Tous nos conseils sur les économies d'énergie

Les règles d’or pour isoler sa salle de bain

Publié le

Tags de l'article

Créer une enveloppe thermique, choisir des isolants à forte résistance thermique et mécanique,  prévoir une ventilation efficace... Nous vous aidons à y voir plus clair.

Créer une enveloppe thermique efficace.

La prime économies d'énergie

Bénéficiez d'une prime pour vos travaux d'économies d'énergie et ce, sans conditions ressources !

Plus que dans les autres pièces de la maison, l'isolation recouvre dans la salle de bains un triple enjeu :

  • Améliorer le confort thermique des utilisateurs
  • Réaliser des économies d'énergie, la consommation et la déperdition de chaleur y étant fortes
  • Lutter contre l'humidité caractérisant cette pièce, dont les effets sont néfastes à long terme sur les parois et leurs parements.

Réussir les travaux d'isolation réclame dans cette pièce une approche globale : outre les murs, il est vivement conseillé d'isoler ici le sol et le plafond. Il est également impératif de prévoir une ventilation.

Les atouts de l'isolation

Créer une enveloppe thermique

Chauffée avant utilisation, la salle de bains affiche la température la plus élevée de la maison : 22 à 23°C en moyenne soit 5 à 7°C de plus que les autres pièces. Les risques de fuite de chaleur y sont d'autant plus importants et il faut supprimer les éventuels ponts thermiques avec le reste du logement.

Idéalement, l’isolation des murs doit être à la fois thermique et acoustique, afin de réduire la gêne liée à l'usage de la salle de bain : ablutions, sèche cheveux… 

L'isolation du plafond, par lequel l’air chaud s’échappe le plus, est utile : la moindre fuite fait perdre plusieurs degrés à la pièce. Il ne faut pas hésiter à doubler ici l’épaisseur d’isolant.

Zone de froid par excellence, le sol de la salle de bain peut également voir son isolation renforcée par le dessous, s’il est accessible, ou par la création d'une nouvelle chape.

Choisir des isolants à forte résistance thermique et mécanique

Le choix des matériaux impacte pour beaucoup sur la pérennité de l'isolation. Ils doivent conjuguer :

résistance thermique, pour éviter les fuites de chaleur vers les autres pièces,

et résistance mécanique, pour faire face aux risques de tassement amplifiés par l’humidité.

Aux murs, un alliage de plaque de plâtre hydrofuge et de polystyrène expansé offrira une bonne résistance aux agressions de l’humidité, mais il existe aussi des isolants naturels.

Un particulier bricoleur peut envisager la pose de panneaux aux murs. Pour les travaux incluant l'isolation du plafond, du sol ou la pose d'une ventilation, le recours à un professionnel est vivement conseillé. Selon la nature de vos travaux, cela peut en outre vous permettre de bénéficier d’aides au financement.

Trouver un professionnel travaux

Prévoir une ventilation efficace

La coexistence d'eau et de chaleur dans la salle de bains entraîne la création de vapeur. Sur la durée, par condensation, la vapeur d’eau dégrade les parois et leur peinture, carrelage ou tapisserie. Elle favorise le développement de moisissures. 

Pour éviter que vos parements ne se dégradent, il faut les choisir hydrofuges et, pour maintenir une atmosphère saine dans votre salle de bains, l'humidité doit être chassée. Si votre salle de bain est dotée d'une fenêtre, cette aération naturelle peut suffire. Cependant, afin d’améliorer la qualité de l’air intérieur et de maîtriser les débits de la ventilation de votre salle de bain, l’installation d’un système de ventilation est primordial, que ce soit une VMC (ventilation mécanique contrôlée), une VMR (ventilation mécanique répartie) ou une VMI (ventilation mécanique par insufflation). 

En savoir plus sur la ventilation

Des solutions pour financer vos travaux

Sous conditions de ressources et selon la nature des travaux, vous pouvez prétendre à certaines aides et financement de l'Etat comme la Prime Economies d’Energie. Pour vous permettre de mieux appréhender votre budget, nous avons développé pour vous un simulateur qui estimera le montant de votre Prime Economies d’énergie. Essayez-le vite !

Simuler votre Prime Economies d'énergie