Tous nos conseils sur les économies d'énergie

Quelles sont les différentes énergies renouvelables ?

Publié le

Tags de l'article

A l’heure où la protection de l’environnement mobilise l’ensemble de la planète, l’énergie verte a le vent en poupe. Mais quelles sont les énergies renouvelables ? Comment s'inscrivent-elles dans les projections futures ? Découvrons ensemble les solutions énergétiques de demain !

Les énergies renouvelables ont la particularité d'être engendrées par des éléments qui se régénèrent en permanence.

Mon Gaz Vert

10% de gaz d'origine renouvelable dont vous choisissez le site de production !

Qu'est-ce qu'une énergie renouvelable ?

L'énergie renouvelable s'oppose aux énergies fossiles : pétrole, charbon, gaz naturel… Ces dernières ont connu leurs heures de gloire pendant de nombreuses décennies.  Elles sont dites fossiles parce qu'il aura fallu des millions d'années pour que tous ces éléments s'enrichissent du carbone qui les rend combustibles. Ces énergies dites "fossiles" sont donc par nature limitées. 

A contrario, les énergies renouvelables ont la particularité d'être engendrées par des éléments qui se régénèrent en permanence et rapidement : soleil, eau, air, terre et déchets. 

La liste des 5 énergies renouvelables et leurs particularités

Cinq différentes énergies renouvelables sont identifiées, avec pour chacune des propriétés spécifiques dont l'homme a su tirer profit sans porter atteinte à la Terre. Quelles sont ces énergies renouvelables ?

  • l'énergie solaire : le rayonnement des ondes émises par le soleil permet de générer deux types d'énergie. La photovoltaïque d'abord qui transforme le rayonnement en électricité. Et l'énergie solaire thermique qui le convertit en chaleur;
  • la géothermie : après le soleil au-dessus de nos têtes, intéressons-nous au potentiel de ce qui se trouve sous nos pieds. Depuis le centre de la Terre, le magma diffuse sa chaleur jusque sous la croûte terrestre. Ainsi, à 30 km de profondeur, la température atteint 1 000 degrés ! Si c'est l'objectif à terme, pour l'heure, les procédés ne vont pas si loin et trouvent tout de même de quoi produire de l'électricité et du chauffage, sans craindre une défaillance météorologique.
  • l'éolien : la puissance du vent, des mouvements d'air est exploitée par un système de moulin. En hauteur, là où la force des vents est démultipliée, les pales des éoliennes mues par les courants d'air permettent de fournir de l'électricité.
  • l'énergie hydraulique : si les barrages représentent un contrôle de l'homme sur l'élément liquide pour exploiter au mieux sa puissance via les centrales hydroélectriques, l'énergie hydraulique s'obtient également dans les milieux naturels. La marée et les courants sont une excellente source d'énergie pour produire de l'électricité. Mais ce sont les différents points de rencontre entre l'eau douce et l'eau salée qui sont les sources d'énergie les moins connues. Ici se trouve pourtant un formidable gésier d'énergie thermique ! La limite de l'énergie hydraulique réside dans les déséquilibres que subissent les différents milieux marins ou fluviaux à cause de la pollution. Un déséquilibre qui perturbe les chocs thermiques nés des divers courants.
  • la biomasse : la combustion ou la transformation de matières organiques génère de l'électricité. Hormis le bois dont l'utilisation pour se chauffer date de la découverte du feu, ce procédé représente une révolution dans la manière d'appréhender les déchets industriels ou ménagers. La biomasse est issue du recyclage de deux types de matières : végétales (bois et dérivés du bois tels que papier et carton, feuilles, déchets ménagers et résidus alimentaires) et animales (lisiers d'animaux, fumier et d'autres résidus alimentaires). Avantage majeur de la biomasse : une empreinte carbone nulle !

Les énergies renouvelables dans la production d'électricité

Cette liste des énergies renouvelables laisse rêveur... La production d'électricité française évolue mais elle dépend encore du mix énergétique qui suppose d'utiliser trois types d'énergie : les énergies fossiles, l'énergie nucléaire et les énergies renouvelables. Le "Panorama de l'électricité renouvelable au 31 mars 2018" édité par le Réseau de transport d'électricité (RTE), le Syndicat des énergies renouvelables, ENEDIS et l'Association des distributeurs d'électricité en France (ADEEF) révèle que durant le premier trimestre 2018, la proportion de l'électricité renouvelable dans l'électricité consommée s'est élevée à 22,8%. Un chiffre en constante augmentation ! Avec la prise de conscience générale sur la nécessité de protéger les ressources de notre planète, les énergies renouvelables prennent de plus en plus de place dans la production d'énergie. Une prise de conscience accentuée par les termes de l'Accord de Paris signé lors de la COP21.

 

Quels objectifs demain pour les énergies renouvelables ?

Fin 2015, les principales instances dirigeantes du monde se réunissaient à Paris dans le cadre de la COP21. Objectif ? Echanger sur les conséquences des modes de consommation sur le changement climatique et proposer des solutions pour diminuer le réchauffement planétaire et inverser la tendance. L'Accord de Paris scellera la rencontre avec des objectifs ambitieux. En France, cela se traduit par la loi de transition énergétique en 2015 qui fixe la part des énergies renouvelables à 32% de la consommation d'énergie globale en 2030 et à 40% de la production d'électricité à la même échéance.*  

Partenaire de la COP21, ENGIE fait de la transition énergétique un axe prioritaire. Avec l’offre Mon Gaz Vert,  le premier fournisseur de gaz naturel en France s’engage à injecter dans le réseau un volume de gaz vert équivalent à 10% de la consommation du client. 

*Source : site du gouvernement, page mise à jour le 15 mai 2017, https://www.gouvernement.fr/action/la-transition-energetique-pour-la-croissance-verte

Ces articles peuvent vous intéresser...