Tous nos conseils sur les économies d'énergie

Photovoltaïque : une prime pour l’autoconsommation !

Publié le

Tags de l'article

L’arrêté tarifaire du 9 mai 2017 prévoit une prime pour l’installation de panneaux photovoltaïques en autoconsommation. Pourquoi ne pas en profiter pour vous équiper et faire de sérieuses économies ? On vous explique en quoi consiste cette nouvelle aide financière. 

Désormais, la revente du surplus d’énergie est possible 

Estimez vos économies avec le solaire

Jusqu'à 600€ d'économies sur votre facture d'électricité *

L’autoconsommation : qu’est-ce que c’est ?

En quelques mots, l’autoconsommation photovoltaïque vous donne plus d’autonomie énergétique. Le principe est simple : vous installez des panneaux solaires sur votre toit qui alimenteront en électricité votre foyer et tous vos appareils électriques (radiateurs, électroménagers, ballon d’eau chaude, éclairage…). C’est une manière de faire fondre le montant de votre facture d’électricité : vous consommez directement et gratuitement l’électricité produite localement.

Quelles sont les aides à l’autoconsommation photovoltaïque ?  

Depuis la suppression du crédit d’impôt photovoltaïque en 2014, l’installation de panneaux solaires représentait un coût d’investissement important et souvent dissuasif pour les particuliers. Cependant, il existe désormais une prime à l’autoconsommation, versée sur 5 ans, pour amortir votre investissement initial. Son montant est variable en fonction de la puissance de votre installation photovoltaïque :

Puissance de l’installation

Prime à l’investissement

Inférieure ou égale à 3kWc

400 €/kWc

Entre 3 et 9 kWc

300 €/kWc

Entre 9 et 36 kWc

200 €/kWc

Entre 36 et 100 kWc

100 €/kWc

 

Par exemple, pour une installation photovoltaïque de 2,6kWc, vous bénéficiez d’une prime de 1 040 €, soit 208 € par an sur 5 ans(1).

 

A noter !

La prime autoconsommation est réévaluée chaque trimestre en fonction du nombre d’installations photovoltaïques. Son montant aura tendance à baisser. Notre conseil : n’attendez plus pour vous lancer dans l’autoconsommation !

Que se passe-t-il si je produis plus d’énergie que nécessaire ?

Avant l’arrêté du 9 mai 2017, le propriétaire d’une installation photovoltaïque en autoconsommation devait réinjecter gratuitement son surplus d’énergie non consommée sur le réseau électrique. Désormais, la revente du surplus d’énergie est possible : son prix de revente varie en fonction de la puissance de votre installation et il est fixé par contrat d’achat pour une durée de 20 ans.

Puissance de l’installation

Prix de revente en surplus au kWh

Inférieure ou égale à 9 kWc

10 centimes d’euros

Entre 9 et 100 kWc

6 centimes d’euros

 

Et si mon installation tombe en panne, que se passe-t-il ?

Aucun souci à vous faire : même si votre système photovoltaïque tombe en panne, vous restez relié au réseau général d’électricité qui, dans ce cas, prendra le relais le temps des réparations. Vous pouvez donc vous lancer dans l’autoconsommation en toute confiance.

Enfin, sachez que ces différentes aides sont compatibles avec l’installation de batteries qui vous permettront de consommer l’énergie produite en différé, au moment où vous en aurez réellement besoin. Une solution efficace pour vous rapprocher de l’autonomie énergétique !

Besoin d’une solution clé en main pour vous lancer dans l’autoconsommation ?

Étude personnalisée, installation des panneaux photovoltaïques, revente de votre énergie propre… Découvrez notre offre d’autoconsommation My Power qui s’adapte à vos besoins et aux spécificités de votre logement ! Grâce à 10 panneaux solaires (soit 17 m2), vous pourrez réaliser jusqu’à 600 € d’économie par an sur votre facture d’électricité(2).

(1) La prime de 1 040€ correspond à un kit photovoltaïque en autoconsommation My Power standard de 2,6kWc. Le montant est obtenu en multipliant la puissance installée (2,6kWc) par une prime de 400€/kWc installé conformément à l’arrêté tarifaire du 9 mai 2017. Cette prime sera versée sur 5 années, soit 208€ par an.

(2) Le calcul des économies est réalisé à partir de données de production issues du site PVGis (prenant en compte l’inclinaison et l’orientation du toit), de données de consommation estimées grâce à la date de construction du logement et le nombre d’occupants (références obtenues avec le rapport RAGE 2014, ADEME) et d’un taux d’autoconsommation fixé à 90 %. Le montant en euros est calculé en multipliant les kWh autoconsommés (production solaire multipliée par le taux d’autoconsommation) avec un prix du kWh fixé à 0,175€ pour les 10 prochaines années. Ce prix est défini sur base du tarif réglementé Heures Pleines 9kVA applicable au 1er août 2016 sur lequel est appliqué une augmentation de 2,5% par an sur les 10 prochaines années. Informations données à titre indicatif, qui ne tiennent pas compte des habitudes de consommation ni du contrat d’énergie souscrit. Exemple pour 600€ d’économies / an : maison située dans la zone la plus ensoleillée de France, orientée plein sud, inclinaison du toit 30° par rapport à l’horizontal, logement construit avant 1948, surface de 100 m², composé de 4 personnes et puissance installée de 2,6kWc, soit 10 panneaux.

Sous réserve de conditions météorologiques et d’accès favorables.