Tous nos conseils sur les économies d'énergie

Comment crée-t-on de l’énergie grâce à la mer ?

Publié le

Tags de l'article

Son ronronnement incessant vous apaise, ses rouleaux vous fascinent : la mer et ses mouvements surfent sur la vague des énergies renouvelables. Le point sur les énergies marines et leurs exploitations.

Energie marine : la petite énergie qui monte, qui monte, qui monte…

Estimez vos économies avec le solaire

Jusqu'à 600€ d'économies sur votre facture d'électricité *

La mer : un potentiel énergétique qui ne demande qu’à être exploité

Vaguelettes, cliquetis, rouleaux… Ce vocabulaire qui fleure bon les vacances est aussi l’expression du mouvement continuel de la mer. Or, qui dit mouvement, dit énergie. Et quand on sait que les mers et océans représentent 70 % de la surface du globe, on commence à mesurer l’étendue du potentiel énergétique. Mais la mer ne se laisse pas amadouer si facilement et le sel, corrosif pour les installations, est encore à apprivoiser : si de belles avancées sont encore à venir, focus sur les différentes sources d’énergies marines, ou « thalasso-énergies ».

L’énergie marémotrice, en direct des marées

Utilisant le mouvement de la marée pour actionner les turbines, les usines marémotrices sont traversées dans les deux sens, à marée montante et descendante. L’une des plus anciennes, située près de Saint-Malo, produit l’équivalent de 3,5 % de la consommation électrique de la Bretagne.

Source

L’énergie hydrolienne, produite par les courants

Sortes d’éoliennes sous-marines, les hydroliennes sont des grandes hélices actionnées par les courants de la mer. Grâce à la densité de l’eau, pour une puissance installée équivalente, une hydrolienne est beaucoup plus petite qu’une éolienne.



Energie marine : la petite énergie qui monte, qui monte, qui monte…

Selon l’ADEME, le potentiel énergétique des courants exploitable dans le monde actuellement est de 75 GW, dont 3,4 GW en France. Il faudra attendre l’arrivée de technologies capables d’exploiter les courants moins forts pour augmenter ce potentiel.

 

L’énergie houlomotrice, issue des vagues

Les vagues transportent de l’énergie cinétique : lorsqu’elles rencontrent un obstacle, comme une installation houlomotrice flottant à la surface de l’eau, elles lui cèdent une partie de cette énergie, transformable en électricité.

L’énergie thermique, née des différences de chaleur

La température de l’eau n’est pas la même à la surface qu’en profondeur. L’utilisation de générateurs thermoélectriques permet de transformer l’énergie thermique en énergie électrique.

Source : Schéma d’exploitation de l’énergie thermique des mers ©DCNS

L’énergie osmotique, conçue grâce à la salinité

La différence de teneur en sel entre l’eau de mer et l’eau de douce crée une différence de pression, exploitable pour être transformée en électricité.