Éco-gestes du quotidien

Comment estimer la consommation d'énergie d'une maison neuve ?

Mis à jour le

Consommation énergie maison neuve

En achetant ou en entrant en location dans un bien ancien, il vous est possible, pour estimer votre consommation d’électricité, de demander aux précédents résidents quelles étaient à peu près leurs dépenses énergétiques pour vous faire une idée. Mais comment procéder pour évaluer la consommation d’énergie d’une maison neuve ? Et quelles sont les variables qui entrent en jeu ?

Les avantages des maisons récentes

Les maisons neuves doivent obéir à la « réglementation thermique 2012 ». Souvent abrégée en RT 2012, elle a pour objectif, pour toutes les constructions neuves bâties à partir de 2012, de diviser la consommation énergétique par trois, afin qu’elles soient des BBC. Ces initiales signifient « bâtiments basse consommation », des constructions dépensant au maximum 50 kWh par mètre carré et par an(1). La RT 2012 a été suivie de la réglementation thermique 2020, qui impose à partir de 2020 pour les constructions privées et de 2018 pour les bâtiments publics, la norme BEPOS, c’est-à-dire « bâtiment à énergie positive ». 

Envie d'un prix qui reste fixe ?
Profitez d’un prix du kWh HTT bloqué sur le gaz naturel et l’électricité pendant 2 ans. Seul le prix de l’abonnement est soumis à variation *


Désormais, au lieu de consommer de l’énergie, les bâtiments neufs doivent produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment. L’investissement supplémentaire pour construire une maison passive est de 5 à 10 %(2) par rapport à une maison « classique ». Mais le gain en termes d’économie d’énergie est tel que le retour sur investissement se fait assez rapidement. Et cette économie est d’autant plus importante lorsque l’on sait que les ménages français dépensent en moyenne 10 % de leurs revenus sur le poste énergétique(2). Choisir une maison écologique, qu’elle soit BBC, passive – c’est-à-dire qu’elle ne consomme pas plus d’énergie qu’elle n’en produit – ou positive, c’est donc la garantie de voir sa consommation électrique, et énergétique en général, être réduite à un minimum, voire d'être en mesure de produire plus d’énergie que le foyer n’en consomme.

 

Les variables

Pour vous faire une idée de l’intérêt d’investir dans une maison écologique par rapport à une maison traditionnelle, il faut au préalable faire une estimation de votre consommation électrique et une estimation de votre consommation de gaz. Le calcul de votre consommation d’électricité est assez simple à réaliser une fois que vous avez répertorié tous vos appareils électriques. Cette simulation de l’électricité nécessaire vous donne une idée des économies susceptibles d’être réalisées en investissant dans une maison neuve. Cependant, d’autres variables entrent en ligne de compte pour expliquer pourquoi tel foyer consomme davantage d’électricité ou pourquoi la consommation de gaz est plus importante dans une maison plutôt que dans une autre.
 

1 | La surface de la maison

C’est logique, plus une maison est grande, plus il faut d’énergie pour l’éclairer et la chauffer, ainsi que pour chauffer l’eau sanitaire pour qu’elle parvienne dans les pièces d’eau. Une maison neuve, dont l’orientation aura été réfléchie dans un axe nord-sud, consomme moins d’énergie pour le chauffage qu’une maison ancienne orientée est-ouest, sans même prendre en compte les autres facteurs tels que l’isolation, le type de chauffage, etc.
 

2 | Le mode de chauffage

À surface égale, par exemple pour une maison de 70 mètres carrés, un foyer consomme plus de six fois plus d’électricité si son logement est chauffé uniquement à l’électricité(3). C’est pourquoi les maisons neuves ne sont pas chauffées avec des radiateurs électriques classiques mais avec des modes de chauffage plus performants.
 

3 | La fréquence de la présence des habitants du foyer

Un jeune couple actif sans enfants a des consommations énergétiques qui se concentrent principalement le soir et le week-end. La différence avec un couple présent fréquemment à son domicile peut atteindre, pour une maison de 70 mètres carrés, 1 300 kWh(3).
 

4 | L’isolation de la maison

Dans une maison neuve, le chauffage ne s’enfuit pas par les fenêtres, le toit et le plancher, à l’inverse de certaines maisons anciennes qui sont de véritables passoires thermiques. L’ADEME(4) estime ainsi qu’une maison mal isolée laisse échapper jusqu’à 30 % de la chaleur par le toit.
 

