Tous nos conseils sur les économies d'énergie

France : où en sont les énergies renouvelables en 2018 ?

Publié le

Tags de l'article

La COP 21, qui s’est tenue à Paris en novembre 2015, a mis l’accent sur l’importance de réduire la part des énergies fossiles dans la consommation d’énergie afin de ralentir l’effet de serre et par conséquent l’augmentation de la température terrestre et le changement climatique. Pour atteindre cet objectif, les énergies renouvelables sont essentielles. En 2018, où en sont les énergies renouvelables en France ? Quelle est leur part dans la production et dans la consommation d’électricité ? Quels sont les objectifs à atteindre ?

Quelles sont les énergies renouvelables ?

Il existe cinq grandes filières dans les énergies renouvelables : l’éolien, le solaire, l’hydraulique, la géothermie, la biomasse.

  • L’énergie éolienne : comme la référence au dieu grec du vent Éole l’indique, l’énergie éolienne repose sur la force du vent et par conséquent sur le déplacement des masses d’air. Cette énergie est très populaire dans le nord de l’Europe où la vitesse et la fréquence des vents la rendent vraiment rentable.
  • L’énergie solaire se décompose en deux types d’énergie : l’énergie solaire photovoltaïque qui produit de l’électricité à partir des rayons solaires, et l’énergie solaire thermique qui produit de la chaleur à partir du rayonnement solaire. Un exemple d’énergie renouvelable solaire thermique ? Le chauffe-eau solaire qui réchauffent l’eau sanitaire.
  • L’énergie hydraulique : l’électricité est produite grâce à la force de l’eau qui fait tourner des turbines. Il peut s’agir de centrales hydrauliques situées sur des barrages, utilisant la force des marées, des courants marins ou des vagues. Dernière venue parmi les énergies non fossiles, l’énergie osmotique peut être classée parmi les énergies hydrauliques puisqu’elle repose sur l’osmose entre l’eau douce et l’eau salée au niveau des estuaires.
  • L’énergie géothermique : il s’agit de profiter de la chaleur du sol pour chauffer des bâtiments ou pour produire de l’électricité. Elle n’est pas entièrement "renouvelable", la vitesse d’extraction de la chaleur du sol ne devant pas être supérieure à la vitesse à laquelle la Terre produit cette dernière.
  • L’énergie de la biomasse : cette énergie est le résultat de la combustion ou de la métabolisation de matières organiques comme le bois, les carburants provenant de végétaux (les biocarburants que vous mettez dans le réservoir de votre voiture), le biogaz (obtenu notamment par la méthanisation des déchets organiques).

Découvrez nos offres d'électricité verte* !

Sachez que toutes nos offres d’électricité sont vertes, sans engagement de durée *

Définition de l’énergie renouvelable Est considérée renouvelable une énergie qui ne produit pas ou peu d'émissions polluantes et qui permet ainsi de limiter l'effet de serre. Ce sont les principaux avantages des énergies renouvelables par rapport aux énergies fossiles, un autre étant que les énergies fossiles existent en quantité limitée, alors que les énergies renouvelables, comme leur qualificatif l’indique, sont inépuisables.

Aujourd’hui, pour réduire notre impact sur le changement climatique et ses effets délétères, à la fois sur les hommes – les réfugiés climatiques fuyant leurs pays inondés ou rendus désertiques –, sur l’économie et sur l’environnement, le but est d’accélérer la transition énergétique vers des énergies moins polluantes.

Quelle est la part des énergies renouvelables ?

La part des énergies renouvelables dans la production d’électricité

Les énergies renouvelables sont la 4e source d’énergie primaire en France, derrière le nucléaire, les produits pétroliers et le gaz. La production d’électricité renouvelable a progressé de 6,6%* en 2018 par rapport à 2017, atteignant un total de 97,3 TWh (térawattheures). La plus grosse part provient de l’énergie hydraulique (25,5 gigawatts*), puis l’énergie éolienne (13,7 GW*), l’énergie solaire (7,9 GW*) et enfin l’énergie tirée de la biomasse (2 GW*).

La part des énergies renouvelables dans la consommation d’électricité

En 2018, le taux de couverture de l’électricité verte*** dans la consommation globale d’électricité en France atteignait un peu plus de 20%*. Certaines régions connaissent un taux de couverture de la consommation par les énergies renouvelables qui atteint presque 40%* (Occitanie et, non loin derrière, Auvergne-Rhône-Alpes).

Quels sont les objectifs à atteindre pour la transition énergétique ?

En juillet 2015, le Parlement français a voté une loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte qui indique les objectifs à atteindre en termes de production d’énergie renouvelable. L’objectif fixé était que le taux de couverture de la consommation finale brute d’énergie atteigne 23%** d’énergie renouvelable en 2020. Pour 2030, l’objectif est de 32% de la consommation énergétique. Toutes les offres d'électricité proposées par ENGIE sont vertes***. Découvrez grâce à notre comparateur celle qui correspond le plus à vos besoins.

* https://www.rte-france.com/sites/default/files/panorama-31mars18.pdf

** https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/datalab-35-cc-des-energies-renouvelables-edition-2018-mai2018-c.pdf

***Électricité verte : pour tout nouveau contrat d’électricité souscrit par un client particulier, à l’exclusion de l’offre électricité Happ-e, ENGIE achète l’équivalent de la quantité d’électricité consommée par le client en Garantie(s) d’Origine émise(s) par des producteurs d’énergie hydraulique, éolienne et solaire et injectée sur le réseau électrique. Offre de marché : En souscrivant à une offre à prix de marché, vous restez libre de revenir à tout moment et sans frais au tarif réglementé en électricité, et/ou en gaz naturel si vous consommez moins de 30 000 kWh par an, pour votre lieu de consommation, si vous en faites la demande. Prix hors évolution des impôts, taxes et contributions, de toute nature. Disponible pour tout lieu de consommation situé en France métropolitaine, hors Corse, sur les zones géographiques où ENGIE commercialise des contrats de vente de gaz naturel et/ou d’électricité auprès des clients particuliers.

 

Ces articles peuvent vous intéresser