Tous nos conseils sur les économies d'énergie

Guide d’utilisation d’un chauffe-eau solaire

Publié le

Tags de l'article

Le chauffe-eau solaire est tout simplement un système permettant de chauffer l’eau de votre logement grâce à l’énergie solaire. Quel est le fonctionnement du chauffe-eau solaire, quels sont les avantages de ce dispositif et quels types de chauffe-eau solaires sont disponibles sur le marché ? ENGIE vous apporte ses explications.

Comment fonctionne un chauffe-eau solaire ?

Le fonctionnement du chauffe-eau solaire repose sur l’énergie du soleil. Il est donc composé de panneaux solaires, généralement placés sur le toit de l’habitation ou dans le jardin, et d’un ballon de stockage d’eau. Les panneaux solaires dotés de capteurs absorbent l’énergie du soleil qui réchauffe le fluide caloporteur situé dans des tubes en cuivre. Le liquide ainsi chauffé est alors conduit vers le ballon d’eau chaude où un échangeur thermique permet de transférer la chaleur du liquide caloporteur à l’eau du ballon de stockage. L’eau chaude peut ensuite être utilisée dans les sanitaires ou la cuisine. En cas de mauvais temps, pour continuer d’assurer la production d’eau chaude, le chauffe-eau solaire est généralement couplé à un système d’appoint capable de prendre le relais des panneaux solaires.

Installer des panneaux solaires

Jusqu'à

600€TTC (1)

d'économies sur votre facture d'électricité

Quels sont les avantages d’un chauffe-eau solaire ?

Le chauffe-eau solaire présente de nombreux avantages. Il permet notamment de réduire son impact sur l’environnement. En effet, l’énergie solaire est propre et non polluante, elle ne dégage pas de gaz à effet de serre. Le chauffe-eau solaire est également constitué de panneaux thermiques qui ont une durée de vie longue, qui sont silencieux et ne demandent que très peu d’entretien. Il suffit de les laver une fois par an pour que le fonctionnement du chauffe-eau solaire soit optimum. En matière d’économie d’énergie, le solaire étant une ressource gratuite, cette solution permet de faire considérablement baisser la facture d’énergie. Enfin, l’installation d’un chauffe-eau solaire vous permet de bénéficier d’aides financières telles que la TVA réduite à 5,5 %, l’éco-prêt à taux zéro, le crédit d’impôt à 30 %, ou encore des aides proposées par les collectivités locales et l’Agence nationale de l’habitat (ANAH). Et pour faire encore baisser la facture, ENGIE vous livre de précieux conseils pour vous aider à réaliser des économies d’eau chaude.

Les différents types de chauffe-eau solaires

Il existe, sur le marché, différents types de chauffe-eau solaires adaptés aux besoins de chaque foyer. Parmi ceux-ci on retrouve :

  • Le chauffe-eau solaire individuel (CSI) : ce modèle est particulièrement indiqué pour les maisons individuelles, il est composé de panneaux solaires thermiques et d’un ballon de stockage d’eau. Il permet de couvrir entre 50 et 80 % de la production d’eau chaude d’un logement, et si le niveau d’ensoleillement n’est pas suffisant, il est couplé à un système d’appoint capable de prendre le relais (électrique ou gaz).
  • Le chauffe-eau combiné ou système solaire combiné (SSC) : il s’agit d’un modèle relié à plusieurs circuits qui permet, en plus de produire de l’eau chaude, d’alimenter les radiateurs à eau et/ou le parquet chauffant.
  • Le système solaire hybride : cette installation permet à la fois d’utiliser l’énergie solaire thermique pour la production d’eau chaude et le photovoltaïque pour la production d’électricité.

Les panneaux thermiques utilisés pour le fonctionnement du chauffe-eau solaire peuvent également être dotés de capteurs différents. Il peut s’agir de capteurs à fluide qui représentent la majorité des panneaux, ou de capteurs à air. Les capteurs à air permettant de diffuser de l’air chaud dans le logement. Parmi les panneaux thermiques à capteurs solaires à fluide, on retrouve :

  • Les capteurs plans vitrés : derrière une vitre et à l’intérieur d’un panneau creux est placé un serpentin dans lequel le fluide caloporteur circule. Les rayons du soleil chauffent le fluide qui est ensuite envoyé vers le ballon d’eau chaude.
  • Les capteurs plans opaques : ils sont constitués d’un ensemble de tuyaux opaques de couleur foncée. Ils captent les rayons du soleil pour chauffer le fluide caloporteur.
  • Les capteurs à tubes sous vide : ils sont constitués de tubes sous vide transparents, ils permettent de limiter au maximum les déperditions de chaleur.
  • Les systèmes monobloc : il s’agit d’une installation où les capteurs solaires thermiques et le ballon de stockage d’eau sont solidaires et sont placés tous les deux sur la toiture.

Si vous souhaitez installer des panneaux solaires à votre domicile, ENGIE vous invite à découvrir sa solution My Power*.

MyPower : Jusqu'à600€TTC d'économies sur votre facture d'électricité. Le calcul des économies est réalisé à partir de données de production issues du site PVGis (prenant en compte l’inclinaison et l’orientation du toit), de données de consommation estimées grâce à la date de construction du logement et le nombre d’occupants (références obtenues avec le rapport RAGE 2014, ADEME) et d’un taux d’autoconsommation fixé à 90%.Le montant en euros est calculé en multipliant les kWh autoconsommés (production solaire multipliée par le taux d’autoconsommation) avec un prix du kWh fixé à 0,176€ pour les 10 prochaines années. Ce prix est défini sur base du tarif réglementé Heures Pleines 9kVA applicable au 1er février 2018 sur lequel est appliqué une augmentation de 2,5% par an sur les 10 prochaines années. Informations données à titre indicatif, qui ne tiennent pas compte des habitudes de consommation, du contrat d’énergie souscrit et de l'éventuelle revente sur le réseau. Exemple pour 600€ d’économies / an : maison située dans la zone la plus ensoleillée de France, orientée plein sud, inclinaison du toit 30°par rapport à l’horizontal, logement construit avant 1948, surface de 100 m², composé de 4 personnes et puissance installée de 2,6kWc, soit 10 panneaux. Installation en une journée : sous réserve de conditions météorologiques et d’accès favorables. 1040€ de prime –retour de déc201. La prime de 1040€ correspond à un kit photovoltaïque en autoconsommation MyPower standard de 2,6kWc. Le montant est obtenu en multipliant la puissance installée (2,6kWc) par une prime de 400€/kWc installé conformément à l’arrêté tarifaire du9 mai 2017. Cette prime sera versée sur 5 années, soit 208€ par an.