Tous nos conseils sur les économies d'énergie

Pourquoi construire une maison de type BEPOS ?

Publié le

Tags de l'article

Savez-vous qu’il est possible de construire des maisons qui produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment ? Nos éclairages sur le bâtiment à énergie positive (BEPOS) : un choix responsable, confortable et surtout rentable.

Loin d’être un concept « écolo », cette maison vous rapportera de l’argent !

Installer des panneaux solaires

Jusqu'à

600€TTC (1)

d'économies sur votre facture d'électricité

La maison à énergie positive, qu’est-ce que c’est ?

On connaissait (ou pas) la maison basse consommation, mais la prochaine étape prévue par la future règlementation thermique ira encore plus loin : toute nouvelle construction devra être à énergie positive. C’est-à-dire qu’elle produira, en moyenne annuelle, plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Mais comment est-ce possible ?

C’est assez simple, même s’il fallait y penser : en réduisant votre consommation énergétique et en produisant de l’énergie chez vous à partir de ressources renouvelables, vous devenez auto-suffisant et aurez même de l’énergie à revendre !

En clair, construire une maison BEPOS c’est :

  • Limiter les déperditions d’énergie, grâce notamment à une bonne isolation des murs, de la toiture et des fenêtres et une bonne étanchéité à l’air du bâtiment.
  • Adapter votre logement afin d’utiliser à son avantage le climat et l’environnement pour permettre de favoriser les apports d’énergie gratuits (orientation du logement, disposition des fenêtres…).
  • Favoriser les équipements économes en énergie pour le chauffage, l’éclairage et l’électroménager.
  • Utiliser des ressources renouvelables : solaire thermique et photovoltaïque, éolien, hydraulique, géothermie, aérothermie, biomasse, etc.
  • Produire plus d’énergie que la maison n’en consomme, de sa conception à sa démolition.

Et pour vous, quels avantages ?

Si l’impact bénéfique sur l’environnement paraît évident, vous avez sûrement plus de mal à imaginer que cette maison BEPOS est aussi positive pour vous. Et pourtant, loin d’être un concept « écolo », cette maison vous rapportera de l’argent !

Vous pourrez :

  • Réduire vos dépenses énergétiques puisque vous disposerez d’un logement avec des besoins de chauffage réduits et vous deviendrez votre propre producteur d’énergie.
  • Bénéficier (éventuellement) d’une plus grande surface d’habitation. Comment ? Grâce au bonus de constructibilité. Son principe ? Permettre aux bâtiments à énergie positive de dépasser jusqu’à 30 % le volume constructible prévu par la réglementation(2).
  • Revendre votre maison plus facilement : pour les acheteurs, la performance énergétique d’un habitat est un critère majeur de sélection. Quand ils auront le choix entre des maisons construites très énergivores, et la vôtre… ce sera comme une évidence !   
  • Un choix rentable : nous sommes d’accord, votre investissement initial sera plus important. Mais pas d’inquiétude, vous le rentabiliserez grâce à vos économies d’énergie et vous gagnerez en confort.
  • Réduire l’impact environnemental de votre maison : en France, le bâtiment est le secteur le plus énergivore et le 2e émetteur de gaz à effet de serre(1). Alors si chacun s’y met, nous pouvons espérer de belles avancées en faveur de l’environnement !

Découvrir My Power

Vers un nouveau label encore plus poussé

Depuis novembre 2016, il est possible de faire encore mieux que la maison à énergie positive ! En effet, le nouveau label E+C- (énergie positive et réduction carbone) certifie désormais les bâtiments neufs qui optimisent leur consommation énergétique, MAIS AUSSI qui réduisent leurs émissions de gaz à effet de serre. De quoi chouchouter un peu plus la planète !

Envie de tenter l’aventure ? Une grande expérimentation a été lancée en France avec les pros de la construction. Pour plus d’informations, vous pouvez contacter votre maître d’ouvrage ou consulter le site www.batiment-energiecarbone.fr.

Syndicat des énergies renouvelables - 2015

2 Le bonus de constructibilité est fixé par l’article 8 de la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, mis en application par le décret n° 2016-856 du 28 juin 2016.