Tous nos conseils sur les économies d'énergie

Guide pratique d'isolation des murs

Publié le

Tags de l'article

Vous avez froid en hiver et chaud en été dans votre logement ? Avant de penser chauffage et climatisation, voici un point essentiel : l’isolation de votre maison et en particulier l’isolation des murs. À la clé : un meilleur confort en toute saison, des économies d’énergie, et une empreinte environnementale réduite.

Pourquoi isoler vos murs ?

Certes, l’isolation concerne l’intégralité d’un logement. On peut isoler la toiture, le plancher, les menuiseries... En rénovation notamment, il existe toute une check-list des travaux d’isolation. Mais dans la mesure où les murs constituent la séparation entre l’air extérieur et l’air intérieur de votre habitation, l’isolation des murs est capitale pour créer un intérieur agréable à vivre. Elle permet notamment de supprimer ou de limiter les ponts thermiques, ces failles où l’air extérieur entre plus facilement dans votre espace intérieur. Le but ? Créer un véritable cocon où il sera facile de maintenir la température et l’hygrométrie souhaitées quelle que soit la saison. L’isolation des murs permet en effet de garder son intérieur chaud lors de la saison froide et frais lors de la saison chaude. C’est ainsi un investissement durable qui vous aidera efficacement à réduire votre consommation d’énergie. En outre, l’isolation des murs évite la condensation d’eau entre les parois. Si les premiers signes comme le décollement du papier peint ne sont pas très graves, la condensation peut ensuite provoquer des moisissures et une dégradation interne des murs importante. L’isolation des murs est donc l’alliée d’un intérieur sain ! Faire réaliser un diagnostic thermique vous aidera à cibler précisément les points faibles de votre isolation pour engager des travaux efficaces et en adéquation avec la situation unique de votre logement. Rien de tel qu’une bonne isolation pour maîtriser votre consommation d’énergie au mieux.

Ma conso : analysez vos consommations

Jusqu'à 8% d'économies d'énergie (*)

Choisir la technique la plus adaptée à votre logement

Vous êtes convaincu(e) par l’utilité de l’isolation des murs mais ne savez pas par où commencer ? Avant tout, vous devez décider de la façon dont les travaux vont se faire : par l’extérieur ou par l’intérieur. C’est un choix déterminant pour vos travaux d’isolation.

  • L’isolation par l’extérieur présente le grand avantage de préserver entièrement la surface habitable de votre logement. Il s’agit cependant d’un véritable chantier qui peut s’envisager lors d’un ravalement de façade par exemple. À éviter si vous avez de nombreux balcons, fenêtres et baies vitrées.
  • Pour ce qui est de l’isolation par l’intérieur, les différentes couches d’isolant empiètent sur votre espace de vie et vous aurez toute votre décoration à refaire. Cependant, cette technique est plus facile à mettre en œuvre et moins coûteuse que l’isolation par l’extérieur.

Vient ensuite le choix des matériaux qui influencera la résistance thermique du mur et sa capacité à conduire la chaleur. Ces indicateurs de performance sont notés sur les emballages : comparez-les attentivement ! Car en matière d’isolant, de nombreuses possibilités s’offrent à vous : la laine de verre et la laine de roche sont souvent les plus connues, mais sachez qu’il existe également le verre cellulaire ainsi que des alternatives plus écologiques à ces matériaux traditionnels : chanvre, ouate de cellulose, liège expansé, fibres textiles... Recyclés et recyclables, ils sont particulièrement sains pour l’environnement comme pour la qualité de l’air intérieur. Ces matériaux sont appelés "matériaux biosourcés" car ils peuvent avoir fait l’objet d’un traitement peu naturel. Guettez aussi les additifs sur les étiquettes. Concrètement, comment isoler les murs intérieurs de sa maison ? Cela se fait selon un même procédé quel que soit l’isolant choisi :

  • sur le mur nu sont disposés des rails ou des plots de colle pour créer une structure ;
  • l’isolant est collé ou imbriqué dans cette structure ;
  • un panneau de finition vient cacher l’isolation et vous servir de support pour la décoration : tapisserie, peinture...

On retrouve les mêmes grandes étapes pour une isolation en extérieur, avec toutefois quelques spécificités :

  • le mur d’origine est augmenté par des montants dans lesquels viendront s’imbriquer des panneaux isolants qui peuvent aussi être directement apposés sur le mur ;
  • le tout est protégé par un pare-pluie ou par un enduit isolant ;
  • une couche de bardage ou d’enduit de finition assure l’esthétique du logement.

Le coût des travaux d’isolation

L’isolation des murs n’est certes pas gratuite mais le jeu en vaut la chandelle. Une mauvaise isolation peut en effet entraîner de graves conséquences, du surcoût de chauffage à l’air vicié par les moisissures. Naturellement, mieux vaut maîtriser son budget pour pouvoir réaliser son isolation des murs de A à Z, y compris les finitions ! Le coût des travaux dépend en premier lieu des matériaux que vous choisissez, mais aussi du temps nécessaire pour leur pose si vous décidez de passer par un professionnel. En général, l’isolation par l’extérieur est deux fois plus chère que l’isolation par l’intérieur. Cette dernière est également plus facile à réaliser soi-même.

Les aides financières pour faire isoler vos murs

Pour l’isolation des murs, de nombreuses aides financières sont accordées par différents organismes. Les critères sont plus ou moins restrictifs, renseignez-vous bien avant d’en faire la demande ! On recense notamment :

  • l’éco-prêt à taux 0 : vous pouvez y prétendre si les travaux concernent votre résidence principale ;
  • le crédit d’impôt pour la transition énergétique : des plafonds sont applicables, à vérifier avant le lancement des travaux ;
  • le dispositif CEE : il s’agit d’une aide de la part des fournisseurs d’énergie. Imposée par l’État, elle concerne de nombreux aspects en lien avec les économies d’énergie, dont l’isolation des murs ;
  • les aides des collectivités : la région, le département, la commune, les intercommunalités ou même votre caisse de retraite, chaque structure propose ses propres aides à la rénovation et à l’isolation. Renseignez-vous !

Notez que ces aides ne sont délivrées que si vous faites appel à des professionnels pour la réalisation des travaux. L’achat seul de matériaux d’isolation ne donne jamais droit à bénéficier d’une aide.

Ces articles peuvent vous intéresser