5 | Le nombre de personnes composant votre foyer

Une famille avec deux enfants aura besoin de davantage d’énergie pour l’éclairage, le chauffage, le chauffage de l’eau sanitaire, qu’un couple sans enfants ou un célibataire. Par exemple, uniquement pour l’eau chaude sanitaire via un chauffe-eau électrique, la différence est de 1 200 kWh par an entre un couple sans enfants et un couple avec enfants(3).
 

6 | Vos habitudes de consommation

Prendre un bain consomme davantage d’énergie (pour chauffer l’eau) et d’eau que prendre une douche, laisser les appareils électriques en veille peut faire grimper la facture d’électricité de 80 € par an(4), baisser son chauffage de 1 °C induit une économie d’énergie de 7 %(4).
 

Les postes de consommation d’énergie « fixes »

Toutefois, en parallèle de ces variables qui expliquent votre consommation d’électricité, que vous êtes désormais en mesure de connaître en temps réel, certains postes de consommation sont incompressibles. Et ce, que vous habitiez dans une maison neuve ou dans un logement ancien. Il s’agit de :

  • l’eau chaude sanitaire. Cela dépend aussi des habitudes des occupants : ceux qui restent longtemps sous la douche consomment plus que ceux qui économisent l’eau ;
  • l’éclairage. Le type d’ampoules utilisées va jouer un rôle prépondérant : la consommation d’électricité d’une maison neuve liée à l’éclairage sera moins importante que celle d’une maison ancienne si le système électrique a été équipé de variateurs d’intensité, qui tamisent la luminosité selon les besoins et font ainsi faire des économies d’électricité ;
  • la consommation liée à vos appareils électriques. Que vous habitiez dans une maison neuve ou une maison ancienne, l’estimation de l’électricité consommée pour faire fonctionner vos appareils électriques est sensiblement la même. Seules les habitudes de consommation, et notamment le fait d’arrêter les appareils électriques plutôt que de les laisser en veille, font varier la consommation d’électricité liée à leur usage.

Pour déterminer quelle est la dépense totale de ces postes « fixes », vous avez désormais la possibilité de suivre et piloter votre consommation en temps réel mais aussi, grâce à la mise en œuvre de gestes simples, de mieux maitriser votre consommation d’électricité
 

Les postes de consommation spécifiques à une maison neuve

Néanmoins, certains postes de consommation énergétiques diminuent de manière importante dans une maison neuve par rapport à une maison ancienne. Il s’agit :

  • du chauffage : l’isolation des maisons neuves étant bien supérieure, permettant une étanchéité totale, la consommation d’énergie liée au chauffage est réduite de 60 % par rapport à l’ancien(4) ;
  • de l’équipement de la maison par des appareils consommant moins d’énergie pour fonctionner, au premier titre desquels se trouvent la chaudière mais aussi le chauffe-eau. Si vous investissez dans un chauffe-eau solaire, vous produisez jusqu’à 70 % de l’eau chaude sanitaire nécessaire à votre logement pour un coût moindre par rapport à un chauffe-eau électrique ou au gaz(4). Les appareils fonctionnant grâce aux énergies renouvelables consomment moins d’énergie que les appareils fonctionnant exclusivement à l’électricité ou au gaz. Autre exemple : l’installation d’une VMC double flux à récupération d’énergie peut vous faire économiser presque un tiers d’énergie consacrée au chauffage(5).

Si vous ajoutez aux économies d’énergie réalisées le fait d’opter pour un fournisseur garantissant un prix du kWh bloqué sur le gaz naturel et l’électricité pendant 2 ans, vous êtes sûr de réaliser des économies financières conséquentes en investissant dans une maison neuve obéissant aux réglementations thermiques en vigueur.

Sources :

(1) https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-construire-maison-avec-rt2012.pdf

(2) http://www.batiment-normandie.ademe.fr/sites/default/files/documents/ademe_jt9_-_bd_ss_reperes.pdf

(3) https://selectra.info/energie/guides/conso/consommation-moyenne-electricite/maison

(4) https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-maison-plus-ecologique.pdf

(5) https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/energivie_7cles_habitat_alsace.pdf