaine des systèmes de sécurité qui vous garantissent ainsi votre sécurité si vous choisissez de changer votre chaudière à gaz. Ensuite, une chaudière à gaz n’est pas dangereuse si elle est entretenue régulièrement, comme la loi l’y oblige. Des incidents ont en effet été constatés sur des chaudières qui n’avaient pas été entretenues ou utilisées normalement. Aussi, si vous respectez les conditions d’entretien et d’utilisation, votre chaudière gaz à condensation n’est absolument pas dangereuse.

Idée reçue n° 4 : l’installation d’une chaudière à condensation est compliquée

Si à l’issue du match chaudière classique vs chaudière à condensation vous êtes convaincu qu’il vous faut installer une chaudière gaz à condensation, ne vous laissez pas effrayer non plus par la dernière des idées reçues, à savoir que son installation est très complexe et demande des investissements et des aménagements coûteux. Si votre logement était déjà équipé d’une chaudière à gaz classique, que ce soit pour le chauffage uniquement ou pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire, ce sera même simple comme bonjour. En effet, l’installateur devra simplement remplacer l’ancienne chaudière par une chaudière nouvelle génération sans avoir à changer quoi que ce soit sur le système de chauffage central.

* http://www.hauteloire.fr/sites/cg43/IMG/pdf/chaudieres_perf.pdf

** https://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/habitation/renover/chauffage-climatisation/chaudieres-performantes

Ces articles peuvent vous intéresser