Travaux d'isolation

Quels sont les trois grands types d'isolants ?

Mis à jour le

isolant

Perlite, polyester, ouate de cellulose, chanvre, pour ne citer qu’eux, les matériaux isolants ont beau être classés par famille - les minéraux, les bio-sourcés et les synthétiques – vous avez l’embarras du choix pour isoler votre maison. Voici donc quelques clés de lecture pour vous aider y voir plus clair et faire le meilleur choix !

Principaux atouts des isolants minéraux, bio-sourcés et synthétiques.

La prime économies d'énergie
Bénéficiez d'une prime pour vos travaux d'économies d'énergie et ce, sans conditions ressources !

Les isolants minéraux

Qui n’a jamais entendu parler de la laine de verre ? Cet isolant minéral est l’un des plus connus et des plus utilisés dans le monde ! Mais il n’est pas le seul de sa catégorie : laine de roche, perlite, vermiculite, argile expansée sont tous fabriqués à base de matière minérale (sable, roche volcanique, verre recyclé) chauffée à haute température.

Le principal atout des isolants minéraux ? Ils possèdent d’excellentes qualités d’isolation phonique et thermique ! Ils sont également polyvalents (toitures, murs, planchers, cloisons, etc.) et parmi les plus économiques du marché. Autre atout non négligeable : ils sont incombustibles et peuvent ainsi être placés près des cheminées sans risque d’incendie ou de dégagement de fumée. Ces multiples qualités contribuent à leur renommée ! Mais attention: ils restent perméables à l’humidité (et doivent donc être couplés à des pare-vapeur) et ont tendance à s’affaisser dans le temps. Enfin, leur caractère irritant nécessite une excellente protection lors de la pose, idéalement faite par un professionnel qualifié !

En savoir plus sur les isolants minéraux

 

Les isolants bio-sourcés

Les isolants bio-sourcés sont à la fois naturels et durables, efficaces en termes d’isolation phonique et acoustique, et recyclables de surcroît ! De nombreux atouts pour ces matériaux produits à partir de matière première végétale et parfois animale. Laine de bois, ouate de cellulose, liège, lin, plume de canard ou encore roseaux, ces matériaux sont pour certains utilisés depuis des milliers d’années, comme le chanvre. Ils possèdent une capacité forte à retenir la chaleur en hiver et maintenir la fraîcheur en été.
 

S’ils sont parfois sensibles à la moisissure et au feu, ils bénéficient d’un bilan écologique incomparable dans la mesure où peu d’énergie est nécessaire pour les produire ! Pour promouvoir ces isolants écologiques et légèrement plus chers que leurs cousins, il existe aujourd’hui un label « bâtiment bio-sourcé» pour les bâtiments neufs qui intègrent un certain taux de matériaux bio-sourcés dans leur construction.

En savoir plus sur les isolants bio-sourcés

 

Les isolants synthétiques

Les isolants synthétiques sont quant à eux fabriqués à partir du raffinage du pétrole. Ce sont des polymères, plus communément appelés « plastique » ! Polyuréthane, polystyrène, mousse phénolique, ces différents matériaux sont d’excellents isolants thermiques. Dans ce domaine, le polyuréthane et la mousse phénolique sont les plus efficaces, toutes catégories confondues, avec une conductivité thermique autour de 0.020 W/m.k.

 

Principaux atouts des isolants synthétiques : ils sont imperméables (contrairement aux isolants minéraux et bio-sourcés), imputrescibles, légers et possèdent une bonne stabilité dans le temps. On les utilise particulièrement pour les isolations extérieures. Mais attention, leur sensibilité au feu (associée au risque de dégagement de fumées toxiques) nécessite l’utilisation de matériaux coupe-feu. Ils sont par ailleurs de très mauvais isolants phoniques et leur bilan écologique n’est pas optimal.

En savoir plus sur les isolants synthétiques

Source du tableau : parc-ecohabitat.com, comparatif global des isolants

Pour vous aider dans vos travaux d’isolation, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel du réseau ENGIE qui saura vous accompagner au mieux dans vos travaux d’isolation, en toute tranquilité !

Trouver un professionnel