Tous nos conseils sur les économies d'énergie

Jardin connecté : le jardin qui s'entretient tout seul, ou presque

Publié le

Tags de l'article

Aimer les plantes et avoir la main verte sont deux choses différentes. Le jardin connecté peut vous aider à concilier les deux.

Mon jardin connecté sur les réseaux sociaux.

Découvrez l'E-shop by Engie

Le jardin, une passion française

59 % des Français possèdent un jardin – parmi eux 77 % disposent d'une pelouse et 38 % d'un coin potager – et ce chiffre s’élève à 89 % si l'on prend en compte la notion “d'espace de jardinage” incluant terrasses et balcons. De fait, 90 % des Français se disent adeptes du jardinage. Le phénomène semble ne cesser de s'amplifier, comme le confirme le chiffre d'affaires du secteur : 7,5 milliards d'euros en 2013*.

Les objets qui ont “la main verte”

Plusieurs objets connectés existent aujourd’hui pour vous aider à entretenir au mieux vos plantes et votre jardin :

  • Les capteurs. Ils permettent de connaître avec précision l'état de santé de vos plantes via des applications mobiles fonctionnant en Bluetooth. À planter dans la terre ou dans un pot, ils surveillent arrosage, taux d'engrais, lumière reçue, température. Et vous adressent par SMS des alertes en cas de manque d’un élément, des conseils d'entretien mais aussi d'achats sur les plantes les plus adaptées à votre environnement. À partir de 50 €.
  • Les pots connectés. Dotés de capteurs, d'une micro-pompe et d'une réserve d’eau, ils alimentent vos fleurs, légumes ou herbes aromatiques quand vous êtes absents. Ils vous tiennent également informés de leur état de santé par SMS ou en direct par un système de LED qui changent de couleur en fonction des besoins de vos plantes. Certains disposent même d'une lampe de croissance pour un usage intérieur. À partir de 200 €.
  • Les arroseurs intelligents. Déclinaison des arroseurs automatiques, paramétrables et connectés en WiFi, ces systèmes d’arrosage d'une portée de 10 m environ arrosent vos plantes à distance selon leur nature et leurs besoins, avec la quantité d'eau strictement nécessaire. À la clé, d’importantes économies d’eau pour un investissement de 250 €.
  • Les tondeuses connectées. Programmables, reliées à votre ordinateur ou à votre Smartphone, elles travaillent vite (10 minutes pour 100 m2) et à votre place. Une fois leur tâche accomplie, elles retournent sur leur station de travail pour recharger leurs batteries. Premier prix : environ 1 000 €.

Et pour profiter pleinement de son jardin...

Parce qu’un jardin intelligent est aussi un jardin où il fait encore meilleur vivre :

  • La micro-éolienne. De puissance limitée (300 W), elle peut alimenter un lampadaire, un frigo extérieur ou encore l’éclairage d’un cabanon, pour profiter au mieux de son jardin.
  • Le barbecue connecté. Déposez vos viandes ou poissons, choisissez la cuisson voulue, il fait le reste… Un SMS prévient lorsque tout est prêt, l'extinction du barbecue est possible depuis votre Smartphone.

L’émergence d'un phénomène communautaire

Si le jardin est traditionnellement un espace convivial, il devient aujourd’hui un espace social et le concept de jardin connecté fédère de plus en plus d'amateurs sur les réseaux sociaux. Des chercheurs de l'Université Lincoln et les designers de Harfleet & Harfleet ont ainsi développé un concept de jardin contrôlé par Twitter**, présenté en 2013 au Chelsea Flower Show de Londres. A cette occasion, des spécimens exotiques sous serre étaient dévoilés en fonction du nombre de tweets suscités.

Les fans de gastronomies se sont depuis longtemps emparés des réseaux sociaux pour partager leur passion. On le sait peut-être moins mais les jardiniers connectés font de même sur Facebook, Instagram, Pinterest ou via leurs blogs. A suivre pour encore mieux cultiver son jardin…

  * Source : Planetoscope.
** Source : https://vimeo.com/67223094

Ces articles peuvent vous intéresser ...

Toutes les actualités