Tous nos conseils sur les économies d'énergie

Quelles raisons expliquent la forte demande pour une isolation avec le PIR ?

Publié le

Tags de l'article

Issu d'une amélioration du polyuréthane, le polyisocyanurate (ou PIR) comble les lacunes de son prédécesseur, à condition de respecter ses modalités d'emploi. 

Un isolant synthétique idéal pour isoler le toit ou les murs extérieurs.

La prime économies d'énergie

Bénéficiez d'une prime pour vos travaux d'économies d'énergie et ce, sans conditions ressources !

Le polyisocyanurate : les raisons du succès !

Le polyuréthane était déjà un bon isolant, mais l’industrie pétrochimique a eu l’idée de changer un peu sa recette, et voilà qu’est né le polyisocyanurate ! Les deux matériaux se ressemblent, mais avec des performances thermiques améliorées et certaines lacunes techniques absentes.

Un matériau récent et prometteur

Le polyuréthane (PUR) est le fruit d’une réaction chimique qui se produit à l’aide d’un catalyseur, le polyéther. Si on échange ce catalyseur contre un autre, le polyol polyester, on obtient un nouvel isolant intérieur : le polyisocyanurate, PIR ou Polyiso. La mousse de PIR est gonflée par un processus qui utilise de l’eau et non des gaz à effets de serre. Seul bémol, ce qu’on appelle son « énergie grise »(1) est assez élevée. Voyons maintenant de plus près les qualités du PIR !

Des avantages notables par rapport à son prédécesseur

Par rapport au polyuréthane, la mousse de polyisocyanurate a un meilleur coefficient thermique : environ 0,024 W/m.K. Ce chiffre correspond à la conductivité thermique, c’est-à-dire à la quantité de chaleur qui se propage dans le matériau, en watts par kelvin par mètre ; plus le chiffre est faible, plus le matériau est isolant. La mousse de polyisocianurate est de fait l’un des isolants les plus performants du marché. À titre de comparaison, le polystyrène expansé varie entre 0,032 et 0,040 W/m.K. Cela permet de gagner considérablement en épaisseur d’isolation pour un très bon résultat. Deuxième avantage : le PIR a une bien meilleure résistance au feu que son cousin le PUR. Résultat, en cas d’incendie, il jouera son rôle de protecteur beaucoup plus longtemps. On l’utilise même dans les méthaniers…
Le PIR a une plus grande stabilité dimensionnelle, et surtout une importante résistance à la compression. Il ne dégage aucun produit toxique, sauf en cas de combustion. Enfin, il est léger (environ 30 kg/m3) et maniable.

Quels usages pour la mousse de polyisocyanurate ?

Le PIR se vend sous forme de panneaux rigides où la mousse est parfois prise en « sandwich » entre deux membranes ou deux parements : aluminium (ce qui rend inutile l’adjonction d’un pare-vapeur), fibre de verre, toile de verre bitumée…
Facile à couper et à poser, cet isolant synthétique est parfait pour isoler le toit ou les murs extérieurs, mais attention à l’exposition au froid qui lui fait perdre ses capacités isolantes. Il conviendra également pour les toits terrasses où l’on doit se déplacer, grâce à sa résistance à l’écrasement.

Vous vous posez des questions sur le choix de vos matériaux isolants ? Contactez-nous pour en discuter avec nos conseillers dédiés à vos travaux d’économies d’énergie, et faites des économies d’énergie !

(1) Ce terme désigne la quantité d’énergie nécessaire pour produire un bien industriel ou matériau. Elle comprend les étapes de la fabrication jusqu’au recyclage d’un produit, en passant par le transport.

Sources : Eco Habitation